Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 06:09

Avril-2011 0306Le site du Malpasset se trouve à une demi-heure de la maison en prenant l’autoroute à Cannes puis en sortant au péage de Fréjus. Juste après celui-ci (50 mètres), le panneau indique « le Malpasset «  à cinq kilomètres. Il faut emprunter cette route qui se termine bien évidement en sens issue. Je gare ma moto à l’ombre sous le pont de l’autoroute, et je franchis à pied le chemin qui mène au site. 

Avril-2011 0312 Si vous voulez voir le barrage par le haut puis  vous rendre au pied de celui-ci, un parcours balisé en jaune vous indiquera le sentier qu’il faut prendre. Attention à cet endroit en été, la chaleur est caniculaire et dépasse la plupart du temps les 40°, il faut donc prévoir des bouteilles d’eau... On se croirait volontiers sur le continent Africain, mais ce n’est pas une galéjade provençale de dire cela… A cet endroit il y a des milliers d’années, les deux continents se rejoignaient.

Avril-2011 0314  Il y a  plus de 100 ans, C’était aussi le territoire du légendaire  bandit de grand chemin « Gaspard de Besse » qui attaquait les diligences pour détrousser les riches voyageurs.  A la manière de Mandrin qui aurait lui aussi occupé les lieux, il donnait une partie de son butin aux pauvres. L’endroit où celui-ci sévissait se nommait « le mal passé » qui voulait dire le lieu où l’on passait mal. (Voir mon article)

 Avril-2011 0320Cette année le mois de Mai a une chaleur qui correspond à celui d’un mois de Juillet. Les températures dépassent les 35°, au sol nous ne devons pas être loin des 50°. Nous sommes bien loin des 26° qu’annonce la Météo à la TV. Après avoir péniblement marché sur trois kilomètres d’un sentier parsemé de caillasse et sans l’ombre d’un chêne, j’aperçois enfin la vue sur le barrage en contre bas.

Avril-2011 0326  En 1952, on construisit à cet endroit, un Barrage qui fut nommé « Le Malpasset » ce qui s’avéra, malheureusement, prédestiné.Sa rupture le 2 décembre 1959, cinq ans après sa mise en service, est la plus grosse catastrophe civile de ce genre jamais survenue en France au XXe siècle, faisant quatre cent vingt-trois morts et disparus.
 Avril-2011 0343

 C'est un barrage de type voûte, sa mise en eau se fait en 1954. Le but de ce barrage était d'irriguer la plaine proche de Fréjus en retenant les eaux du Reyran, torrent qui ne coule qu'en hiver. Son principal objet est de constituer un réservoir d'eau permettant d'irriguer les cultures dans une région où les pluies sont rares. Pourtant en 1959, la Côte d'Azur reçoit des pluies diluviennes et tropicales, le niveau de l'eau monte très rapidement, trop rapidement pour permettre un contrôle convenable des réactions du barrage. D'autant qu'il est impossible, à ce moment, de lâcher de l'eau : la construction de l'autoroute juste en aval du barrage interdit d'ouvrir les vannes. Le barrage est donc rempli à ras bord. 
Avril-2011 0350 Le 2 décembre 1959 le barrage se fissure et à 21 h 13, il cède. Une vague de quarante mètres de haut (soit cinquante millions de mètres cubes d'eau) déferle sur la vallée à soixante-dix kilomètres à l'heure, dévastant campagnes et fermes. Elle atteindra la ville de Fréjus 20 minutes plus tard, avant de se jeter dans la mer. Des blocs de pierre pesant jusqu'à six cents tonnes dévalent la colline et détruisent le quartier de Malpasset. Le bruit du craquement de sa voûte alerte en premier le gardien de l'ouvrage, qui se réfugie en haut de sa maison, à 2 km et demi en aval. 

 Avril-2011 0354

Il ne s'agissait pas d'un barrage hydroélectrique et EDF n'était pas impliquée dans sa construction. Durant les années qui précèdent le sinistre, il ne fut pas possible deAvril-2011 0355 remplir le barrage en raison du manque de pluies et de problèmes d'expropriation. En revanche, fin 1959, les pluies sont diluviennes sur le département. Il pleut sans discontinuer pendant un mois. Au moment où les responsables ouvrent les vannes du barrage, il est déjà trop tard, ce dernier a bougé.
Avril-2011 0384 Le plan ORSEC (plan d'organisation des secours) est immédiatement déclenché. Les militaires des camps locaux comme celui du 21e RIMA actuel ainsi que des hélicoptères de l'armée américaine basés dans les environs s'occupent de porter secours aux survivants, mais aussi de dégager les corps des victimes. Grace aux hélicoptères des Américains on sauve la vie à des milliers de gens. Le général de Gaulle, président de la République, venu sur place quelques jours plus tard, découvre une zone totalement sinistrée. Il aura cette phrase peu approprié auprès des familles endeuillées : « Que Fréjus renaisse ! ». Confirmant le peu de tact de ce chef d’état.

Avril-2011 0385 La rupture du barrage est imputée à la résistance insuffisante de la roche sur laquelle il s'appuyait, et non à la structure du barrage lui-même, mais aussi à la surveillance insuffisante d'un ouvrage resté pratiquement inutilisé depuis sa construction. La voûte elle-même est entièrement hors de cause. Mais ce type d'ouvrage doit s'appuyer solidement sur le rocher, ce qui n'était apparemment pas le cas à Malpasset.

Avril-2011 0436

Deux rapports sont remis aux autorités judiciaires, qui cherchent à déterminer les responsabilités du drame. Ils écartent l'hypothèse d'un ébranlement dû à un séisme (phénomène fréquent dans la région) ou à des explosifs utilisés pour la construction de l'autoroute. Presque 4 ans plus tard une autre catastrophe, intervenue à Vaiont, dans les Alpes italiennes, le 9 octobre 1963 confirme à nouveau que ces édifices réalisés par les hommes sont très dangereux (au meme titre que les centrales nucleaires). Ce jour-là, un pan entier de la montagne tomba brutalement dans le lac de retenue. Les gerbes d'eau s'élevèrent à 150 m de haut et une vague de 100 m passa par-dessus le barrage pour ravager la vallée et noyer 2 600 personnes.

Avril-2011 0439 Un film avec Michel Serrault et Daniel Auteuil est inspiré des faits réels survenus en 1963 dans la vallée des Dolomites en Italie. Le titre : La folie des hommes. Aujourd'hui, nous avons le barrage de Saint Cassien, Situé plus au nord que le barrage de Malpasset, et construit après sa rupture tragique.Le barrage retient 60 millions de m³ d'eau. Avec 430 ha de superficie, c'est le plus vaste plan d'eau de l'Esterel dont j'avais consacré un article (Voir Ici).On pretent que le barrage de Saint Cassien est lui aussi fissuré et qu'un homme pourrait meme s'infiltrer dans la faille.Cette fois ci , ce serait les communes de Pegomas et Mandelieu la Napoule qui seraient concernées !    

          

                                 DIAPORAMA DU SITE IMPRESSIONANT 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans HISTOIRE

Articles Récents