Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 06:31

photos-2010b-0055-copie-2.JPG Le jardin Niçois est un véritable outil scientifique, pédagogique et culturel. Il fait face à l’aéroport de la Cote d’Azur, mais il ne faut pas le confondre avec le parc phénix qui longe la promenade. Le jardin botanique se trouve sur la colline Niçoise. Sans prendre l’avion, vous avez l’occasion de faire le tour du monde en  4000 espèces de plantes. Véritables musée vivant de plantes exotiques à ciel ouvert, il permet de vous familiariser avec le monde végétal. Il a une mission de conservation de la biodiversité et une mission de transmission de ce patrimoine naturel.

photos-2010b-0060-copie-1.JPG La visite est entièrement gratuite et il vient d’obtenir tout récemment le label de « jardin remarquable ». Le jardin botanique de Nice n’est pas aussi beau que le jardin exotique de Monaco, car celui-ci apparaît plutôt dans un désordre végétal qui serait comparable au jardin hansbury de Mortola sans sa villa évidemment. Mais vous aurez par contre l’impression de vous faufiler dans une jungle végétale, ce qui n’est pas pour me déplaire.

photos-2010b-0071-copie-1.JPG photos-2010b-0068.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce lieu de promenade et de découverte à été crée en 1983 ce qui en fait un jardin assez récent. Il présente plus de 4000 espèces sur 3,5 hectares. Rappelons que la flore méditerranéenne compte 15000 espèces pour le seul bassin méditerranéen. Il offre une vue remarquable sur l’embouchure du var, avec une belle vue sur la baie des Anges. Ici, on a pu reconstituer toutes les zones géographiques grâce à un climat exceptionnel et un ensoleillement important. Le jardin se divise en huit zones, elles-mêmes divisées en quarante jardins.  Parmi ces zones, on pourra citer : la Grèce, l’Iberie, la Macaronésie, le sud ouest de l’Australie, la Californie et le nord ouest du Mexique, l’Afrique du sud  etc…

photos-2010b-0101-copie-1.JPG  photos-2010b-0104.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au sein de ces zones, les jardiniers Niçois reconstituent le plus exactement possible les différents écosystèmes. Pour en comprendre toutes les significations, le jardin botanique de Nice met à disposition des visiteurs une bibliothèque comportant plus de 1800 ouvrages traitant de botanique au sens large.

 photos-2010b-0103.JPG L’une des plus belles collections du jardin est celle des agaves dont Nice à la fierté d’avoir reçu le label pour 5 ans, « collection d’intérêt national avec la mention de niveau « excellence » ce qui est le plus haut niveau attribué pour un jardin. Les agaves sont des plantes succulentes originaires des régions désertiques du continent Américain, et se repartissent du sud des Etats-Unis (Californie, Arizona, Utah, Texas, Nouveau Mexique) jusqu’au Nicaragua, en passant par les petites et grandes Antilles. Le jardin est aussi spécialisé dans les Sauges que l’on retrouve au Mexique comme en chine et dans les milieux du désert côtiers aux forets tropicales d’altitude.

photos-2010b-0112.JPG  La ville de Nice peut s’enorgueillir de receler plus de 5000 palmiers repartit en une trentaine d’espèces différentes. La fameuse promenade des Anglais qui s’étale sur plusieurs kilomètres le long de la mer avec sa rangée continue de 1300 palmiers est un symbole de cette ville. Nice joua un rôle important dans l’acclimatation des palmiers et c’est à partir d’ici que l’acclimatation et le développement de cette famille de végétaux put se rependre sur le pourtour méditerranéen français. Le dattier en provenance des pays arabes fut introduit à Nice dés le début du XVIIe siècle.

photos-2010b-0114.JPG

photos-2010b-0116.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin possède des plantes extrêmement rares comme des oleaceae provenant des Açores, d’où elle a disparu. Elle n’existe plus à l’état sauvage qu’a Madère ou elle est devenue la aussi très rare. Plusieurs plantes endémiques de la région sont présentées dans la zone locale.

photos-2010b-0121.JPGParmi les zones classiques, une partie ethnobotanique est présente avec ses plantes médicinales, aromatiques et vénéneuses. On pourra citer la Mélisse, la réglisse, la mandragore dont les propriétés toxiques sont connues depuis l’antiquité, et qui entrait dans la composition des potions de sorcières de l’arrière pays Niçois, les daturas, l’anagyres fétide, l’absinthe, le boldo, la sauge sclarée très prisé de la cuisine Niçoise.

photos-2010b-0130.JPG

photos-2010b-0131.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Zone Afrique du sud présente le plus de similitude avec le climat de la cote d’azur avec bien entendu un décalage de 6 mois des saisons, du au fait que, ce pays se situe dans l’hémisphère sud. En raison de ces similitudes de nombreux végétaux s’acclimatent parfaitement sur la Cote d’Azur. Certains ont même tendance à s’échapper des jardins et colonisent des zones naturelles.

photos-2010b-0133.JPG

La zone Australienne est aussi remarquable. Le continent australien est riche d’une des flores les plus originales. Isolées depuis longtemps des autres continents, la faune et la flore ont évolué en vase clos, de manière tout à fait remarquable. Toutes les plantes australiennes se sont elles aussi bien acclimatées dans le jardin. C’est pour cela qu’une visite au jardin botanique de Nice s’impose car vous y trouverez une variété de plantes endémiques des cinq continents sans avoir à faire les heures d’avion…

                      DIAPORAMA DE LA PROMENADE

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents