Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2018 4 19 /04 /avril /2018 16:26
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Une ambiance dans les tons bleus, des effluves sentant bon l’iode et le large, des cris de goélands, le bruissement des vagues déferlant sur les plages… D’emblée les muséographes et designers du Musée océanographique de Monaco ont crée une ambiance marine dans les escaliers menant aux aquariums, et force est de constater qu’on s’y croirait vraiment.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Albert 1er le prince navigateur

C'est en 1910, sous l'égide du prince Albert 1er, que le musée fondé en 1889 est inauguré. Construit à flanc de falaise à 85 mètres au  dessus de la mer l'édifice évoque entièrement le monde marin. Joyau monumental voulu par ce Prince visionnaire qui y voyait selon ses propres termes un « Palais », le Musée océanographique est l’une des pièces maîtresses de l'identité du pays.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Vue sur le musée océanographique de Monaco

En effet, le Musée participe au rayonnement de la Principauté tant sur le plan scientifique qu'économique ou touristique. 6500 mètre carrés permettent de découvrir l'univers des océans avec plus de 6000 spécimens qui retracent l'histoire d'un milieu écologoique commun à toute l'humanité.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Photo du haut, Amphitrite déesse de la mer..qui protege les marins de Méditerranée.

Du museum d'histoire naturelle, en passant par l'aquarium le visiteur peut aujourd'hui prolonger sa visite du musée en numérique grâce à Liquid Galaxy imaginé par Google.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

10 tonnes, 7 m de diamètre, 6 mètres de haut pour l’oeuvre de Pasqua, un manège peuplé de squelettes de Tyrannosaurus rex, rats, chaise électrique, autour d'un tronc d'arbre millénaire...

Des milliers de spécimens d’histoire naturelle collectés par le Prince aux appareils de mesure, de récolte ou d’exploration sous-marine, en passant par les objets d’art, d’ethnographie et les collections iconographiques, la valeur, la variété des collections et toute l’originalité du Musée témoignent de cette union réussie entre Art et Science.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Santa Muerte, cette magnifique bête morte à cause de l’indifférence humaine sur les océans est une belle illustration.

Le meilleur exemple de cette fusion : le lustre méduse, les quatre lampes « radiolarium » et les fresques réalisées à partir des dessins d’Ernst Haeckel, biologiste, philosophe et libre-penseur allemand. Le musée océanographique de Monaco comporte 90 aquariums. Une équipe de techniciens veille sur le bien-être des poissons en leur offrant une alimentation identique à celle du milieu naturel.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Grâce à ce suivi méticuleux et biologique, les espèces peuvent se reproduire et perdurer. Outre son rôle éducatif, l’Aquarium est également un précieux outil lorsqu’il s’agit de préserver une espèce en danger. Le musée possède un aquarium géant de six mètres de profondeur où cohabitent plusieurs espèces de grands poissons.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Le laboratoire du Prince Albert 1er

Vous resterez alors bouche bée en découvrant le Lagon aux requins ! Différentes espèces de squales y sont répertoriées telles le requin à pointes noires ou le requin nourrice, qui danseront devant vos yeux. Requins à pointes noires, requin nourrice, tortue imbriquée, murènes ou encore une majestueuse raie guitare.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Le musée de Monaco propose au public de découvrir au plus près les petits squales. Une visite sensorielle puisque le visiteur peut plonger la main dans le bassin. Une occasion de dépasser ses appréhensions et de comprendre que le requin n'est pas l'animal le plus dangereux du monde marin.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Encore une sculpture du grassois Philippe Pasqua

La pouponnière du musée océanographique de Monaco est un lieu magique où les espèces se reproduisent, naissent et arrivent à maturité, sous l'oeil protecteur des aquariologistes. Le rôle de l'aquarium est aussi de préserver et de conserver des espèces menacées.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Une visite à la pouponnière est l'occasion découvrir de jeunes hippocampes, des bancs de poissons clowns juvéniles ou encore des œufs de roussettes. Un majestueux ballet marin, déployé dans un décor naturel peuplé de récifs et habités de poissons tropicaux, qui se retrouvent dans leur milieu fidèlement reconstitué. Voilà qui donne lieu à un spectacle multicolore, rehaussé par la présence d’un écosystème corallien unique au monde : le récif de Djibouti

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Squelette d'éléphant de mer

Après avoir gâté vos yeux, goûtez donc au plaisir du toucher. Venez caresser une étoile de mer, effleurer un bébé requin ou sentir les piquants d’un oursin... rien de tel pour faire connaissance avec les habitants des lieux marins ! Une rencontre extraordinaire au plus prés de la mer Méditerranée, qui abrite à elle seule 7,5 % de la faune et 18% de la flore marine mondiale.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

La salle des baleines

Maintenant, il est grand temps de prendre de la hauteur et de vous diriger vers la terrasse panoramique du palais avec vue imprenable sur la méditerranée aussi lumineuse que colorée. La terrasse du temple de la mer vous réserve une surprise de choix : la présence de tortues géantes, menacées d’extinction à l'image des tortues sillonnées.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Squelettes mammifères marins

Qui dit poissons méditerranéens dit mérou, murène, loup, daurade, et autres poissons de rocaille comme le saint-pierre. Parmi ceux-ci, le musée a décidé d’en mettre une huitaine en avant. Ainsi l’hippocampe qu’on oublie souvent tant il est petit avec ses 10 cm de long et sa forme extraordinaire faisant de lui un être presque inclassable.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Rare, on le trouve accroché par la queue aux herbiers de posidonie quand il n’est pas en train de se déplacer imperturbablement droit, ses nageoires latérales vibrant comme des ailes d’insecte. Espèce menacée notamment par la dégradation des habitats, on peut le surprendre enlacé à son partenaire. « Formant des couples fidèles, ils restent ensemble au moins une saison, voire leur vie entière.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Squelette baleine

À l’opposé du point de vue de la taille, le mérou brun, identique à « Jo le mérou », la célèbre vedette d’un des films du commandant Cousteau. Mesurant 80 cm à 1,50 m, pesant plus de 10 kg au stade adulte, pouvant atteindre l’âge canonique de 50 ans, il vit sur des fonds rocheux, entre 10 et 50m, tapi, attendant ses proies, poissons, crustacés et mollusques.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Chose surprenante, le mérou change de sexe en grandissant. Né femelle, il se reproduit vers l’âge de 3 à 5 ans et pond des œufs, avant de devenir mâle vers 9-12 ans, jusqu’à la fin de sa vie. Un phénomène qu’on rencontre chez d’autres poissons.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Plus impressionnante est la murène, fût-elle chocolat (c’est son nom), avec son corps serpentiforme et sans écailles, et ses nageoires dorsale et caudale soudées formant un repli cutané continu. Doyenne des pensionnaires du musée, relevée dans les filets d’un pêcheur à Antibes en 1968, elle a au moins 46 ans ! Mesurant entre 80 cm et 1,10 m, elle habite les fonds rocheux entre 10 et 80 m de profondeur, avec une prédilection pour les failles et les trous.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

Présent en Méditerranée, c’est un poisson territorial qui peut être dangereux s’il se sent menacé. Ses morsures sont en effet douloureuses, car elles s’infectent rapidement en raison des bactéries qui nichent dans ses dents creuses. Les gorgones qui forment le corail rouge, constituent également une spécificité de la Méditerranée. De consistance cornée et non calcaire, le squelette de la gorgone, de couleur rouge sang, est une matière précieuse très prisée en joaillerie.

LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)

 

                  DIAPORAMA MUSEE OCEANOGRAPHIQUE 

 
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
LE TEMPLE DE LA MER DU PRINCE (1)
Partager cet article
Repost0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents