Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 19:36

PHOTOS-2015-8170.JPGConfrérie des Rabassiers du Rouret

 

Comme chaque année en janvier, c'est à Grasse que le syndicat des trufficulteurs des Alpes Maritimes organise sa grande fête de la truffe qui se déroule le samedi 10 janvier 2015 chez Jacques Chibois à la Bastide Saint Antoine de Grasse, un restaurant étoilé bien connu de votre serviteur.

PHOTOS-2015-8156.JPGPHOTOS-2015-8161.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La trufficulture progresse dans les Alpes Maritimes grâce au soutien du Conseil Général pour la plantation d’arbres mycorhizés et la marge de progression de cette culture exigeante et très écologique est encore importante dans notre département. Le marché de la truffe à Grasse est devenu au fil des années une institution.

PHOTOS-2015-8163.JPGLe samedi, la Bastide Saint Antoine ouvre largement ses portes au public proposant, dans ses jardins, un marché du terroir. Les habitués se pressent autour des tables pour savourer le repas composé par le chef Jacques Chibois autour de la truffe. Grasse est capitale du bon gout, de la gastronomie de terroir surtout. Son huile d’olive AOP Nice par exemple est considérée, chaque année à la foire agricole de Paris, comme la meilleure de France.

PHOTOS-2015-8178.JPGPHOTOS-2015-8174.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’ailleurs la bastide Saint Antoine toute proche du domaine de la Royrie éternel médaillé d'or (la référence suprême) élabore une huile d’olive de grande qualité. La truffe et l’huile d’olive, c’est le couple élégant par excellence !  C’est à partir de janvier que la truffe noire, tuber melanosporum, développe 100% de ses arômes. Il faut donc en profiter !

PHOTOS-2015-8176.JPGLe 19ème marché de la truffe à Grasse est l’occasion de faire un repas gastronomique autour d’un marché de la truffe et des produits agricoles régionaux. L'année s'annonce exceptionnelle, contenu des pluies d'été « La pluie n'a pas fait trop de dégâts ». La production est au rendez-vous. La 19e édition de cette rencontre avec les producteurs de tuber melanosporum se déroule sous les meilleurs auspices.

PHOTOS-2015-8183.JPGComme les années précédentes, tous les lots de truffe à la vente sont vérifiés et une multitude d'animations, démonstrations de chiens truffiers, ateliers culinaires, repas gastronomique, concours de brouillade de truffe, vient ponctuer ces deux journées destinées à s'approprier et comprendre ce diamant noir. La manifestation est placée sous le parrainage de l’artiste Kristian dessinateur humoristique. 

PHOTOS-2015-8309.JPGPHOTOS-2015-8313.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kristian est un amoureux du pays Grassois où vivent ses grands-parents, il s’y installe en 1976. Son premier dessin paraît en 1980 dans le Dauphiné Libéré. Aujourd’hui, ses dessins d’humour et d’actualité qui ont fait l’objet de plus de multiples publications en France et à l’étranger, sont publiés dans la presse et à la télévision. Il réalise de nombreuses affiches, des dessins publicitaires, de communication et des décors de pièces de théâtre.

PHOTOS-2015-8194.JPGSes œuvres ont été exposées dans divers salons d’humour en France, Allemagne, Belgique, Brésil, Bulgarie, Canada, Espagne, Estonie, Italie, Mexique, au Musée Océanographique de Monaco, au Musée Peynet d’Antibes. Un de ses dessins fait partie du monde permanent du Musée d’Histoire Contemporaine de Paris. Depuis 1996 il séjourne et travaille régulièrement au Japon où il expose chaque année (Tokyo, Yokohama, Fukuoka, Osaka, Nara, Maebashi, Nagoya, Takasaki) et dessine toutes les affiches du théâtre Guy Foissy de Tokyo.

PHOTOS-2015-8221.JPGDes gateaux à la truffe

 

Chaque semaine un de ses dessins paraît dans le Shincho, le plus important hebdomadaire d’information du Japon. Dessinateur officiel du Festival International du Film de Cannes pendant six ans, il a aussi réalisé pendant treize ans une revue de presse pour France 3 Côte d’Azur (la semaine de Kristian) et a collaboré, sur la 5, M6 et TMC, à l’émission Chrono dont il a entre autre créé le générique. Lors de la Coupe du Monde de Football 98, il a conçu pour chaque match des dessins reproduits sur des tee-shirts, étiquettes de bouteilles de vin et cartes téléphoniques.

PHOTOS-2015-8268.JPGPHOTOS-2015-8270.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maitre Chibois pour vous servir

 

Invité à présenter son travail en Colombie en 2008, il y a exposé et donné une conférence. Imagier du Carnaval de Nice depuis 2001, chaque année un ou plusieurs chars sont construits d’après ses dessins. Les projets 2015 : 6 mois d’exposition au musée Peynet, l’exposition annuelle de Tokyo, la collaboration hebdomadaire avec le Shukan-Shincho (10 millions de lecteurs), une exposition à New York et bien sûr la collaboration avec Nice-Matin, Monaco- Hebdo, l’Aéroport Nice côte d’azur et le Carnaval de Nice. 

PHOTOS-2015-8231.JPG Brouillade de truffe

 

La truffe a toujours été présente dans les Alpes Maritimes, en plus grande quantité qu’a l’heure actuelle, puisque l’on comptait une production de plus de 10 tonnes par an au début du XXe siècle. Et pourtant, la truffe n’était guère appréciée au début du siècle dernier. On la servait bouillie avec les pommes de terre, quand on ne la donnait pas aux cochons.

PHOTOS-2015-8281.JPGPHOTOS-2015-8289.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, la guerre de 1914-1918 entraina une rupture dans les traditions agricoles, et les lieux secrets de récolte se perdirent. Enfin, la truffe est particulièrement sensible à la déprise agricole: ce champignon souterrain est le reflet d’un territoire paysan structuré en terrasses de cultures, aujourd’hui en grande partie délaissées.

PHOTOS-2015-8255.JPGLa truffe, si souvent mystérieuse, cachée, comme souvent par les trufficulteurs eux-mêmes, s’ouvre au grand public. C’est une démarche nouvelle et prometteuse d’un bel avenir pour son développement. La truffe fait souvent rêver. L’imaginaire nous invite à une promesse de régal, mais la truffe aujourd’hui, c’est avant tout « la trufficulture », avec des hommes et des femmes qui y travaillent.

PHOTOS-2015-8356.JPGPHOTOS-2015-8366.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'affiche de Wolinski sur le salon de la truffe à Grasse

 

La trufficulture est aujourd’hui une activité agricole. La région Provençale est la plus importante région trufficole de France, avec: 51% de la production nationale. Près de 3000 producteurs, 7650 hectares de plantations. Cette saison passée, 27,5 tonnes de produits commercialisés. Un produit de l’ensemble de la filière de 51,3 millions d’euros.

PHOTOS-2015-8344.JPG

La filière trufficole de notre région représente 1027 emplois à temps plein. C’est aussi un emploi créé chaque nouveaux 6.7 hectares de plantés. C’est près de 300 hectare de nouvelles plantations chaque année. C’est dans ce contexte que s’insère les Alpes-Maritimes. Même si nous sommes aujourd’hui un département modeste en termes de trufficulture par rapport au Var ou au Vaucluse, il n’en demeure pas moins que nous avons un fort potentiel de développement.

PHOTOS-2015-8335.JPG A Grasse au mois de Janvier les Roses sont toujours splendides

 

Si aujourd’hui, nous avons près de 350 hectares de truffières plantées, notre potentiel peut atteindre sans difficulté les 1000 hectares et nous maintiendrons la France en tête des producteurs mondiaux de truffe et rester la référence en production de tuber melanosporum (47 % de la production européenne).

PHOTOS-2015-8352.JPGLa Bastide Saint Antoine lieu d'excellence 7étoiles cumulées hotel+ restaurant

 

La demande mondiale est grandissante; des pays s’ouvrent à la production et à la consommation de tuber melanosporum en plus des pays déjà fortement développés: Chine, Nouvelle Zélande, Australie, Chili, Argentine….. Nos territoires ont besoin de l’image de la truffe pour se développer, culturellement, touristiquement. Le tourisme d’hiver, c’est aussi la truffe.

PHOTOS-2015-8422.JPGPHOTOS-2015-8432.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La nature à Grasse ne s 'arrete pas au mois de janvier.  

 

Déjà quatre territoires de notre région ont constitué autour de la truffe des groupements d’actions locales pour utiliser l’image de la truffe pour développer le tourisme d’hiver. La réflexion sur le développement du tourisme d’affaires a conduit à la création d’une marque « La Provence de la Truffe » que bénéficie les Alpes-Maritimes, en particulier aux communes qui se sont impliquées dans notre action, principalement Grasse et le Rouret; cette dernière étant, pour les producteurs, le centre de la trufficulture des Alpes-Maritimes.

PHOTOS-2015-8388.JPGLe séquençage du génome de tuber melanosporum permet aujourd’hui de mieux appréhender les techniques de production en respectant la démarche biologique de cette production. En région PACA et en particulier dans les AM, la profession a démontré sa capacité à s’organiser. Nous pouvons encore faire plus pour développer la trufficulture qui est un métier très spécialisé. Il faut pour cela concentrer nos efforts et soutenir le Syndicat des producteurs de truffes des Alpes-Maritimes.

PHOTOS-2015-8403.JPGPHOTOS-2015-8412.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Provence de la Truffe; cette marque gérée sérieusement peut être un atout supplémentaire pour aider non seulement nos territoires économiquement mais aussi l’ensemble de la profession. Pour terminer, je vais simplement vous dire que je n’ai pas pris que des photos dans ce salon, je me suis aussi régalé de bons plats de la belle ténébreuse, impératrice souterraine…. Miss Truffette est une coquine !

PHOTOS-2015-8382.JPG

 

Pas d'inquietude, votre serviteur aura sa coupe et ses verrines....

 

                      DIAPORAMA DU MARCHE AUX TRUFFES




 

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents