Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 15:15

decembre-2011-2163.JPGdecembre-2011-2168.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autour de 1880, le mimosa, originaire d’Australie, fait son apparition sur les pentes de la Croix des Gardes (Cannes), vraisemblablement introduit par l’un des grands hôtes hivernaux, comme le Duc de Vallombrosa, le Marquis de Morès ou Lord Brougham.

decembre-2011-0075.JPGLa Société d’Horticulture et d’Acclimatation contribue alors largement à sa promotion. Les mimosistes vont, dès lors, se multiplier dans la région, à Mandelieu, Pégomas, Tanneron ou La Roquette formant ce que l'on appelle "Le triangle d'or". Les marchés se développèrent et des wagons entiers de mimosa quittaient tous les jours la gare de La Napoule pour le nord de la France et pour l’étranger.

decembre-2011-2171.JPGdecembre-2011-2175.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mimosa ayant ainsi participé au développement de l’économie locale, il est fêté chaque année par les habitants de Mandelieu-La Napoule. Officiellement célébrée pour la première fois en 1931, la Fête du Mimosa connaît depuis, un vif succès. Elle n’a cessé de prendre de l’envergure passant d’un corso fleuri à une grande fête populaire aujourd’hui largement reconnue. Mandelieu la Napoule en est devenu sa capitale officielle et depuis quelques années l'élection de Miss Mimosa fait parti du comité Miss France pour le concours Miss Cote d’Azur. Une exception unique en son genre.

decembre-2011-0103.JPGSelon la tradition, l’organisation de la fête est confiée aux habitants de la commune, à ses associations et à son Comité d’Animation. Ensemble, dans la bonne humeur, ils fleurissent les chars de mimosa fraîchement cueilli. Un travail méticuleux de tressage des branches autour des sujets réalisés chaque année selon la thématique choisie. La bonne volonté de tous, donne à la fête une ambiance folklorique authentique reconnue par tous ses visiteurs.

decembre-2011-2189.JPGdecembre-2011-0041-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dernière édition de la Fête du Mimosa en février 2011, autour du thème de l'écologie a accueilli plus de 200 000 visiteurs sur l’ensemble des sites de la manifestation (centre-ville, bord de Mer, quartiers de la ville). Le corso de mimosa de Mandelieu se place ainsi à la troisième place des corsos carnavalesques après le carnaval de Nice et la fête du citron à Menton.

decembre-2011-0036.JPGLes retombées médiatiques et économiques engendrées par l’ensemble des éditions de la Fête du Mimosa permettent désormais de positionner la manifestation parmi les grands événements hivernaux de la Côte d’Azur. La Fête du Mimosa de Mandelieu-La Napoule utilise exclusivement du mimosa cultivé dans les forceries locales. C’est ainsi que les 15 tonnes de mimosa utilisées chaque année pour fleurir les chars et pour les batailles de fleurs sont achetées aux producteurs du Massif de Tanneron.

decembre-2011-0045.JPGdecembre-2011-0162.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Fête, tout en préservant son aspect populaire et folklorique, contribue donc à soutenir l’activité des mimosistes locaux. De plus, certains mimosistes se tournent aujourd’hui vers le tourisme et font découvrir leur métier aux visiteurs qui viennent les rencontrer. Ce sont donc Russes, Italiens, Hollandais, Allemands, Anglais et Américains qui découvrent cette tradition populaire de notre région.

decembre-2011-0089-copie-3.JPGLa Route du Mimosa historique appelé aussi la route d'or s’étend de Mandelieu la Napoule à Grasse. Cet itinéraire touristique, recommandé de janvier à mars, est typiquement le symbole d’une Riviera Côte d’Azur hivernale qui propose sous un climat doux, une sorte de villégiature itinérante entre bleu azur et jaune soleil.

decembre-2011-2198.JPGdecembre-2011-2199.JPG
Mandelieu-La Napoule est une des étapes de cet itinéraire de découverte, du département des Alpes Maritimes, qui montre tous les aspects du mimosa. En effet, chaque étape a sa spécificité. A Mandelieu-La Napoule, il ne faut pas manquer durant toute la période de floraison, de janvier à mars,  les randonnées pédestres ou excursions en voiture dans la plus grande forêt de mimosa d’Europe, la rencontre avec les mimosistes et ainsi la chance d’assister à toutes les étapes de la vie d’une fleur : de son éclosion au parfum qui en sera extrait.

decembre-2011-0180.JPGJe ne ferai pas la publicité pour un mimosiste particulier si celui ci ne m'aurait pas si extraordinairement accueilli et s’il avait eu des intentions commerciales. Non Non ! Au contraire le mimosite en question ne me connaissant absolument pas a été d'un accueil vraiment chaleureux. Jean Paul Reynaud et sa fille Cécile de « Direct Mimosa » font parti de ces familles Pégomassoises qui ont l'art de recevoir.

mars-2012-2212.JPGmars-2012-2229.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Cette année le corso carnavalesque a pour thème les animaux. Sous une pluie de mimosa, les spectateurs sont partis les bras chargés de la fleur du soleil.
Les chars habillés par les bénévoles sont l’étendard fleuri de la tradition Mandelocienne. Il y avait le chars des animaux « domestiques » « des polaires » les pas frileux , celui des « insectes » attention aux piqures, « la savane » , celui des « aquatiques », le char « les fantastiques » qui laisse parler votre imagination, la « jungle », la « préhistoire », l’ »éléphant » ou encore celui des « jupes » la célébration des quatre éléments : la terre, l’eau, le feu et l’air.

mars-2012-0049-copie-1.JPGRejoint par le cirque de Lydia Zavatta, le corso prend la forme d’un tableau animalier vivant avec la présence de chevaux, chameaux, tigres, lamas et buffles à grande corne. Sur prés de deux heures le public a de nouveau était conquis et sous le charme de l’un des plus beaux corsos de France.

mars-2012-2249.JPGmars-2012-0086.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques données chiffrées : La production de fleurs coupées (chiffres 2010) s’étend sur 120 hectares dans les Alpes-Maritimes (Mandelieu – La Roquette – Pégomas – Auribeau – Cannes). La production de mimosa représente 650 tonnes pour les Alpes-Maritimes soit 10 millions de tiges. 90% de cette production part à l’exportation (Les principaux revendeurs sont la Hollande, l’Allemagne, la Suisse, la Norvège, l’Italie, les USA, le Canada et le Japon...)

mars-2012-0055.JPGL’autre partie de la production est utilisée pour les différents corsos qui se déroulent sur toute la Côte d’Azur de Mandelieu à Pégomas et même à Biot au cœur du pays Templier, mais également lors des grandes fêtes telles le Carnaval de Nice. Le chiffre d’affaires généré est évalué entre 4 et 6 millions d’euros. Prix de vente moyen : 5 euros/kilo (au départ de l’exploitation).Aujourd’hui, de janvier à mars, 5 millions de bouquets sont envoyés dans le monde entier.

mars-2012-0125.JPGmars-2012-0138-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jaune lumière, le mimosa est l'une des fleurs les plus usitées en matière de symbolisme. D'une senteur délicate, elle nous parle avec l'accent du Midi. Ici et là, la fleur rayonne et représente tout naturellement le Soleil. Dans le langage des fleurs, le mimosa est l'évocation d'amours secrètes : personne ne sait que je vous aime. Il sous-entend aussi la sécurité, une sensibilité exacerbée.

mars-2012-0153.JPGIl dit aussi : vous êtes mon seul amour. C'est également la fleur des retrouvailles. Symbole de l'or et du soleil, le mimosa est aussi l'image de la vie triomphante, en raison de la dureté de son bois et de la victoire sur les forces du mal.

mars-2012-0160.JPGmars-2012-0188.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les plus belles marques de la Parfumerie française utilisent le mimosa dans leurs fragrances les plus célèbres… Amarige des Parfums Givenchy, Paris de Yves Saint Laurent, Guerlain pour son parfum Champs Elysées, Moment Suprême de Jean Patou et sont bien sur élaborées dans la capitale mondiale du parfum: Grasse.
Le mimosa fut également une source d’inspiration pour ces peintres qui ont été si largement séduits par la Côte d’Azur. Notamment:
Claude Monet, Raymond Peynet, Pierre-Auguste Renoir, Chaïm Soutine, Raoul Dufy, Pierre Bonnard, Marc Chagall, Jean Cocteau…

mars-2012-0170.JPG

                              DIAPORAMA DU CORSO


 

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents