Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 10:07

photo2011A-0133-copie-2.JPG   Au moment ou j'ai mis la premiere partie de cette serie , je vous avais quitté ensuite pour partir aux USA. Pour ceux qui voudrait revoir le 1er épisode , c'est   ICI


Depuis que  Smollet, le médecin écossais qui fit découvrir Nice aux Britanniques affirma en 1765, " je m’enrhume bien moins facilement à Nice qu’en Angleterre et en France ", la réputation prophylactique de Nice attire de nombreux sujets de « Sa Gracieuse Majesté », chaque hiver dans notre ville (en particulier sur les collines) et c’est après enquête de ses médecins que la reine Victoria viendra séjourner à Nice.

photo2011A-0137-copie-1.JPG

l’Excelsior Regina Palace

 

Certes, plusieurs membres de la famille royale anglaise sont déjà venus mais, contrairement aux Russes, grands rivaux britanniques dans la vie mondaine, aucun souverain régnant anglais n’y a séjourné. Sur la Riviera, elle effectuera un premier séjour à Menton en 1882, un second à Cannes en 1887 et un troisième à Grasse en 1891, avant de venir à Nice en 1891 et, conquise, d’y revenir à quatre reprises. 

photo2011A-0142-copie-1.JPGSéjours qui donnèrent lieu à la construction d’un élément fort de notre patrimoine Belle-Epoque, l’Excelsior Regina Palace. Chef d’Etat le plus prestigieux et le plus puissant du monde (Victoria règne sur à peu près un quart des habitants de la terre) on construit un palais gigantesque pour l’accueillir. Palace qui dresse ses cinq étages et ses cent cinquante mètres de façade au sommet du boulevard de Cimiez. Il a été construit en moins de deux ans, terminé fin 1897, sur les hauteurs de l'ancienne cité Romaine pour accueillir, dans des conditions de confort moderne  la reine Victoria.

photo2011A-0143.JPGphoto2011A-0156.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce fut l’alliance séculaire entre les Savoie (l'un des etats les plus puissants d'europe) et la couronne d’Angleterre qui favorisa la venue des premiers hivernants anglais à Nice, à la fin du XVIIIe siècle. Après l'annexion de Nice en 1860, malgré les aléas des relations franco-anglaises, cette fidélité ne se démentit pas et se trouva en somme couronnée par les séjours répétés de la reine Victoria à Nice.

photo2011A-0148.JPGPas très loin du Regina Palace dominant le boulevard Carabacel, on découvre le monumental Grand Palais, hôtel construit en 1912 par l'architecte Charles Dalmas (Nice 1865-1938). Outre les chambres on y trouvait 150 appartements meublés. Construction de hauteur record pour l'époque (9 étages) elle a une puissante armature métallique masquée par le décor de façade. A son coté s’élève le Palais Consulaire de la Chambre de Commerce de Nice et des Alpes-Maritimes. Ce très bel édifice est l'œuvre de l'architecte Adrien Rey qui le réalisa de 1921 à 1923 et  sculpté par Michel de Tarnowsky.

photo2011A-0167.JPG  le grand Palais

 

On est fasciné par la qualité architecturale et la créativité de cette époque. Il ne faut cependant pas oublier que ce cadre a été forgé par une foule d’artisans de grands talents, Niçois ou issus de la nombreuse immigration italienne qui vient alors s’installer à Nice. les bâtiments neufs qui s’érigent partout font appel à une multitude de corps de métiers, maçons certes, mais aussi ferronniers, staffeurs et stucateurs, marbriers, céramistes, jardiniers, peintres et décorateurs, utilisant toutes les techniques possibles dans une recherche permanente de qualité, de profusion du décor intérieur et extérieur et de séduction.

photo2011A-0184.JPG le palais de l'Hermitage

 

Ainsi, Nice Belle Epoque est bien une ville nouvelle inventée, mais qui plonge ses racines dans le travail des Niçoises et de Niçois eux-mêmes formés, des siècles durant, à l’acte de bâtir, par des civilisations qui en ont souvent fait un témoignage de grandeur autant que d’humanité. Le Palais/hôtel de l’Hermitage en est encore un bel exemple toujours dans le quartier de Cimiez.

photo2011A-0026-copie-1.JPG  le negresco

 

Mais, le plus bel exemple, restera à tout jamais le Negresco Palace. Construit en 1912 sur la célèbre Baie des Anges, Il figure comme l'Hôtel Sacher de Vienne, le Ritz de Paris ou l'Hôtel Astoria de Bruxelles, parmi les lieux mythiques de l'hôtellerie de luxe et de l’architecture hors du commun à travers le monde. Les façades et les toitures de l'ensemble des bâtiments donnant sur les quatre rues ainsi que le grand hall central dit « salon royal » avec sa verrière sont classés à l'inventaire des monuments historiques en 1974. Il obtient le label « Patrimoine du XXe siècle » le 1er mars 2001.

photo2011A-0029.JPGphoto2011A-0032.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 4 janvier 1913, le palace connaît une brillante inauguration où sont présentes plus de sept têtes couronnées. Celui-ci reste aujourd'hui l'un des rares palaces privé indépendants au monde. L’hôtel possède un patrimoine artistique exceptionnel, sa propriétaire, Jeanne Augier, qui vit au dernier étage de l'hôtel, en a fait un véritable musée. Son but étant de faire découvrir à ses hôtes les différentes époques de l'histoire de Nice et leur faire partager son amour de l'art, de la renaissance au 3ème Millénaire. Plus d'une trentaine de films ont été tournés au Negresco.

photo2011A-0008.JPG

le palais de la Mediterranée

 

Durant les Années folles, Nice compte déjà deux grands établissements de loisirs : la Jetée-Promenade et le casino municipal. Construit en 1928, par les architectes niçois Charles et Marcel Dalmas à la demande des milliardaires américains Franck et Florence Gould, déjà célèbres pour la création de Juan-les-Pins, le palais de la Méditerranée est une immense construction Art déco.

photo2011A-0014-copie-1.JPGEn 1920, dans l'esprit des décideurs économiques, un troisième « Palais des Fêtes » s'impose pour fidéliser la clientèle. Le programme est d'envergure. Trente millions de francs sont nécessaires à sa construction et à son aménagement. Le chantier, qui s'étalera de 1927 à 1928, fournit du travail à 350 ouvriers Niçois .Le plan utilisé rappelle celui de la façade de l'Opéra de Paris. Le palais de la Méditerranée, situé face à la mer sur la célèbre promenade des Anglais est l'emblème du patrimoine de Nice.

photo2011A-0003.JPG

Son auditorium de 1000 places a attiré les plus grands noms du monde du spectacle, dont Maurice Chevalier, Edith Piaf et Joséphine Baker. Dominant la Baie des Anges et la mer turquoise, le Palais de la Méditerranée est impressionnant : l'usage du béton armé permet des élévations et des portées jamais égalées jusque-là. Les façades et sa décoration intérieure sont entièrement Art déco. La façade sud est décorée de figures féminines et de chevaux marins.

photo2011A-0012.JPGphoto2011A-0019.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soir, les façades éclairées par des projecteurs, donnent au casino " l’effet d’un véritable palais des Mille et Une Nuits». Sa façade est classée monument historique en 1989. Même la cité des Anges Américaine n’a jamais pu egaler  les fastes et la beauté de la cité Azuréenne. » Nice est une déesse sortie des eaux dans un baiser du soleil » écrivait Theodore de Banville ….

Nice est décidément bien particulière puisque nos palais sont des palaces, et nos immeubles des palais.

                              DIAPORAMA DE LA BALADE

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents