Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 11:09

A l'occasion de ma visite chez ma fille à Savigny sur orge puis de notre soirée dans le Chinatown Parisien avec nos amis cambodgiens, j'ai aperçu une gravure sur un mur. Bon dieu ! Mais c'est bien sur c'est un dessin de Miss Tic, le souvenir de cet artiste de la fin des années 80 me reviens en mémoire. C'est qu'elle à fait du chemin la Miss  ! Enfin ! Il était temps que l'on reconnaisse l'artiste. Miss. Tic est une artiste, poète parisienne, née en 1956, je ne devrai pas vous le dire mais c'est de ma génération, vous savez ! La plus rebelle. Elle est notamment connue pour ses pochoirs sur les murs de Paris, d'abord sauvages, maintenant exposés dans les plus grandes galeries de la ville lumière et même d'Europe.

 

 

 

 

 

Elle passe toute son enfance dans le 18e arrondissement de Paris . Puis, Elle s'établit à Saint-Germain-des-Prés où elle fait du théâtre. Après son bac, elle part en Californie, aux États-Unis ou son expression artistique va la dévoiler. C'est là qu'elle découvre l'art du graffiti et de la peinture sur les murs. Elle revient à Paris e 1985 et commence son art du pochoir.

Ses pochoirs appliqués en une seule couche, représentent généralement des femmes, images  accompagnées d'un jeu de mot. On commence à trouver ses dessins sur les murs de Paris  dans le 13e arrondissement .

 Miss. Tic a également décoré les murs d'Avignon, et vendu son travail à la marque Ucar de location de véhicules utilitaires. Elle a travaillé pour des marques de luxe comme Longchamp et Louis Vuitton, mais aussi pour la marque de papeterie Oberthur (d'où vient le calendrier du facteur)

 

 

 

 

 

 

 

 

 Elle mène également cette même année une campagne de communication à l'occasion de l'élection présidentielle : Miss. Tic Présidente. Mais ! Avant de connaître la consécration, Miss Tic à été arrêté et condamner par 2 fois pour ses graffitis sur les murs de la capitale. Aujourd'hui La toujours jeune femme par sa silhouette et son esprit demande les autorisations pour faire ses oeuvres sur les façades des bâtiments ou des magasins. On se l'arrache même ! Pour avoir une devanture décorée par notre Miss. Hommage à une artiste de la rue qui c'est fait connaître par à force du poignet (si j'ose dire). Une Andy Warhol à la Française qui continue le pop art à sa manière, toute la philosophie de la beat génération « écorché vive »

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by biker06 - dans ARTS BIKERS

Articles Récents