Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 06:30
LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

De la baisse, on voit le lac Basto, mais il va falloir descendre le rocher avant ! C'est la hauteur de la Tour Effeil.

Les Alpes de lumière forment un de ces massifs riches d’histoire, de traditions et de trésors cachés. Les vallées qui ouvrent le passage vers le cœur secret de la montagne ont joué un rôle capital, en favorisant la rencontre entre une nature fantastique et des peuples émerveillés et terrorisés par elle.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)
LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Le lac Basto et le lac Noir sur le sentier du refuge (premiere photo, la descente est perilleuse et c'est la seule option)

A l’extrémité des Alpes du Sud, le Parc National du Mercantour (Alpes Maritimes) s’étire en longueur sur six cent quatre vingt kilomètres carrés et huit vallées. Ce morceau de patrimoine exceptionnel, sauvegardé et protégé, compose un écrin géant devenu la fierté de tout le Pays Niçois.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

le sentier des casse chevilles

La principale caractéristique du Parc tient à sa proximité par rapport à la mer. Il constitue la fin de l’arc alpin, plongeant dans la MéditerranéeDe là découle son climat hybride, sa flore riche et unique en Europe, sa faune sauvage abondante et diversifiée. Un tel héritage implique une protection rigoureuse au sens le plus large.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)
LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Nous étions la haut, au sommet du col (le coté gauche, la baissa en nissart) Sur la seconde photo apparait une marmotte

La découverte du Parc débute précisément par celle des hautes vallées de ces Alpes de lumière qui ouvrent autant de corridors d’accès, parsemés de villages et de hameaux riches de témoignages historiques et de traditions. Ces portes vivantes du Mercantour possèdent également des trésors cachés, dignes de susciter l’intérêt et la curiosité des visiteurs des cimes.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Chaque vallée possède un patrimoine original, préservé par le cloisonnement du relief. Néanmoins, le tout forme une unité culturelle commune, forgée sur un sol semblable autour de l’identité niçoise. La Vallée des Merveilles, c'est la cathédrale de l'Europe préhistorique.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

L'etrange lac noir de Valmasque (masca = sorciére en nissart)

La Vallée des Merveilles et ses environs arborent des noms évocateurs chargés de sortilèges et de maléfices. Le nom français de « Merveilles » est relativement récent : il date d’après la seconde guerre mondiale et vient d'une mauvaise traduction des cartographes. En effet, avant 1947 nous étions en Italie et, pris dans son sens d'origine, « Valle delle Meraviglie » signifiait plutôt la vallée des mystères, des sortilèges.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

La legende parlerait d'un dragon aquatique caché dans les entrailles du lac noir

La tradition a conservé pour ces sites étranges ou merveilleux des noms évoquant les sentiments divers partagés par les audacieux qui s’y hasardaient. Que de fantasmes sont nés de ces paysages sauvages inaccessibles une grande partie de l’année, de ces roches abruptes dominant des déserts de pierrailles battus par les vents et les orages, de ces figures insolites tracées sur la pierre !

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Reflet de la montagne sur le Lac Noir

Ces appréhensions, ces craintes se sont concrétisées dans des dénominations révélatrices qui ont véhiculé jusqu’à nos jours les mentalités des premiers visiteurs. A ce titre, ces noms de lieux constituent des vestiges spécifiques aux Vallées des Merveilles, Fontanalba et Valmasque capables de fournir des informations sur son passé et sur les frayeurs  qu’elles ont fait naître.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

J'aperçois un chamois sur les rochers devant moi.

Le Bégo (La montagne qui domine ces vallées) a vu son nom décliné dans toutes les langues. Son explication serait une légende selon laquelle une divinité rustique Bekkos, correspondant au Pan des latins, aurait présidé la religion du Bégo dans l’Antiquité… Pour ces hommes, il figurait pour eux le taureau zodiacal, vénéré des milliers d’années avant le Bélier symbolique de Moïse.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Un autre chamois sur le rocher en haut

Il faut simplement y voir dans ces terres minérales, aux cimes effrayantes, forment une zone métallifère exceptionnelle, porteuse d’uranium radioactif, chargée d’oxydes teintant les roches et de plus propres à attirer la foudre tout comme à dérégler les boussoles ! Les influx émis par ces propriétés du relief ne pouvaient que troubler les visiteurs de ces lieux déjà sous le charme du décor.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)
LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Ca y'est, nous aperçevons sur le rocher, le refuge au bord du lac vert. Plus que 3/4 h de marche.

En ce qui concerne les anciennes frayeurs dégagées par ces paysages, la liste en est abondante : le col, la cime et le lac du tremblement de terreur, près de la cime du Diable, le mont del Frisson, le val d’Enfer, la cime du Diable (Testa del Inferno en italien), la Valmasque (vallée des sorcières jeteuses de sort), le val et la cime des Merveilles avec ses sortilèges et ses maléfices où la beauté fascinante côtoie les pires dangers.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Le soleil qui se couche illumine la montagne sur le lac Vert de Valmasque.

Plus haut dans le nord, le mont Matto (le mont fou), la cime de la Maledia (la malédiction) ajoutent leurs épouvantes à la Rocca de l’Abisso (l’abîme). Provocateur et téméraire, le monte Santa Maria (Mont Sainte Marie) se dresse au nord du Bégo pour faire échec au paganisme. Le Bego est la montagne sacrée dédiée au dieu Beg, maître de la foudre et de l’orage. Il est probable que seuls les initiés (les prêtres, intermédiaires entre les dieux et les hommes) chargés du service divin, accédaient à la montagne sacrée et gravaient les roches.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Le refuge de Valmasque, une étape pour la nuit avant de repartir

Quelles étaient ces forces venues du ciel ? Qui, d'un coup de foudre, pouvait éclater les roches, tuer par dizaine les moutons, rouler comme fétus de paille d'énormes blocs au milieu des torrents soudainement gonflés d'une eau ravageuse et destructrice, sinon des forces divines, véritable manifestation des Dieux.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Une famille de chamois vient s'abreuver au lac

Ainsi la forme particulière des paysages et une météo très capricieuse, contribuèrent peut-être à faire de ce site de montagne un lieu habité par les divinités.. Ainsi ce lieu isolé de haute montagne prit une caractéristique particulière, attirant depuis des temps immémoriaux des pèlerins ou visiteurs qui pour certains laissèrent là, gravée sur la pierre, la trace de leurs passages (Avec les cunéiformes de Sumer et les hiéroglyphes d’Egypte, ce sont les plus anciennes écritures de l’histoire de l’humanité).

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Qu'est ce qu'il me veut celui la semble dire le chamois

Des signes cornus de la protohistoire, aux roches gravées portant le nom des divers bergers qui, au début du siècle, vinrent faire paître leurs troupeaux et imitèrent les gestes de leurs ancêtres, que d'histoires le visiteur peut ici découvrir. Fantastique livre d'histoire à ciel ouvert dont les pages de pierre, encadrées de pics, portent les espoirs, les doutes, les craintes des hommes.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)
LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Le refuge de Valmasque

Mais la région des Merveilles ne se résume pas aux gravures rupestres et la randonnée est le moyen idéal pour découvrir cette nature secrète du Pays Niçois. Si aujourd'hui l'homme, grâce à la technique, peut accéder partout, quoi de plus agréable que le rythme lent de la marche qui au gré de l'humeur et des circonstances permet à l'âme et l'esprit de s'abreuver à la source d'une nature vierge et généreuse, dont l'atmosphère si particulière est la plus belle récompense pour le randonneur qui y pénètre.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Cascade dans la Vallée de Valmasque que l'on commence à descendre. La nature change !

Ainsi mes photos tentent de recréer l'ambiance de cet endroit si particulier. Elles sont sans aucun fard, sans aucun artifice, sans logiciel de retouche, seulement des preuves indiscutables fixées sur la carte mémoire de moments "privilégiés" passés au coeur de ces montagnes.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)
LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Une autre cascade dans la Vallée Valmasque..beaucoup plus verte qu'à la baissa.

Plaisirs aussi d'arrêter le temps pour engranger des souvenirs, plaisir de saisir la lumière et des espaces de vie, plaisir de communiquer, de rencontrer l’autre ou de simplement se saluer. Le randonneur de montagne est comme le motard, il se dit toujours « bonjour », il forme une famille...

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)
LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

Nouvelle cascade en descendant la riviere

Les couleurs varient selon l'éclairage, les formes des montagnes plus présentes, plus palpables le matin puis comme irréelles à midi, et peu de temps après, les premières brumes ou nuages viennent voiler et draper pics et sommets. Le randonneur évolue alors entouré de formes fantomatiques.

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

*La haute montagne du Mercantour est un milieu dangereux et qui ne peut être totalement maitrisé par l'homme, cela demande donc de suivre des règles de sécurité à respecter:

Ne jamais partir seul dans un endroit inconnu (2 à 3 randonneurs minimum). 

Toujours prévenir un proche lorsque l'on part en montagne, ainsi que de sa date de retour probable.

Avoir des chaussures adaptés à la marche en montagne (Maintien, accroche de la semelle, protection et imperméabilité).

Avoir des vêtements adaptés au climat, et toujours avoir un Kway et un polaire, le temps change vite en montagne.

Ne surtout pas se surestimer ou se forcer, la montagne est un milieu difficile et exigent, si on n'est pas sur de soi, mieux vaut s'arreter ! (pour rappel, j'ai 2 arthrodéses de métas et de cheville + une algodystrophie suite à un fracas ouvert).

Toujours vérifier la météo avant de partir, méme si on sait qu'en haute montagne cela change trés vite.

Toujours avoir avec soi : Au moins 1,5L d'eau par personne, de quoi manger, de préférence des sucres lents ou des céréales, une trousse a pharmacie avec tout ce qui peut vous y être utile en cas d'allergie, petits ou gros bobos, coupures etc. 

Une couverture de survie, une carte IGN du lieu où on va....et respecter l'environnement.

 

**Selon le guide de voyage Lonely Planet, le Parc national du Mercantour, fait partie des 10 plus beaux espaces naturels du monde, aux côtés des prestigieux parcs nationaux de Banff (Canada), du Grand Canyon (Etats-Unis), d'Igaçu (Argentine) ou des Galapagos (Equateur).

LA SOLITUDE DU RANDONEUR (3)

 

 

                           DIAPORAMA DE LA BALADE

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents