Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 07:51

Laissez-moi-vous raconter l'histoire d'un animal fabuleux, d'un animal exceptionnel ! C’est l'histoire d'un animal disparu de notre pays depuis plus de 70 ans. Cet animal est réapparu un matin de novembre 1992 dans les Alpes Maritimes, tout prés des plages de la cote d'azur à a peine une heure de voiture ou de moto de la Riviera, des casinos et des palaces.

C'est dans le plus beau des parcs nationaux de France que des hommes de la montagne et grâce à leur volonté et à leur passion ont réintroduit dans l'une des vallées les plus préservées du massif du Mercantour le mystérieux animal.


 
















Les loups du Boreon puisque c'est d’eux qui s’agissent, ce sont adaptés comme par miracle au  milieu d'un environnement et de paysages majestueux: un torrent aux eaux limpides, une  Forets aux arbres gigantesques, des éboulis rocheux colonisés par une flore et  une  faune des plus importantes d'Europe. Comme un pacte avec les hommes, le loup c'est adapté sur le site du Boreon parmi les vacheries et les verts  pâturages du haut pays Niçois.
Sur un territoire allant de 1500 mètres à 2000 mètres d'altitude au milieu des mélèzes, sapins et épicéa, les visiteurs peuvent contempler l'animal dans son milieu naturel. Nous empruntons le sentier forestier qui mène à leur repaire dans l'espoir de voir ce magnifique animal. C'est que le loup est difficile à repérer ! Celui ci chasse la nuit et quand on surprend son hurlement, le plus souvent on ne le voit pas. Il ne se laisse pas approcher facilement car le loup se méfie de l'homme et cela, on ne pourrait  le lui reprocher !
 On a donc le secret espoir de rencontrer la meute au détour d'un arbre, prés d'une mare ; ce ne sera peut-être qu'un bout d'oreille, une truffe, un torse dissimulé derrière un branchage, mais  si nous apercevons son regard, cela on ne l'oubliera jamais !! Subitement des maisonnettes  apparaissent au loin, nous passons dans un sas et nous sommes enfin à l’intérieur du parc.
Nous sommes accueillis par une sorte de « rangers » qui nous explique le fonctionnement pédagogique du parc. Après avoir écouté les instructions à la lettre, nous pouvons partir à la recherche du loup dans ce territoire de 10 hectares superbement aménagé.
Chut ! Maintenant on entre dans « le temps des loups », l’espace réservé à la forêt et à l’animal. « Si on veut l’apercevoir, il ne faudra pas faire  de bruit ». Nous montons, toujours plus haut dans le but de saisir un instant le regard du loup. Une trentaine de bêtes règnent dans le domaine. Des barrières, d’environ 2m50, nous séparent des loups peu effrayés. « Ils ont toujours vécu en captivité ». L’idée que des loups sauvages vivent en liberté dans le parc du Mercantour donne un instant le frisson.
Cette fois ci, nous ne voyons pas des loups dans un enclos comme nous avons pu le voir il y a 2 ans dans le var sur le site des « loups du castelet » mais dans un environnement naturel au milieu d’une nature exceptionnelle.
Le Parc national du Mercantour (Parco naturale delle Alpi Marittime en lenga nissarde) est un des neuf parcs nationaux de France, il est jumelé au parc italien de l’Argentera et  est situé sur le département des Alpes-Maritimes et il est plus particulièrement connu pour être le  plus sauvage de France, et l'un des plus variés sur le plan des paysages, aux contrastes très marqués : sa situation géographique très particulière lui apporte des touches méditerranéennes à ces montagnes alpines et maritimes. C'est là que le loup a naturellement fait son retour en France.
























Du fait de la variété du terrain et du climat influencé par la jonction des Alpes et de la Méditerranée, le parc possède plus de 2 000 espèces de plantes dont plus de 40 endémiques, telles des saxifrages, des orchidées ,des myosotis bleus, des silènes ou gentianes. Peuplant les pentes, chêne pubescent, pin sylvestre, chêne vert , sapin, épicéa,  mélèze et pin cembro se succèdent au fil d’une altitude  allant jusqu'à 2 200 mètres pour atteindre le plus haut sommet des alpes maritimes à 3297 mètres.
























On  a dénombré plusieurs centaines d’espèces qui fréquentent les montagnes du Mercantour. Certaines sont présentes depuis la fin des glaciations dont notamment 197 espèces de vertébrés. Protégés par les statuts du Parc, cerfs, sangliers, chevreuil, chamois (plus de 8 000 individus), bouquetins (1 100 individus), mouflons prospèrent dans l’un des derniers refuge du milieu naturel de France.
 Plus de 40 000 gravures rupestres protohistoriques, datant pour la plupart de l'Âge du Bronze, ont été Découverte à la fin du XIXe siècle, sur des dalles rocheuses de colorations vertes ou orangées, rougeâtres ou violacées, les gravures témoignent de rites sacrés proches des préoccupations agricoles, pastorales et religieuses en plein air, un des plus grands sites du monde ! La communauté scientifique  s'accorde pour dire que le site etait considéré à l'époque comme une montagne sacrée. Le Mont Bego: la montagne du Dieu Taureau.
Il a été répertorié dans ce département 49 rivières et une centaine de lacs d’altitude. Le col de la Bonette dans les Alpes Maritimes est la plus haute route goudronnée d'europe et culmine à 2802 metres Cela se passe de commentaires ou plutôt si des commentaires plus qu’élogieux !!
 
DIAPORAMA DE LA BALADE SUIVI DES OUVRAGES LITTERAIRES SUR LE MERCANTOUR


                                              LES LIVRES SUR LE MERCANTOUR

      

   

  


 

LE LOUP ET LE LYNX DANS LES ALPES MARITIMES

Un clic pour agrandir l'image

A CHACUN SA MONTAGNE DANS LE MERCANTOUR. UN NOM QUI NOUS RAPPELLE QUELQU'UN .  (VOIR L'ENTOURAGE BLEU DE L'IMAGE



UNE IMAGE QUI DONNE UNE IDEE DU RELIEF DES ALPES MARTIMES ET DU COMTE DE NICE

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents