Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 18:55

























le vin de bellet tres apprécié par le guide hachette

Seule grande ville française à détenir son vignoble (50 ha), Nice possède en plus son cru d'appellation contrôlée (depuis 1941), et l’un des plus vieux cépages du monde. 125 000 bouteilles en rouge, blanc et rosé sont étiquetées chaque année. Ce cru local fut récompensé en 1941 par le classement du vin de Bellet en "Appellation d'origine Contrôlée".
.. Le début du XIXème siècle marqua la période la plus prospère du vignoble puisque l’on pense qu’il couvrait à l’époque plus de 1000 ha.


    

Apprécié par le président Thomas JEFFERSON et plus près de nous, par Jules ROMAIN et Alain DUCASSE. Il trouve actuellement toutes ses lettres de noblesse sur les plus grandes tables.

La vigne et l’olivier, avec le blé, forment l’indissociable trilogie agricole méditerranéenne. Si le blé, toujours en quantité insuffisante pour nourrir les Niçois, ne put jamais les enrichir, le vin de Bellet et l’olive de Nice portent toute la noblesse, la réputation et la richesse de notre terroir depuis plus de deux mille ans, depuis que les Grecs les introduirent ici et fondèrent Nikaia (Nice). Le christianisme passa par là, et, comme toujours à Nice, associa à la vigne un protecteur, Saint-Vincent, fêté le 22 janvier.
la mer d'un coté du vignoble et les montagnes enneigés de l'autre

Il ne fait aucun doute que ce jour-là, toute la chrétienté fêtait le saint Vincent d’Espagne, martyrisé en 304 à Valence, et qui est devenu le saint patron des vignerons, sans doute parce qu’un des supplices qui lui fut infligé consista à l’étendre sur un lit de tessons de bouteille.
Mais il se trouve que Nice, revendique aussi un saint Vincent, inséparable en fait de son compagnon de martyre, Oronce. C’est l’historien niçois Pierre Gioffredo (1629-1692) qui rapporte cette légende : notre saint Vincent de Cimiez devint patron des vignerons parce que, lorsqu’on lava les ossements des deux martyrs pour les placer dans un reliquaire, l’eau se transforma en sang, que le rite assimile au vin au moment de la consécration. Cette tradition perdure, chaque 22 janvier, dans le terroir de Bellet, fier de la qualité de sa production.
 l'eglise de San Roman de Bellet sur les hauteurs Niçoises

En 1834, il est un produit d’exportation notable. Plusieurs fléaux l’ont menacé de disparition. Mais le courage des vignerons, attachés à leur cru local devait être récompensé par le classement du vin de Bellet en "Appellation d’origine Contrôlée" (A.O.C.) en 1941.
A ce jour, le vin de Bellet est mondialement connu.

L’appellation couvre environ 650 ha, dont environ 50 ha en exploitation. L'équivalent d'un domaine moyen en côtes-de-Provence, réparti ici en une douzaine de propriétés.
le chateau de Bellet dans le chemin du Saquier

Celui  d' Hélène Calviéra est parmi les plus réputées de l'appellation. « Vous sentez, ce sont les genêts et la fleur de vigne ! On retrouve ces arômes dans nos vins. Nous avons des cépages originaux, comme le Rolle pour le blanc ou le braquet pour le rosé, cela donne des vins uniques, de grande personnalité. C'est ce qui a fait notre notoriété. »
les vignes coté Mer pris à contre jour

Des blancs floraux et miellés, des rosés puissants aux notes d'abricot confit et de rose sauvage, d'une remarquable fraîcheur minérale. Le contraire des rosés légers et fruités qui constituent l'essentiel de la production provençale.

 Sur les coteaux des derniers contreforts des Alpes, à une altitude comprise entre 200 et 400 mètres environ, elle est intégralement située sur le territoire de la commune de Nice, dans le département des Alpes-Maritimes. En pleine région méditerranéenne, ce vignoble jouit d’un bel ensoleillement (environ 2700 heures par an), de pluies bénéfiques (838 mm par an) et d’un micro climat particulier dû à son implantation en altitude et aux vents (mistral et tramontane).

 le chateau de cremat sur les hauteur de Bellet

Les vignes s’enracinent dans d’étroites planches appelées restanca ou faissa constituées de galets roulés, mélangés à un sable très clair (Poudingue) avec quelques veines argileuses. Ces excellentes conditions réunies favorisent l’expression et la pleine maturité des raisins dans l’harmonie des vins rouges.
Certains sont typiquement niçois, comme le Rolle, cépage essentiel des vins blancs de l’appellation, la Folle Noire (Fouola negra), ou le Braquet
. Les vins obtiennent chaque année les 3 couleurs de médailles au concours agricole de Paris.
un accueil vraiment charmant et sympathique au chateau de Cremat

Le vignoble de Bellet est situé à l'ouest de la ville de Nice. La pente de la colline est si pentue qu'aucune machine ne peut travailler le vignoble. Tout se fait à la main.

Les 2 joyaux de cette terre bénie des Dieux sont le Château de Crémât et le château de Bellet ancrée sur la colline des Séoules véritable trésor du passé depuis le XVème siècle, châteaux Renaissance ou de style moyenâgeux, chapelles, vignobles et forêts surplombent toute la vallée du Var (le fleuve pas le département). Son site exceptionnel, entre mer et montagne, est un lieu idéal pour une découverte différente que celle du bord de mer avec une vue insaisissable sur la méditerranée et sur la chaine des Alpes.
les citrons ont deja été ramassé,peut-etre pour la fete à Menton ?

En prenant la route de Saint Antoine de Ginestriere puis celle de Saint Roman de Bellet qui sont toutes les deux sur la commune de Nice, vous ferez une balade parmi les oliviers, citronniers et mandariniers sans oublier les exotiques palmiers et eucalyptus qui parfumeront tout votre voyage.
l'eglise de San Antonio de Ginestriere sur la route de l'Archet

Une note spéciale à Hélène et Carole qui m’ont ouvert leurs portes de la propriété des coteaux de Bellet et du Château de Crémât.  Un accueil très sympathique et chaleureux.


 

LAISSAS MI V’ESPLICA

 Durant l’iver,tant que lou vin nouvèu repauva en lu barieu,tant que la souca tounuda duèrme en lou souol gelat,l’esprit apaisat,sensa autre souci que lou salut de l’anima mièua,sièu ome de glèia. Ma,quoura ven la prima,quoura lu premié grèi an crepat la rusca de la vigna,quoura lu brout si cuèrbon de fuèioun ; quora parèisson lu pendoun d’ase,pichoui e tendre,serrat un contra de l’autre darrié la fuèia maire couma passeroun de nidou si parant dou frèi ;quoura à la flara de l’estièu s’esclapa la terra e madura lou rain cremesin ;quoura vèu arriba en la miéu crota,à plen canestre,braquet e couliandri,broumest e mouscatèu,negrau e passerata ; quoura lou rain caucat bulhe en la miéu tina,quoura lou perfum doum oust mi mounta à la testa e mi gounfla lou piech,aqui,Mounsignour,siéu ome de crota e noun siéu plus qu’aiço !

 

LAISSER MOI VOUS EXPLIQUER : pendant l’hiver, tant que le vin nouveau repose dans les tonneaux, tant que la souche nue dort dans le sol gelé, l’esprit apaisé, sans autre souci que le salut de mon ame, je suis homme d’église. Mais quand vient le printemps , quand les premiers bourgeons ont crevé l’écorce de la vigne, quand les rameaux se couvrent de jeunes feuilles ;quand paraissent les grappes, petites et tendres, serrées l’une contre l’autre derrière la feuille mère comme les oisillons se protégeant du froid ;quand je vois arriver dans ma cave, à pleins paniers, braquet et couliandri,broumest et mouscateu,negrau et passareta ;quand le raisin foulé bout dans ma cuve, quand le parfum du mout me monte a la tête et gonfle ma poitrine, la, Monseigneur, je suis homme de cave et je ne suis plus que cela !

 

Lou Vin dei Padre

Fraire Eliacino , moine caviste de l’abbaye de Nissa décrit sa passion du vin à Mgr Tadeu.

                                 DIAPORAMA  CHATEAU DE BELLET 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents