Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 10:01

Soixante ans plus tard, Grasse perpétue toujours sa tradition et la fête du Jasmin demeure le rendez-vous estival touristique du Moyen Pays des Alpes Maritimes.
Cette manifestation accueille, durant trois jours, plus de 45000 visiteurs, à la recherche d'animations traditionnelles, authentiques et populaires. Les festivités proposées sont variées et permettent d'animer pleinement la ville, particulièrement le centre historique.

Cette fête a naturellement vu le jour dans une Cité dont l'histoire est celle d'une économie ayant évolué d'une activité de tanneurs, à celles de gantiers parfumeurs, et puis enfin, depuis le XVIIIème siècle, à celle des parfumeurs dont tout un chacun connaît aujourd'hui la renommée de par le monde ainsi que son poids économique à l'échelle nationale (les 2/3 du chiffre d'affaire national).































C'est en 1946, les 3 et 4 août exactement, que la première Fête du Jasmin voit le jour à Grasse, le mois d'août correspondant à la période de la cueillette du jasmin.
Aujourd'hui, la Fête du Jasmin conserve son caractère traditionnel grâce à la présence permanente et imposante des fleurs. Le corso est composé de chars somptueusement décorés et présidés par de belles jeunes filles dont la Miss Grasse de l'année, accompagnée de ses deux dauphines.
 Le lancer de fleurs en direction du public demeure et, pour magnifier la présence du jasmin sans l'abîmer (puisque la fleur est très fragile), de l'eau de fleur de jasmin (jasminol) est utilisée pour arroser le public qui s'amuse de cette tradition en se protégeant tant bien que mal de ce jus floral...

























A ces chars fleuris viennent s'intercaler des groupes folkloriques et des formations artistiques en tous genres, nationaux ou internationaux (le piémont est à l’honneur cet année), afin de colorer et pimenter cette soirée populaire.
Autrefois à l'initiative des producteurs de fleurs, la fête du jasmin célébrait le début de la cueillette. Chaque entreprise choisissait sa Miss parmi le personnel et décorait son char qui défilait dans toute la ville.
Cette manifestation correspondait avant tout à un besoin de faire la fête pour oublier les horreurs de la guerre, d’où, peut-être, ce défilé de jeunes femmes peu vêtues et ces brassés de fleurs distribuées en abondance.
Au fil des ans, la fête s'est institutionnalisée pour devenir, en 1948, celle qu'on connaît aujourd'hui avec ses incontournables corsos fleuris et batailles de fleurs.
























Au sein du cortège on découvrira cette année les quatre chars des villes jumelles et amies, Vila Real au Portugal, Carrare en Italie, Opole en Pologne et Kazanlak en Bulgarie et leurs miss. Un défilé haut en couleurs et tout en musique orchestré par divers groupes folkloriques dans les chars et au sol. Le quad arroseur avait eu beaucoup de succès l'an passé. Cette année, ils seront six à sillonner la ville avec, à leur bord, une jeune femme lançant des fleurs et un pompier dirigeant vers le public une lance diffusant un parfum au jasmin.

Plante à parfum par excellence entamée en juillet, la récolte de la fleur dont l'espèce est spécifique à Grasse s'achèvera le mois prochain (début septembre).
Dans les plus grands parfums, du 5 de Chanel à Joy de Patou, dans les jus d'Hermès ou de Guerlain, c'est la note du jasmin spécifique à Grasse, le Jasmin gradiflorum, qu'ont choisi les plus grands nez.
Le jasmin est un arbuste à fleurs appartenant à la famille des Oléacées. Avec la rose et l'orchidée, c'est une des fleurs reines de la parfumerie. Le « jasmin grandiflorum », originaire du Népal, à grandes fleurs blanches, teintées de rouge au dehors est cultivé à Grasse pour la parfumerie.
Les producteurs de jasmin se répartissent dans le pays grassois et récoltent quelques 27 tonnes de jasmin chaque année. La ville met cette belle fleur à l'honneur, pendant « la fête du jasmin », devenue la « Jasminade ». De nos jours, plus de 150.000 fleurs de jasmin sont utilisées pour la décoration des chars et pour la bataille de fleurs.
Depuis des siècles, le jasmin est considéré comme le symbole de l'amour. Les noces de jasmin sont le symbole des 66 ans de mariage.
Il arrive à Grasse en1630. Ce jasmin de qualité sauvage est utilisé comme porte greffe du jasmin «  Grandiflorum ».

























Le début de la récolte se fait à partir de la mi-juillet et dure pendant 90 jours environs. La cueillette du jasmin est sûrement plus fastidieuse. Tous les jours, les cueilleuses se retrouvent à l’aube dans les champs et dès 5 heures du matin commencent à cueillir ces délicates fleurs au parfum envoûtant. Ce travail qui consiste à détacher la fleur très fragile de la plante se poursuit jusqu’à 13 heures environ. Il est en effet important de cueillir le jasmin tôt le matin car la chaleur laisse diffuser l’essence de cette fleur qui, moins concentrée donnera un mauvais rendement. Pour obtenir un kilogramme de fleurs, il faut compter 8.000 à 10.000 fleurs. Un kilogramme de concrète s’obtient avec 400 kilogrammes de fleurs fraîches de jasmin.

























Une cueilleuse très agile peut durant une matinée de travail cueillir 3 à 5 kilogrammes de fleurs. L’arrière grand Mere, la grand Mère et la mère à Soso et bien sur soso elle-même ont toutes ramassés la fleur pendant leur jeunesse. Soso fait partie de l’une des plus vieilles familles grassoises et notre propriété jouxte l’une des plus belles plantations de jasmin de Grasse.

 






















L'oncle et la tante à Soso qui sont des voisins proches ont été toute leur vie des producteurs de Roses et d'Oeillets sur Grasse. Ils sont maintenant à la retraite et malheureusement aucun de leurs enfants n'a pris la succession. Voila pourquoi de plus en plus la rose et le jasmin viennent du Maroc ou de Bulgarie car la production Grassoise devient insufisante.
* fete bien sur gratuite au public
* je dois signaler un terrible accident concernant  "Miss Grasse 2009". Celle ci fut brulée par l'enflamement de sa robe et transportée sur Marseille. Brulée assez gravement . Les Grassois ont une pensée affective pour cette belle jeune fille de 1,82 metre. Elle devait participer à l'élection de Miss Cote d'azur et elle avait de grandes chances d'arrivée au concours "Miss France". Toutes nos amitiés  Yasmine Kheil.
DIAPORAMA DE LA JASMINADE 2009  PUIS DES VIEILLES PHOTOS DES RECOLTES

 

LE DIAPORAMA SUIVANT MONTRE QUELQUES PHOTOS ANCIENNES DE LA CUEILLETTE DU JASMIN, DE LA ROSE, DE LA VIOLETTE , DE LA TUBEREUSE  OU DE LA FLEURS D'ORANGER.  5 DES PRINCIPALES FLEURS A GRASSE.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents