Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 06:16

 

AVRIL2012-0173.JPG Le RDV est donné sur la place Massena en ce dimanche 24 juin , tout ce que compte Nice d'associations bresiliennes sont presentes pour rendre hommage à la déesse de la mer. Mais avant de se rendre sur la plage pour les offrandes , un cortège orchestré par des Percussionnistes de Samba reggae et Maraketu (rythme du Nordeste) , suivis des Danseuses brésiliennes et Bahianaises, des Capoeiristes et des Fils de Gandhi ( groupe traditionnel de Bahia) défile sur des rythmes latinos africains dans les ruelles du vieux Nice .

AVRIL2012-0015.JPGAVRIL2012-0290.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yemaya ou Yemanja, est une divinité aquatique d'origine africaine. Plus précisément, elle est issue des traditions religieuses des Yorubas, où elle est également la protectrice des femmes (des femmes enceintes en particulier), et la mère de toute chose vivante. Elle est l'orisha des eaux douces en Afrique, mais celle des eaux salées et de l'amour chaste au Brésil.

AVRIL2012-0059.JPGAVRIL2012-0075.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Divinité africaine yoruba, Iemanja a fait le voyage vers le Brésil avec les esclaves noirs que l'on arrachait à la terre de leurs ancêtres. Les clercs portugais chargés de l'évangélisation des Noirs se sont bien sûr méfiés de la religion animiste. Le paganisme devait disparaître pour laisser la place à la « vraie foi », le christianisme.

AVRIL2012-0145.JPGAVRIL2012-0155.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans ce but, et afin de faciliter la conversion des esclaves noirs, le clergé présent au Brésil a encouragé le syncrétisme, c'est-à-dire l'association de divinités non chrétiennes aux saints catholiques. C'est ainsi que Iemanja a été assimilée à la Sainte Vierge. C'est de ce syncrétisme que sont nées les religions afro-brésiliennes.

AVRIL2012-0164.JPGAVRIL2012-0206.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La plus grande fête en l'honneur de Iemanja a lieu le 31 décembre. La foule se réunit en divers points du littoral et dépose des offrandes dans des paniers en paille. Il peut s'agir de miroirs, de peignes, de bijoux divers, de parfum, de fleurs. Dans les paniers, on glisse de petits billets faisant état des souhaits de chacun pour l'année à venir. A Rio de Janeiro, le soir du réveillon, il est coutume de jeter des roses blanches à la mer et de se vêtir de blanc, en l'honneur de Iemanja.

AVRIL2012-0244.JPGAVRIL2012-0238.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le 2 février, fête officielle de Iemanja, la célébration a lieu à Salvador de Bahia, sur la plage du Rio Vermelho. Elle attire des adeptes ou des curieux venus de toutes parts. Cette fête a été crée vers 1920. D'après la légende, après une année de maigres prises, les pêcheurs bahianais se sont tournés vers les saints africains pour réclamer une pêche plus abondante. Initialement nommées « Offrandes à la mère de l'eau », les festivités se sont fait connaître comme « la fête de Iemanja », dénomination courante depuis les années 1960.

AVRIL2012-0246-copie-1.JPGAVRIL2012-0254.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La population se réunit sur la plage dès le matin, danse au son des tambours et des chants africains, puis font leurs offrandes à la mer. La fête de Iemanja est très populaire, et y participent des milliers de personnes: Blancs et Noirs, riches et pauvres, Brésiliens ou étrangers. Elle donne lieu à de nombreuses manifestations culturelles (concerts, démonstrations de capoeira, défilé de groupes carnavalesques etc.)

AVRIL2012-0269.JPGAVRIL2012-0282.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Sur la plage du Castel à Nice, les fidèles, vêtus principalement de blanc (paix), mais aussi de rouge (amour) ou de jaune (prospérité financière) se sont retrouvés avec le père Florini, au son des tambours et chants africains, pour danser, chanter et suivre les discours des maîtres de cérémonie. Adeptes et sympathisants ont ensuite rendu hommage à Iemanja en élaborant des autels au milieu des galets de la plage.

AVRIL2012-0288-copie-1.JPGAVRIL2012-0303.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils ont jeté à la mer des offrandes qui symbolisent la féminité (parfums, bâtons de rouge à lèvre, peignes, miroirs*, fleurs blanches pour remercier la Reine des Océans de l'année qui s'est écoulée et faire des voeux pour l'année qui vient. En me rendant sur la plage du Castel ce 24 juin , j'ai assisté à un spectacle un peu surréaliste à mes yeux (prochain épisode).

AVRIL2012-0332.JPGAVRIL2012-0334.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La foule deja importante sur la plage ,ainsi que le long du quai des etats unis, afin de célébrer cette fête que je ne connaissais absolument pas, est tres coloré et etonnante pour un europeen . Si la temperature depassassait largement les 30° , celle de l'ambiance etait parfois bouillante. Certains participants rentrent en transe à la maniere des rituels vaudous. On m'explique que se versant  de la spiritualité s'appelle le « candomblé ».

AVRIL2012-0353.JPGAVRIL2012-0348.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le candomblé se caractérise par une relation privilégiée entre le fidèle et les divinités : chacun a un orixá  (divinités ) qui le protège et qui peut le posséder pendant la transe, lorsque l'adepte a été initié. Je vous avoue que c'est tres impressionnant. Cette fête est appelée sous divers noms dans différents pays: En Afrique: on l'appelle Yemoja, Ymoja ou Yemowo. Au Brésil: on l'appelle Yemayá, Iemanjá ou Janaina. A Cuba: Yemaya, Yemayah ou Iemanya. A Haïti: La Sirene ou LaSiren en vaudou. En Uruguay: Iemanjá. En République Dominicaine: Yemalla or La Diosa del mar (déesse de la mer).

AVRIL2012-0360.JPGAVRIL2012-0367.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*pas d'inquietude cela est recupéré esuite et ca ne reste pas dans la mer

                             DIAPORAMA DE LA FETE


 

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans FETES & SOIREES

Articles Récents