Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 09:02

serge-ivanoff1.jpg  "Nu allongé" de Serge Ivanoff

 

Dans le cadre de l’année « France-Russie », en partenariat avec le Musée du Montparnasse à Paris, le Centre d’Art la Malmaison rend hommage depuis le 23 octobre aux artistes russes exilés en France et à l’étranger dans la période de la révolution russe.

nu-assis-au-collier-bleu--vera-rockline.jpg

Frechkopf-Leonide-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Nu au collier" de Vera Rockline & Frechkopf Leonide

 

  Soixante œuvres d’artistes de la première moitié du XXe siècle, puisées dans l’exceptionnelle collection de Tatiana et Georgy Khatsenkov, sont ainsi présentées sur la Croisette autour du thème du nu, et donnent ainsi un aperçu de l’originalité et de la singularité de l’École Russe.

9000118.jpg Un hommage cannois possible grâce à la galerie d’art, MC Fine Arts, que le couple Khatsenkov dirige à Monaco. Une série d’œuvres uniques, collectées à travers le monde, avec ardeur et dans une passion inégalable, à l’occasion d’une relation privilégiée avec la France, soit dans le contexte d’un exil éprouvé lors de la période historique que fut la révolution russe de 1917, soit par un choix délibéré de quitter l’Union Soviétique et se mêler, en toute liberté aux aventures fructueuses des avant-gardes internationales ».

Chiltian-Gregorio.jpgFrechkopf-Leonide.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

oeuvre de Chiltian Gregorio & frechkopf Leonide

 

  Un art fécondé par la tradition populaire, l’orient et l’occident...Un concept étonnant autour de créations produites dans une période stratégique de l’histoire de la peinture en Europe. Soixante chefs-d’œuvre de l’école russe, selon le thème du nu en peinture, datées 1900/1970 qui expriment une force entre les deux cultures, russe et française. Une rencontre qui prouve que l’attachement et le regard salvateur portés durant quelques décennies par les peintres slaves sur la peinture française et européenne, ont ainsi participé à leur avenir, dont  bénéficient les cannois et leurs hôtes pendant quelques semaines.

Tchistovsky2.jpg

"Nu allongé" oeuvre de Lev Tchistovsky

 

Des corps sculpturaux à couper le souffle, des corps ambiguës, des corps modèles et modelés, des corps rêvés et idéalisés, des corps transcendés... des corps aimés.

Les amateurs de nus seront ravis par la tenue de l’exposition qui se déroule à Cannes au centre d’Art de la Malmaison.

serge-ivanoff2.jpg

Vera-Rockline1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Nu devant le miroir" oeuvre de Serge Ivanoff & "Nu assis avec un miroir" de Vera Rockline

 

  Au total, 60 œuvres pour 49 artistes russes exilés en France et à l’étranger dans la période de la révolution russe et au début du vingtième siècle. Elles donnent aussi un aperçu significatif de l’originalité et de la singularité de l’École Russe. Pour cette ville d’art qui est Cannes, il convenait de trouver une enseigne regroupant ces artistes Russes qui à l’instar de Sonia Delaunay choisirent de s’exiler en France optant plus particulièrement pour la capitale Française et bien souvent Montparnasse, sacrée « Mecque internationale de l’art » à ses « heures chaudes » qu’André Lhote qualifia de « Merveilleuse avant guerre ».

 NU_ALO-1.JPG

"Nu allongé" oeuvre de Vera Rockline

 

Pour une fois qu’une telle exposition se déplaçait sur la riviera, je ne pouvais manquer un tel rendez vous. J’ai été agréablement impressionné par ces artistes aux noms de : Serge Ivanoff, Vera Rockline, lev tchistovsky, Michel Kikoine, Georges Pogedaieff, Shtangué Irina, Frechkopf Léonide ou encore Chiltian Gregorio.

 3180699135_77600f3f88Vera-Rockline.jpg

  oeuvre de Vera Rockline

 

En fait d’école, rarement exposition aura en effet été aussi composite de styles et de références qui, autour du nu en peinture, de la beauté charnelle, de l’évidence du corps, fédère quarante huit artistes que la quête de liberté propulsa comme héritiers direct de l’impressionnisme contemporains et précurseurs de l’art moderne. Une avant-garde révélatrice de talents inouïs ou le mot liberté reprend un sens important vu le contexte établi de nos jours en France ou cette liberté est en train de s’effriter dangereusement. Et si cela continue, nos artistes vont reprendre le chemin en sens inverse ….

* Toutes les photos sont prises sur internet. Video et appareils photos interdit pendant l'exposition cannoise

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS

Articles Récents