Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 11:27

 photos-aout2011-5713.JPG

Sur une colline rocheuse, surplombant la baie de Nice. Considéré comme un lieu culte du comté Niçois, la terrasse qui occupe son emplacement est parfois connue sous le nom de « berceau du soleil » pour la qualité de ses panoramas à n'importe quel moment de la journée que ce soit au lever ou au coucher du soleil. La colline du château est un grand rocher calcaire culminant à 93 metres au dessus de la mer avec un sommet constitué de deux plateaux , l’un au sud où va s’ériger pendant sept siècles le château, un peu plus bas au nord les premiers faubourgs et plus tard la citadelle.

photos-aout2011-5749.JPGC'est le lieu de promenade privilégié des Niçois, d’une superficie de deux hectares, sa végétation spontanée est essentiellement constituée de feuillus et de quelques conifères. Une remarquable végétation rupestre a colonisé la roche abrupte de la colline. De nombreuses espèces introduites agrémentent le plateau du parc. La surprenante cascade(dans le diaporama) alimentée en eau de la Vésubie grâce au canal achevé en 1887 ajoute beaucoup de charme aux attraits naturels du site.

photos-aout2011-5735.JPGLa destruction de la citadelle de Nice, au printemps 1706, par les troupes de Louis XIV, laissa à nu une colline qui avait depuis toujours porté habitat et défenses. Elle eut involontairement une conséquence positive : devenue ville ouverte, Nice allait inventer le tourisme de villégiature.

photos-aout2011-5732.JPGCe fut le roi Charles-Félix qui y remédia. Devant l’engouement des touristes pour les flâneries bucoliques, il céda le terrain à la Ville à condition qu’elle y aménageât une promenade publique. En 1828, la Ville confia ce soin à la Royale Chambre de Commerce et d’Agriculture, dont un membre, le grand naturaliste Niçois Antoine Risso, prit en charge le boisement du site, important d’innombrables essences exotiques. Lui succédèrent François Bottieri et le baron Louis Milionis du Touet, jusqu’à ce que, en 1858, la Royale Chambre remît un parc arboré à la Ville.

photos-aout2011-5748.JPGCe parc fut à sa lisière embelli par la reconstruction de l’ancienne tour Saint-Elme, dite tour Clerissi, puis tour Bellanda, en 1844, tout à fait dans l’esprit des décorations paysagères romantiques. En 1885, on transforma les ruines du donjon, qui subsistaient encore, en cascade décorative, qui par ailleurs servait de surverse aux bassins de la première adduction d’eau moderne de Nice, celle de Peillon-Sainte-Thècle, construite en 1864-1867. C'est dans cette tour mythique que Berlioz y aurait composé en 1831 l'ouverture du Roi Lear.

photos-aout2011-5755.JPGphotos-aout2011-5757.JPG

  Berlioz y habitat même pendant quelques temps admirant le splendide panorama des ponchettes. Le nom "Ponchettes" vient du mot "pouchetta", qui signifie "petite pointe" en niçois. Les Ponchettes étaient à l'origine l'endroit où les pêcheurs amenaient leurs embarcations sur la grève. Premier port de Nice, bien qu'il n'y eut aucun quai d'aménagé. Tout le long de la grève, ils construisirent leurs cabanes, afin d'y entreposer leur matériel, puis d'y habiter.

photos-aout2011-5763.JPGphotos-aout2011-5766.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A partir du XVIIIe siècle, elles furent construites en dur, avec toit plat en terrasse. Lorsque Nice s'ouvrit au tourisme, les toits, accessibles aux promeneurs, devinrent un lieu de promenade couru. Les terrasses furent ouvertes au public jusque dans les années 1960.Ici, les légendes font place à d'autres légendes ..... Hector Berlioz dira lui même : "La symphonie fantastique, je l'ai devant mes yeux en me levant tous les matins". Il faisait allusion au panorama de la baie des Anges.

photos-aout2011-5780.JPGJe reprends ma moto pour descendre maintenant sur le quai Rauba-Capèu ("voleur de chapeau", en raison des coups de vent qui le balaient) devant lequel fut immergée, le 20 octobre 1968, la statue de N-D. des Fonds Marins ,puis je passe devant le Monument aux Morts. Cette Construction grandiose Haute de 32 mètres fait corps avec la colline du château. Elle est l'une des plus grandes  de France, le Monument aux Morts de Nice est tourné face à la Méditerranée et au port Lympia. La réalisation du cénotaphe fut confiée à l’architecte niçois Roger Seassal, premier grand prix de Rome pour honorer les 4000 Niçois morts durant la Première Guerre mondiale.

photos-aout2011-5785.JPGLe Port Lympia de Nice fut commencé en 1749 sous la direction de l'ingénieur militaire Antonio-Felice Devincenti qui élargit et approfondit le lac marécageux alimenté par la rivière Lympia. Ouvert à la navigation en novembre 1751. L’architecte  Ignace comte de Tavigliano et l'ingénieur Filippo Nicolis comte de Robilante entreprennent de creuser le bassin intérieur mais le port restera inachevé, sans quai. Ce n'est qu'en 1880 qu'il atteindra ses dimensions définitives.

photos-aout2011-5790.JPGSans être aussi important que celui de Villefranche sur Mer (le premier port du comté Niçois), celui ci accueille les plus grands ferries, améliorant les liaisons avec la Corse (plus de 700 000 passagers par an). Au fond, il est dominé par la place "Île de Beauté " bordée d'immeubles à portiques aux façades rouges rehaussées de bas-reliefs et de balcons. A l'ouest, la maison Pie-Astraudo date de 1844; à l'est, celle d'Honoré Malbequi de 1885; elles encadrent l'église N.-D. du Port achevée en 1853. C'est ici qu'habitait dans sa jeunesse, Jean Marie Gustave Le Clézio le célèbre écrivain Niçois qui obtint le prix Nobel de littérature décerné en 2008.

photos-aout2011-5778.JPGphotos-aout2011-5815.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour l’heure, j'aperçois le "Pacific Princess», ce bateau est célèbre, car il a servi au tournage de la série "La croisière s'amuse". Sa silhouette est élégante, et il a fière allure ! Nice accueille donc en ce moment l’un des bateaux les plus mythiques des années 80, du moins dans l’univers merveilleux de la télévision. La rencontre de deux légendes ! Celle d'un bateau et d'une ville ....

photos-aout2011-5821.JPGPour conclure cet article sur le port et la colline du château de Nice, un autre grand écrivain Niçois: Louis Nuçera, aura cette déclaration merveilleuse sur la plus Italienne des villes Françaises : Ce que j’aime de ma ville de Nice, c’est une certaine rondeur. A Paris, ou je vis une partie de mon temps, tout est droit, bien aligné. Le vieux Nice aime la ligne brisée, la courbe. Autant d’empreintes qui obligent à flâner, à être curieux. Nice est bien la plus jolie créature féminine que la France possède …

photos-aout2011-5781.JPGA nice , on passe vite d'un paysage à un autre, tantot urbain, tantot marin, tantot agricole ou se melent les atmospheres qui ont de tout temps fasciné les artistes. Nice est une ville theatrale ou Fellini dira  lui meme : Ici il faut constament deplacer la camera tant les plans exceptionnels sont nombreux ...

photos-aout2011 5806

photos-aout2011 5810 

                           DIAPORAMA DE LA BALADE


 

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents