Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 06:35
A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Il est certain, comme le pense certainement un grand nombre de « blogueurs bon conducteurs » qui viennent sur mon site que la vitesse n’est pas la seule cause d’accidents. La conduite sous influence de l’alcool ou de la drogue (cannabis que l’on veut légaliser, quelle folie !), l’usage du téléphone, la somnolence cause de fatigue, l’absence de ceinture,  les barrières de sécurité en tôle très dangereuse pour les motards, sont également à prendre en considération.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Bien sur, le manque de civisme au volant, sont aussi en grande partie responsable du nombre d’accidents rajouté à cela un réseau routier devenu obsolète comme celui du ferroviaire et vous aurez déjà les réponses sur l'incompétences des pouvoirs publics sur le sujet et qui préfèrent se faire du fric sur les usagers, plutôt que d’améliorer un réseau autoroutier datant de l’aprés guerre comme pour tout le reste dans ce pays !

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Mais, la voiture et surtout la moto reste pour la majeure partie des usagers, le symbole même de la liberté et malgré toutes les contraintes son usage demeure intact bien que pour mon compte, je préfère la moto , vous vous en  seriez douté n’est ce pas  !

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Pour sa nouvelle concentration de voitures et de motos d’époque, l’Automobile Club Cannes Cote d’Azur à fait à nouveau son festival sur la Croisette. Pas moins de 150 voitures et une douzaine de moto de collection, sur le thème «  James Dean is back » ont occupé le dimanche 26 Juin les allées du magnifique square Verdun entre le port Canto et le Palm Beach, face à la célèbre « Bijou Plage » lieu mythique du rendez vous des artistes.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

C’est vers 14h30 qu’un groupe de motards ont ouvert la route à cette armada de voitures vintage sous un soleil de plomb pour effectuer une parade sur le mythique boulevard de la Croisette. De nombreux badauds et touristes sont venus contempler toutes la journée ces belles carrosseries et mécaniques des années 50 à fin 70: Citroen, Fiat, Alfa Romeo, Jaguar, Porsche, Morgan, Chevrolet, Austin, Triumph, Ford Mustang, Cadillac, Buick, Ferrari, Corvette, Excalibur, Viper, MG et autres merveilles.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

L’Automobile Club de Cannes Cote d’Azur est le second plus ancien automobile club de France après celui de Nice. Voici son histoire: Nous sommes un soir de Février 1903 (date de la fondation d'une autre légende: Harley Davidson), des hommes sont réunis dans une salle de réception de la société des régates de Cannes sur la fameuse Croisette.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

C’est un haut lieu de Cannes ou sont donnés sans cesse, bals, concerts, représentations théâtrales et soirées mondaines. Ce soir la, tous se sont retrouvés pour mener à bien la même passion, la même mission: créer un automobile club à Cannes. Celui de Nice a déjà 7 ans et il est le tout premier club de France. La ville des sports élégants n’en a pas encore. Ce qui est anormal ! L’automobile n’est pas encore un phénomène de masse, mais en 1903, elle existe déjà.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Nathalie Wood is back

Douze ans auparavant en 1891, les cannois ont été éblouis en voyant la première voiture de leur vie. C’était une Serpollet. Il n’y a à l’époque aucune nationale ni départementale comme aujourd’hui. Les chemins sont en terre et les routes mal pavées. Ce voyage sur la Riviera est donc un exploit. Cette voiture a une particularité. Elle est à vapeur… !

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Et comme elle a la forme d’un oeuf, elle est tout de suite surnommée « oeuf de pâques ». Il faudra attendre 1896 pour que les cannois découvrent la première voiture à moteur à explosion. C’est une Peugeot. Son conducteur un résident cannois va être le premier à organiser la première course automobile à Cannes en Avril 1900.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

L’idée de créer cette course lui est sans doute venu du premier rallye automobile Marseille-Nice en 1897 remporté à la moyenne de 31km 287 à l’heure. En 1902 à Nice, honte aux radars qui bien sur n’existaient pas encore, le mur du 100km/h est pulvérisé: 123,295 km/h sur la Promenade des Anglais.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

La mythique GT40 la reine des sixties

Tout va donc aller très vite. L’automobile Club de Cannes est crée. A noter dans l’article VII, les dames sont admises comme membres à part entière et auront droit de vote aux assemblées (le vote politique ne leur sera accordé qu’en 1945). La Cote d’Azur a toujours été pionniere en matière de liberté et d’émancipation bien avant la capitale Paris.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

La cotisation annuelle est de 20F. Des francs or bien entendu. Et il faut être parrainé et accepté par un vote à bulletin secret. C’est donc le vendredi 13 Mars 1903 qu’est inauguré l’Automobile Club de Cannes par un défilé sur la Corniche d’or qui va de Cannes à Saint Raphael par le bord de mer.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

En 1905 l’ingénieur automobile Bernet réalise une usine de construction automobile à Cannes. Dès 1904, dans le cadre de la Semaine Cannoise de l’Automobile, se déroule le 1er Concours d’élégance sur l’esplanade de la Croisette, près du Casino Municipal.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

On peut voir le lauréat très digne, melon sur la tête, barbe imposante, piloter sa machine auprès de son chauffeur-assistant, très attentif. Durant quelques années des corsos d’automobiles fleuries qui disparaissent sous les roses, les œillets, les glycines et les fleurs du printemps remplacent ces Concours d’élégance. Ils reprennent à partir de 1924.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Autre anecdote cependant qui concerne  la ville de Nice, mais qui en tout premier lieu reflète l’image quasi mythique de la Cote d’Azur: On ne présente plus Mercedes, tant nous sommes habitués à en voir les véhicules luxueux, automobiles et camions, sillonner nos routes. Mais en connaissons-nous l’histoire ?

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK
A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Remontons plus avant dans le temps, aux débuts de l’automobile à la toute fin du XIXe siècle. Comme c’est souvent alors le cas, de géniaux constructeurs donnent leurs noms aux multiples marques qui voient le jour, avant d’être absorbées par d’autres firmes ou bien d’en racheter.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

La marque allemande ne s’intitule pas encore Mercedes, mais Daimler-Benz. Alors pourquoi ce nom, Mercedes, et pourquoi Nice, une ville bien éloignée des usines allemandes ? Il faut la personnalité d’un troisième homme, Emil Jellinek pour en comprendre le sens historique. Car Mercedes est née sur les rivages de la Baie des Anges. 

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

L’hiver, il suit la mode de la villégiature et se rend sur la Côte d’Azur. Il s’installe ensuite avec sa famille à Nice sur la Promenade des Anglais. Sa première fille, qu’il chérit, est prénommée Mercedes. Séduit et vite passionné, Emil Jellinek achète plusieurs véhicules et devient le premier concessionnaire de la marque.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Pour lui, Nice doit être le laboratoire, la piste d’essai des voitures qui doivent conquérir le marché haut de gamme et pour cela gagner des courses prestigieuses. Le 21 mars 1899 Jellinek participe à une course de Cote Nice-Castellane. Il finit premier devant Alfred et Henri de Rothschild.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Il prepare une nouvelle Daimler pour sa prochaine course et l’appelle Mercedes. Sa voiture gagne toutes les courses. Le 23 juin 1902, il dépose le nom de « Mercedes » avec et sans accents. Il signe également avec Daimler un « contrat d’exclusivité commerciale » pour la distribution des automobiles Mercedes en Autriche-Hongrie, France, Belgique et États- Unis.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Le centre névralgique de Mercedes se trouve à Nice au 54 Promenade des Anglais. En 1905, âgé de 52 ans, Emil Jellinek-Mercedes se retire. Il fait cession à Paul Daimler de ses droits de vente exclusifs dans le monde et du nom Mercedes, il vend ses actions de la marque, puis se retire de son poste du conseil d’administration en 1908. Selon son désir, il est enterré à Nice au cimetière du château dominant la ville. L’histoire d’Emil Jellinek s’achève, l’épopée Mercedes commence.

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

Pour se rassemblement sur la Croisette, l’Automobile club de Cannes a voulu rendre hommage à un acteur de légende, mort à l’âge de 24 ans, qui était un passionné d’auto et de moto. James Dean is back ! Yes we Cannes.....

A L’EST D’EDEN JAMES DEAN FROM CANNES IS BACK

 

                            DIAPORAMA EXPO VOITURES

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents