Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 08:12

octobre-2013-0287.JPG

Pére Noel nous accueille sur la promenade des Anglais

 

En décembre, le voile de l’hiver glisse doucement sur les villes de la riviera ... Et  Monaco, Cannes ou Nice se parent de leur manteau de fête. Des guirlandes de lumières s’enroulent autour des arbres, s’élancent dans le vide au-dessus des rues en attrapant des étoiles puis poursuivent leur course de fenêtre en fenêtre...

octobre-2013-0311.JPGoctobre-2013-0402.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les petites maisons merveilleuses sont de retour sur les places....elles libèrent dans la ville des myriades de trésors qui ravissent les yeux, des brassées d’odeurs qui chevauchent la bise et parfument les villes du littoral. Les effluves subtiles de pain d’épices trempé dans un chocolat chaud dépose une touche d’enfance sur ce monde féerique.

octobre-2013-0319.JPG

la place Massena dans la journée


 Chacun vogue dans cet univers hors du temps au gré des parfums, des lumières, des envies... Petits et grands se remplissent les yeux de souvenirs, chaque maisonnette est une promesse de surprises et de trésors. Les marchés de Noël de la Riviera voyagent hors du temps, et nous permettent de retrouver les saveurs, les lumières et l’émerveillement d’un Noël de plus en plus magique chaque année. Vin chaud et marrons grillés coulent à flots...

octobre-2013-0416.JPGoctobre-2013-0497.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu comme la fête d'halloween qui a été relancé par les Américains en Europe, un important renouveau, considéré comme commercial, a eu lieu au milieu des années 1990. De nombreuses villes Européennes ont instauré leur propre marché de Noël avec des chalets et parfois des attractions (patinoire éphémère, grande roue, fête foraine ...).

octobre-2013-0345.JPGC'est une déesse païenne qui s'appelait Berchta**, légende issue de la mythologique germanique qui est à l'origine de la création des Christkindelsmärik. Les premières traces des marchés de Noël remontent au XIVe siècle en Allemagne. Le premier document relatant un marché de Noël est daté de 1434 sous le règne de Frédéric II de Saxe évoquant un « Striezelmarkt » qui a eu lieu à Dresde le lundi précédent Noël. Ce marché représente certainement l'une des plus anciennes et des plus populaires traditions au pays de Goethe.

octobre-2013-0715.JPGoctobre-2013-0981.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les marchés de Nuremberg et Dresde attirent environ deux millions de personnes chaque année; les marchés de Stuttgart et de Francfort attirent plus de trois millions de visiteurs. Les deux marchés les plus visités de Noël en Allemagne se trouvent à Dortmund avec plus de trois millions et demi de visiteurs et prés de 450 stands autour d'une création de l'arbre de Noël gigantesque qui se dresse à 45 mètres de haut.

octobre-2013-0394.JPG

l'arbre magique de la place Masséna


 Il y a aussi Cologne avec ses 4 millions de personnes. Berlin qui affirme  qu'il possède  plus de 70 marchés qui s'ouvrent à la fin de Novembre et  jusqu’après Noël. En Allemagne, c'est donc une institution ! Le plus grand marché de Noel de France se trouve en Alsace et plus spécialement à Strasbourg, il rassemble environ 300 chalets.

octobre-2013-1026.JPGoctobre-2013-1013.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est une ville avec qui, j'ai quelques attaches de jeunesse et notamment celle d'y avoir fait mon service militaire. Votre préposé au blog "Free Riders" était "gonfleur d'hélice" à la BA 124 de Strasbourg Entzheim. J'y ai d'ailleurs de très très bons souvenirs, les Alsaciennes montraient de bonnes dispositions aux relations amicales avec les gars du sud ! Surtout qu'elles savaient que l'on était plus attiré par leurs charmes  que par le picon bière ! Mais bon passons à ce qui vous intéresse ...

octobre-2013-0448.JPGC'est en Alsace qu'il va prendre toute sa dimension la  plus populaire en France.  Même s'il ne s'appelait pas encore Christkindelsmärik, ce marché existait déjà au Moyen-âge au Fronhof  (entre la cathédrale Notre Dame de Strasbourg, le palais des Rohan et le musée de l'Œuvre Notre Dame actuelle place du château) et avait lieu 8 jours avant Noël et jusqu'à la messe de minuit.

octobre-2013-0989.JPGoctobre-2013-0998.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Il s’appelait alors le "Klausenmärikt " ou Marché St.-Nicolas destiné à proposer des cadeaux aux enfants pour célébrer le grand jour de la St.-Nicolas. C’est en effet en 1570, sous l’influence du protestantisme strasbourgeois luttant contre les "extravagantes" traditions catholiques qui s’attachaient au nom des saints, que le "Christkindelsmärik" (le "Marché de l’Enfant Jésus") remplace le marché de la Saint Nicolas.

octobre-2013-0965.JPGMais revenons à la légende de Berchta qui serait donc à l'origine de cette festivité. Alors qui est Berchta ? Pendant la période de Noel, des légendes racontent que de nombreuses fées traversent le ciel pour apporter des jouets aux enfants. En Allemagne, Berchta, accompagnée d'enfants abandonnés, de fantômes et de squelettes, dépose des jouets dans les maisons.

octobre-2013-0980.JPGoctobre-2013 1007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Berchta était à l’origine une déesse de la végétation et de la fertilité. Elle possède plusieurs noms selon les régions : Berchta, Holda, Frau Holle.  Elle est la déesse de l’hiver. Dans le folklore des Alpes (surtout le folklore bavarois, autrichien et suisse), Berchta est dite errer dans les campagnes durant l’hiver. Lorsqu’arrive la douzième nuit de la fête de Yule (autour du 31 décembre), elle entre dans les chaumières. Là, elle sait d’emblée si les enfants et les jeunes se sont bien conduits pendant la dernière année et s’ils ont bien travaillé.

octobre-2013-0971.JPG

Les rues féeriques de Monaco


 Si c’est le cas, elle leur offre une pièce d’argent. Sinon, elle découpe leur ventre, retire leur estomac et leurs tripes et les remplace par de la paille et des galets. Elle était particulièrement intéressée de savoir si les filles avaient filé tout le lin qu’on leur avait donné. Elle se promène accompagnée des Berchten, créatures monstrueuses, symbolisant les forces démoniaques de l’hiver et des intempéries. Beaucoup d'histoires retracent la vie de Berchta, qui peut être à la fois gentille et généreuse ou terrible et méchante.

octobre-2013-0975.JPG

Photo prise le matin (le soir c'est bondé de monde)


 Hormis Strasbourg, d'autres régions françaises possèdent de beaux marchés de Noel et l'Ile de France n'est bien sur pas avare de cela. J'en parle un peu en connaissance de cause, puisqu'au moment ou ma fille ainée habitait Savigny sur Orge, elle nous emmena, Soso et votre serviteur au plus grand marché Parisien qui est celui de La Défense, au pied de la Grande Arche. Son emplacement exceptionnel donne l'illusion d'un autre monde, une fois la nuit venue.

octobre-2013-0984.JPG

Disneyland Monaco Market


 Il est suivi de peu par celui de Paris, aux Champs Elysées et ses illuminations remarquables. Dans le sud est de la France les marchés de Noel sont plus modestes ou la tradition des crèches et des santons est plus enracinée dans les coutumes pastorales. Toujours est-il que l'on retrouve aussi ces petits chalets avec vin et marrons chauds, étals de santon de Provence, produits du terroir qui viennent des six régions phares: Provence, Corse, Comté de Nice, Savoie, Piémont et Ligurie.

octobre-2013-1003.JPG

Chaque stand à la déco de son théme commercial


 Mais surtout on y trouve l'indispensable cougourdons niçois toujours présent et de partout sur les marchés de Noel. Una maioun sensa cougourdoun es couma un nidou sensa passeroun (Une maison sans cougourdon est comme un nid vide). Le cougourdon, en niçois, c’est la calebasse, la courge sèche et dure comme du bois.

octobre-2013-1016.JPGDans le nord on dit une coloquinte. La tradition locale, depuis le XIXe siècle, veut que le cougourdon soit offert pour souhaiter prospérité et bonne santé à son entourage. Décoré par les artisans locaux, il se transforme en masque pour carnaval, en instrument de musique, en gourde ou bien en crèche.... On s'aperçoit bien vite que le marché de Noel est devenu au fil du temps le complément d'un marché classique avec les décorations qui le caractérise...

octobre-2013-1017.JPG

 

                                 DIAPORAMA DU MARCHE


  

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans FETES & SOIREES

Articles Récents