Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 20:31

Dans le jardin de Monsieur Farinelli

La cote d’azur ne se limite pas aux clichés de ses plages, des yachts privés et des hôtels de luxe, tout le long de mes reportages, vous avez pu vous rendre compte de la diversité étonnante de ce département ou la montagne tombe carrément dans la mer. Le contraste entre le littoral, le moyen pays et le haut pays est immense et depaysant. On passe d’un niveau d’altitude zéro de la Mer pour se retrouver à des sommets de plus de 3000 mètres. C’est la richesse de ce département unique en Europe.
Des cultures celto/ligure à sa période Romaine, de l’immense histoire de la maison de Savoie au Royaume de Piémont Sardaigne jusqu’ à l’entrée de son annexion (truqué) à la France en 1860 font de ce département l’un des plus riches en monuments historiques. Les fêtes et les spectacles sont illimités et souvent gratuites contrairement à ce que pense la majorité des gens venant d'ailleurs. Pour qui aime sortir des sentiers battus, la cote d’azur regorge de curiosités et d’histoires surprenantes.
un village imaginaire et des creches geantes.

Terre de légende, elle surprendra et étonnera autant ses habitants que ses visiteurs qui croyaient bien la connaître. C’est pourquoi je me lance un peu dans des articles qui au fil du temps seront consacré à des curiosités insolites comme je vous l’avais proposé avec l’église Russe de Nice ou bien la pagode de Fréjus. Une cote d’azur inconnu !!
























Des insolites comme la pétanque avec des boules carrées, un canon qui crache des noyaux de cerise, une mystérieuse pyramide, un restaurant dans des wagons de l’orient express, l’ile noire de Tintin, le château de la belle au bois dormant, les premiers seins nus de la cote d’azur (les cariatides de Cannes) , les villages tibétains, la maison des abeilles, l’isba du parc Valrose, la légende du masque de fer (bientot) et bien d’autres choses dont je mettrais un point d’honneur à vous faire découvrir.
Suite à la visite des verreries de Biot lors des festivités templières, j’ai découvert par l’intermédiaire de mes amis de la mairie de ce charment village, un artiste pas comme les autres, un artiste qui à réalisé une œuvre pour lui-même et non pas pour la faire visiter comme une quelconque exposition.
Cette œuvre est située dans une propriété privée et ne peut se visiter qu’avec l’accord de son propriétaire. Autant vous dire qu’il faut être parrainé par une personne connu de la région. En évitant l’heure de la sieste qui est sacré et en respectant les lieux.
Ancien maçon et tailleur de pierres, italo Farinelli a pris sa retraite il y a une vingtaine d’année. En voulant ranger les pierres qui restaient de ses différents chantiers et qui encombraient son jardin, Monsieur Farinelli eut la superbe idée de les utiliser de manière décorative. Peu à peu, avec une passion et une patience infinies et malgré son âge avancé (86 ans au moment de mes photos cet hiver), il a construit un véritable village en miniature sorti de son imagination. Seule la chapelle notre dame de Biot est réalisée à partir du modèle original.
























En soi, l’ensemble est déjà très original, mais les habitants de ce village imaginaire donnent un ton encore plus particulier. Des nains de jardins cohabitent avec des verreries de Murano, les santons de Provence avec les cheminées de fées, une gueule de tigre naturalisée côtoie des personnages de film, des monstres, des soldats, des oiseaux, des objets non identifiés, des outils du siècle dernier… un véritable conte de fées. A l’image du facteur cheval qui à construit son palais idéal à hauterives dans la Drome pendant les 30 années de sa tournée.
Monsieur Farinelli consacrera les 20 dernières années suivant sa retraite à imaginer les villages de sa Toscane natale et les villages de pierres de la Ligurie et du comté de Nice. Monsieur et Madame Farinelli sont d’une convivialité extraordinaire comme on le trouve souvent chez les gens originaires de la région Franco/Italienne cité plus haut. Il vous invitera ensuite à vous asseoir en dessous de son arbre qui lui sert de tonnelle naturelle et commencera à vous raconter l’histoire de sa vie avec passion et nostalgie de cette époque où il s’installa chez nous.
 Pays Niçois qui ressemble à sa Toscane bien aimé. Apres la guerre de 39/45 ou il combattit aux cotés des Américains et qu’il délivrera la Sardaigne du joug des troupes Allemandes, il décidera de s’installer dans les Alpes Maritimes ou de nombreuses personnes parlent sa langue. D’ailleurs ce sera moitié en Français et en italien que nous converserons. Pendant que je prenais quelques clichés supplémentaires, fallait voir le pépé biner et faire son potager. Voici le genre de personnages que j’aime beaucoup, des artistes simples et adorables, un état d’esprit à l’opposé de ces requins de la politique imbu de leur personne. Lui il ne  se mettra jamais en avant et pourtant il mériterait un véritable hommage.

Grazie signore Italo farinelli per la vostra accoglienza calorosa.
Pat Giordano

               DIAPORAMA DU VILLAGE FARINELLI


Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents