Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 08:12

Copie-de-_0754.JPG

la route qui monte à Saint Leger

 

En 574, les Lombards détruisirent complètement Cimiez (la capitale de la province des Alpes Maritimes), dévastèrent Nice, Vence et Glandeves. Pour échapper aux barbares, les habitants furent obligés de se replier dans les montagnes de la haute vallée du Var (le fleuve). C'est alors que les habitants fondèrent Saint-Léger, Auvare et La Croix.

Copie-de-DSC_0752.JPGLe Comté de Nice possède 5 grandes vallées principales et celles ci sont aussi subdivisées par d'autres vallées plus petites. Les villages sont pour la plus part en "cul de sac" et pour se rendre à chacun de ses villages, il faudra retourner en arrière.

Copie-de-DSC_0766.JPGLes routes sinueuses et étroites demandent une extrême prudence. Je ne vous en parle même pas pour la moto ou votre perception des précipices est omniprésente. En été quand la canicule est au plus fort, les marnes noires et les collines de pélites rouges donnent l'impression de petits mirages et la route peut ne pas en être une ! C'est donc une balade que je préfère faire début juin. Juillet et Aout, vous êtes en enfer, l'hiver, vous êtes en Sibérie....

Copie-de-DSC_0801.JPGCopie-de-DSC_0834.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Roudoule prend sa source au pied du dôme du Barrot à 2137 mètres d'altitude. Elle se jette dans le Var à Puget-Théniers (Puget-Théniers fut la sous-préfecture des Alpes-Maritimes de 1860 à 1926) après un parcours de douze kilomètres pendant lequel elle a creusé de profondes gorges, enjambées par des ouvrages spectaculaires, comme le pont suspendu de Saint-Léger.

Copie-de-DSC_0818.JPGElle tire son nom du verbe nissart roudela dans le sens de : rouler, dégringoler, descendre précipitamment. Si insignifiante qu'elle paraisse, la Roudoule présente un danger permanent. Elle fut à l'origine de la catastrophe du 20 octobre 1525. Ses eaux envahirent Puget-Théniers emportant le vieux pont romain et tuèrent 78 personnes. Par son ampleur, la catastrophe provoqua la fuite d'une partie de la population de Puget-Théniers.

Copie-de-DSC_0837.JPGCopie-de-DSC_0838.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La crainte est encore présente à la fin du XIXe siècle, l'inspecteur des forêts, en charge du reboisement, fait la remarque suivante :"Aux moments des orages ce torrent précipite dans le Var, de la boue, des graines, des cailloux, des blocs rocheux qui ressemblent à une charge d'artillerie quand ils traversent Puget-Théniers". Le succès du reboisement combiné à l'endiguement du torrent la Roudoule firent que ses crues sont devenues un lointain souvenir.

Copie-de-DSC_0830.JPGLe premier village que je découvre dans la vallée est Puget-Rostang. Ce petit village du bout du monde, avec ses ruelles étroites et ses maisons blotties les unes contre les autres, a su garder un aspect moyenâgeux. Le village bâti en fer à cheval autour de son donjon était fortifié. Ses portes encore conservées en témoignent. Les façades juxtaposées forment des bandeaux continus qui constituaient une véritable enceinte.

Copie-de-DSC_0849.JPGCopie-de-DSC_0851.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le relief accidenté procure à l'ensemble une configuration en gradins assurant à chaque bâtiment un ensoleillement suffisant. On peut y  découvrir "L'Ecomusée du Pays de la Roudoule" qui vous contera l'histoire mouvementée de cette magnifique vallée. Le Puget de Rostang, un petit puy est un puget, c'est à dire un petit habitat fortifié préféodal.

Copie-de-DSC_0884.JPGPour ceux qui veulent faire une belle randonnée pédestre, en bordure de la Mairola (ruisseau), le sentier de découverte Santa Catarina vous relate l'action de l'homme sur le paysage et l'histoire du reboisement. Je prends la route de la Croix maintenant....

Copie-de-DSC_0879.JPGJUIN-2014-0526.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du haut de son éperon rocheux, le village de La Croix-sur-Roudoule domine la vallée de la Roudoule. En contrebas, les ponts se succèdent : le pont médiéval, le pont muletier (1842) et le pont suspendu, synthèse des innovations de ce grand ingénieur du XIXe siècle : Ferdinand Arnodin. Du point haut du village, magnifique panorama sur le dôme de Barrot, le cirque de Léouvé et juste aux pieds, les jardins en terrasses.

JUIN-2014-0532.JPGAu hameau de Léouvé, dans cet extraordinaire vallon de schistes ocre rouge, vous visiterez le musée du cuivre relatant l'exploitation de la mine du Cerisier (1860-1886). Vous pourrez ensuite continuer cette jolie petite route pour prendre à pied l'ancien chemin muletier du col de Roua. En redescendant n'oubliez pas l'incontournable hameau d'Amarines.

JUIN-2014-0575.JPGLes terres au bas des versants sud fournissaient principalement des olives, des figues et du raisin. L'importante superficie des pâturages permettait l'élevage des brebis, et les parties supérieures boisées étaient exploitées en parcours. Chaque famille possédait en moyenne une quarantaine de brebis.

JUIN-2014-0589.JPGEn été les troupeaux d'ovins vivaient sur l'alpage en petite transhumance. En 1842, une notice de l'administration sarde sur le pastoralisme mentionne que l'élevage forme une des principales richesses de la population dans plusieurs communes des Alpes-Maritimes. Les ovins sont prioritairement destinés à la consommation locale de viande et leur laine est employée pour la fabrication des vêtements.

JUIN-2014-0906.JPGJUIN-2014-0909.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'intendant général Joanini évalue en 1754, dans le Comté de Nice, le nombre de "lanultes" (lainés) à 86790. En 1871, on recense dans l'arrondissement de Puget-Théniers, 24390 têtes de bétail venant des plaines niçoises pour les pâturages estivaux.

JUIN-2014-0599.JPGLouis Corporandi, notable de la Croix, acquit en 1705 des Grimaldi le fief d'Auvare. La maison seigneuriale de la Croix sur Roudoule appartient toujours au Baron Corporandi d'Auvare, Colonel Commandant la ville et province de San Remo, qui en 1792 servait dans le régiment de Nice. Le Baron d'Auvare appartient à une famille noble et distinguée du Comté de Nice.

JUIN-2014-0608.JPGLa Croix sur Roudoule fût une Viguerie des Templiers. Cet ordre construisit au sommet du village un château fort dont la tour maîtresse était surmontée d'une immense croix que l'on pouvait voir des lieues à la ronde, ceci vers 1137. Il ne reste plus de cet ouvrage que de rares vestiges et on pense que le nom du village vient de ce cette grande croix " Castrum de Cruce".

JUIN-2014-0702.JPGVoici le troisième village que je vous fais découvrir en traversant le pont suspendu. Saint-Léger, le village est dominé par le Saint Honorat à 2500 métres d'altitude, situé de l'autre côté du fleuve Var. Par contraste avec les autres villages de la Roudoule, maisons serrées les unes aux autres, situées sur des rochers pour se défendre, le village de Saint-Léger, sur l'ancienne route de Daluis, s'est implanté dans un site très ouvert et n'a jamais eu de vocation défensive.

JUIN-2014-0916.JPGL'habitat y est dispersé. Ce bout du monde, dont l'entrée est jalousement gardée par le pont suspendu, protégea durant la Seconde Guerre Mondiale, de nombreuses familles juives. Zoe David Première "Maire" femme de France en 1945, élue sans discontinuer dans son village jusqu'en 1983. Zoé David, est née le 12 Janvier 1908. 

JUIN-2014-0950.JPGAprès avoir fréquenté l'école de son village de Saint-Léger, elle travaille quelques années dans les hôtels de la Côte d'Azur, puis revient au village en 1936. Quelques années plus tard, certains proches la mettent en contact avec des Juifs pourchassés à qui on propose de se cacher à Saint Léger, ce petit village au fond d'une route, sans issue, est protégé par un pont qu'il n'est pas toujours prudent de franchir.

JUIN-2014-0966.JPGUne vingtaine de Juifs ayant fui Nice lors de la rafle de septembre 1943 ont pu, grâce à celle qui est alors secrétaire de Mairie, être cachés dans les familles du village et ainsi soustraits à la déportation et à une fin tragique. L'Etat d'Israël décerna à son Maire Zoé David, la médaille des justes, reconnaissant son action et celle d'un village tout entier.  Décorée de la légion d'honneur en 1975, elle s'éteint le 25 Décembre 1994. Suite de la vallée fantastique dans mon prochain article.

JUIN-2014-0980.JPG

 

                              DIAPORAMA DE LA BALADE


  

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents