Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 06:56

La région de L’Hérault et de l’Aude est une région que nous connaissons assez bien puisque nous y avons fait plusieurs balades précédemment, notamment quand nous avions été invités au château Saint Martin de Graves prés de Pézenas pour découvrir le vin de Johnny Hallyday. Puis vers Clermont l’Hérault , le lac du Salagou , le cirque de Mourèze et ses rochers dolomitiques et chaotiques ou encore Béziers et les 9 écluses de Fonseranes sans oublier le tunnel du Malpas et bien sur l’extraordinaire cité de Carcassonne.
 Seulement voila, il y a toujours quelques endroits à découvrir et le cap d’Agde n’est pas une priorité ; comme toujours, nous préférons découvrir l’arrière pays plutot qu’un littoral somme toute assez banal. Après un petit déjeuner à notre magnifique chalet du camping Oltra, nous partons à la découverte d’un village classé dans le très officieux site des « plus beaux villages de France ». La cité de Minerve dans le Minervois nous attends à bras ouvert après une traversée de son vignoble….
























Entre Cévennes et Montagne Noire, la cité de Minerve s’élève sur un éperon rocheux qui domine les gorges de la Cesse et du Brian. Les ponts naturels de la vallée  en font un site géologique d’exception. Porteuse de l’empreinte  de la Préhistoire, Minerve est surtout connue par le siège qu’elle subit en 1210 lors de la douloureuse croisade contre les Cathares. Capitale historique du Minervois, elle est désormais l’une des portes prestigieuses du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc. Au cours d’un week-end ou d’un séjour prolongé comme nous l’avons fait à l’occasion du rassemblement Harley du Cap d'Agde, prenez le temps de découvrir cette terre d’histoire, de déguster les vins AOC, d’apprécier les saveurs de ce terroir et de rencontrer ceux qui l’habitent lors des diverses manifestations qui émaillent la saison. (des vendangeurs tres sympa)
Minerve et le Minervois sont riches d’un patrimoine naturel floristique, faunistique, paléontologique et paysager exceptionnel. Les causses qui s’étendent autour de Minerve sont couverts de garrigues hautes et basses et de vignes. Entaillés par les vallées de la Cesse et du Brian, ils font partie des paysages remarquables du Minervois. Le site géologique de Minerve est l’un des plus surprenants du département de l’Hérault et reste un but de visite incontournable.

 








Ce site d’exception est né d’une histoire géologique mouvementée et d’un incroyable travail de l’eau qui, si elle est peu visible en période estivale (la cesse qui passe devant le village était sèche), a laissé son empreinte dans le paysage. L’éperon rocheux sur lequel s’est établie la cité médiévale résulte de la confluence de deux rivières, au débit irrégulier: La Cesse et le Brian. Celles-ci ont formé des canyons étroits qui ont fait du site une forteresse naturelle .
La Cesse a en particulier contribué à rendre ce site unique en créant les « Ponts naturels »: sorte de tunnels percés dans le causse, les Ponts naturels sont une bonne illustration des formations karstiques typiques des régions calcaires. Il est possible de traverser ces véritables cathédrales souterraines en période estivale, lorsque la Cesse a disparu et c’était le cas lors de notre visite... Site d’exception mais fragile, l’environnement de Minerve est aujourd’hui protégé au titre de plusieurs mesures de classement. Il ne tient qu’à nous d’en prendre soin.
Les vignerons de Minerve produisent et élèvent des vins d’Appellation d'Origine Contrôlée rouges, blancs, rosés à partir de cépages traditionnels. Pour les rouges et rosés: les cépages de base sont le Carrignan, le Grenache, le Mourvèdre et la Syrah auxquels on peut associer le Picpoul Noir et le Cinsault. Les sols sont caillouteux et arides et leur exposition en coteaux permettent des vins charpentés, ronds, fruités, se bonifiant au long des années.
Capitale historique du pays minervois, cette petite commune accueille chaque année plus de 300 000 visiteurs. Trouvant dans le tourisme et la production de vins de qualité les deux piliers de son activité. La région est aussi recommandé pour ses sites historiques et la, les Free Riders en sont friands.

Au XIIème siècle s’est développée dans le sud de la France une religion chrétienne différente du catholicisme : le catharisme. Cette nouvelle croyance basée sur le christianisme mais très critique vis-à-vis du catholicisme s’est rapidement propagée dans toute l’Occitanie. Le pape Innocent III pour contrer ce mouvement décida de lancer la croisade contre les Albigeois. Cette croisade se doubla rapidement d’une guerre géopolitique entre les seigneurs du Nord et les seigneurs occitans.
Les tribunaux de l’Inquisition achevèrent le travail des nombreux sièges et bûchers contre les cathares. Bien que le catharisme fût éradiqué, il est un des symboles de la tolérance, de la liberté et de l’ouverture d’esprit de la culture occitane. Il a laissé son empreinte sur ce territoire et son identité.
Aujourd’hui, il  reste quelques  vestiges de cette histoire. Les châteaux, abbayes et musées du Pays Cathare sont devenus les symboles de ce combat ; les châteaux ayant servis de refuges aux cathares et subis de nombreux sièges, les abbayes ayant pour fonction de renforcer la position catholique et de soutenir la croisade. Les siècles passants, l’aspect de ses monuments a beaucoup évolué mais leur histoire reste à jamais attachée à la tragédie de cette époque médiévale.
Leur croyance était basée sur l’existence de deux mondes, l’un bon et l’autre mauvais. Le premier, le monde invisible dont les créatures sont éternelles, résulte de la création de Dieu le Père ; le second, le monde visible et corruptible, est l’œuvre du Diable. Introduits dans des corps de chair fabriqués par le Diable, des anges déchus sont devenus les âmes des hommes et des femmes.
Pour les cathares, le christ est uniquement l’envoyé du Père venu porter le message du salut aux hommes. Il n’est pas comme chez les catholiques le rédempteur de tous les péchés. Du coup, les cathares ne conservent qu’un seul sacrement, celui du consolamentum (consolation) ou baptême d’imposition des mains pratiqué par le Christ, le seul à apporter le Salut. Voila encore une balade bien instructive de nos belles régions Françaises  qui nous font vivre de splendides découvertes pour peu que l’on ne s’attarde pas trop aux stéréotypes du littoral. Dommage qu'il n'a pas fait aussi beau comme on l'aurait voulu, le temps etait à l'orage et quelques gouttes de pluie perturberont la beauté des paysages ....

                          DIAPORAMA DE LA BALADE


Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans NOS BALADES

Articles Récents