Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 18:29

JUILLET2013-0253.JPG Le restaurant Terme di Pigna est le premier repère des gourmets de la vallée. Dans un contexte élégant, vous seront proposés des plats riches et à la fois subtils, fondés sur les meilleurs produits locaux. Le feuilleté de pommes de terre et champignons en rondelles est excellent, mais on se régale surtout avec les ravioles farcies au lapin et parfumées au thym, un chef d’œuvre de raffinement. On a adoré aussi la pansotti à la sauce aux noix et les tagliatelles vertes sauce tomate et cépes. Comme vous le savez peut-etre en Italie et surtout en Piemont ou Ligurie, les antipasti sont une institution. Le nombre d'assiette que l'on vous apporte pour ces entrées dépassent souvent la dizaine. Oui oui , l'italien est un grand gourmand !

JUILLET2013-0278.JPG

Panorama sur le village de Pigna de la térrasse du restaurant "Terme"


 La famille Lanteri propriétaire de la trattoria depuis plus de 40 ans vous ravira enfin avec son grand classique : le navarin de chevreau aux haricots de Pigna, fondant et savoureux. Le terroir dispense un petit nombre de produits, mais de quelle qualité ! L’huile d’olive extra vierge (la variété « taggiasca » est à l’origine de l’aop « Riviera Ligure »), les haricots blancs de Pigna, l’artichaut violet de Perinaldo, les champignons et le gibier des bois, sanglier en tête. 

JUILLET2013-0262.JPG

Fleur de courge farçi, Barbajuan,pizza


 La carte des vins offre tous les meilleurs crus de l’Intemelia, ainsi qu’un choix savant des autres vins de la région. Le rossese est le cépage roi de la viticulture ligurienne.  Le rossese accompagne avec succès une cuisine régionale plutôt rustique mais très goûteuse. Difficile à cultiver, il peut toutefois donner un vin rouge léger mais plein de caractère. Ses grosses grappes, ses baies aux peaux fines, sa sensibilité aux maladies ne sont guère attrayantes pour les viticulteurs. Le morcellement du vignoble presque entièrement en terrasse complique leur tâche.

JUILLET2013-0272.JPG

Agneau de lait aux herbes au four


 Néanmoins, la viticulture presque montagnarde de Pigna Dolceaqua survit depuis des siècles. La petite appellation d’origine contrôlée « Rossese di Dolceaqua » ne produit qu’environ 1500 hectolitres, bon an mal an.  Le plus célèbre des vignerons locaux, l’octogénaire Giobatta Mandino Cane, ne produit plus que quelques centaines de bouteilles très difficiles à trouver dans le commerce. Certains restaurants conservent néanmoins quelques rares flacons à ne pas manquer.

JUILLET2013-0285.JPGJUILLET2013-0327.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Parmi les défenseurs de la tradition, Perrino Antonio « Testalonga » a en quelque sorte pris la relève. Sa production est infime, mais il travaille toujours avec beaucoup d’amour pour sa terre et ses vins. Le rossese, vinifié en fût, est à la fois un brin rustique et complexe : son bouquet est riche, méditerranéen, son goût racé et généreux. J'ai tout de meme préféré gouter un Barbera Frizzante bien frais vu la chaleur qu'il faisait. Pour ceux qui connaissent le vignoble Italien, celui çi ressemble au célébre "Lambrusco" en bien meilleur encore !

JUILLET2013-0241.JPG

les thermes de Pigna


 Testalonga (surnom bien en vue sur les étiquettes) produit également un vermentino peu commun, corsé, grâce à la vinification de raisins blancs foulés. Les amateurs d’un style plus « policé » et moderne trouveront des rossese fermes et distingués au domaine Terre Bianche. La cuvée d’entrée de gamme est fraîche et vineuse, la cuvée Bricco Arcagna (légèrement boisée) est plus structurée.

JUILLET2013-0248.JPGAutre spécialité de la région: La brioche « érotique » de Dolceaqua… Impossible de repartir de Dolceaqua sans la fameuse Michetta, cette brioche qui porte en elle une grande tradition locale puisqu’elle célèbre la fin du « Jus Primae Noctis ». L’histoire raconte qu’en 1634, Lucrézia, une jeune fille qui venait de se marier avec un dénommé Basso refusa d’accorder sa première nuit au Marquis de Dolceaqua qui avait institué lui-même cette vilaine coutume.

JUILLET2013-0340.JPG

lavande du pays de la Nervia


 Elle en mourut et le jeune mari, fou de douleur, jura de venger sa bien-aimée. Il réussit à s’introduire dans le château et menaça le Marquis pour lui faire abolir le « Jus Primae Noctis ». Il y parvint. Les jours suivants, un groupe de femmes imagina une brioche, la Michetta, en forme de sexe de femme, pour fêter leur libération. Depuis, tous les ans, cette victoire est célébrée le 16 août (la Festa della Michetta) par des chants, du vin Rossese et ces fameuses brioches… Après avoir bien festoyé dans ce restaurant au menu gargantuesque, quoi de plus normal que de perdre ses kilos dans une cure thermale.

JUILLET2013-0290.JPGAu creux de la vallée jaillit une source d’eau sulfureuse idéale pour des soins de la peau. C’est l’endroit rêvé pour une cure de beauté et de relaxation. De splendides mimosas sont utilisés, entre autres, dans la production de cosmétiques. Le climat particulier fait de ce lieu un habitat presque unique en Italie. La nature rocheuse du terrain a facilité la formation de plusieurs grottes, celles de Melosa et des Rugli étant les plus connues.

JUILLET2013-0299.JPGTout à coté des thermes de Pigna, la culture est omniprésente. Dans le domaine de l’art, il est possible d'admirer le polyptyque de Giovanni Canavesio (1500) à l’église S. Michele (XVIIe siècle) ainsi que la toile de Maratta (XVIIe siècle) à l’église de la Madonna del Passoscio. L’église de San Tommaso, la chapelle de San Bernardino, avec le Jugement Universel de Canavesio et le Musée de la culture rurale valent le détour.

JUILLET2013-0304.JPGJUILLET2013-0307.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les eaux thermales de Pigna sont sulfureuses et microbiologiquement pures, les seules qui utilisent l’eau soufrée, véritable panacée pour de nombreux maux,  en particulier les eaux soufrées désintoxiquent la peau en agissant comme un cosmétique.

JUILLET2013-0319.JPGDe plus elles sont indiquées pour le traitement des affections de l' oreille, du nez et de la gorge (par exemple les rhytines, les rhinopharyngites, les amygdalites-pharyngées, les laryngites, les otites glaireuses et les otosalpingites), également des bronches et des poumons (bronchites chroniques avec glaires et bronchopathies obstrusives), puis aussi pour le système ostéo-articulaire (arthroses localisées ou diffuses, rhumatismes extra-articulaires), et pour finir pour l' appareil génital féminin (vaginites chroniques non spécifiques, vulvo-vaginites dystrophiques ) . Enfin, on va dire que c'est une vallée qui a tout pour plaire, je ne me lasse pas de me promener dans cette région d'Italie aux charmes authentiques....Viva Italia !

JUILLET2013-0342.JPGJUILLET2013-0353.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Site d’information sur le Comté de Nice Italien :

http://conteadinizza.it/contea-di-nizza/

JUILLET2013-0333.JPG

                              DIAPORAMA DE LA BALADE


  

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans NOS BALADES

Articles Récents