Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 18:29

JUIN-2014-5050.JPG

Cervo Province d'Imperia en Ligurie

 

" Tout est magnifique, la campagne est chaque jour plus belle et je reste subjugué par la beauté du village". Voila  ce qu'écrivait, en 1884, Claude Monet à Paul Durand Ruel, marchand d'art parisien. Ebloui par la lumière unique de l'endroit, animé par le désir de se plonger à corps perdu, dans une nature luxuriante constituée de magnifiques jardins, de collines recouvertes d'innombrables plantes exotiques, ainsi que d'immenses forets de palmiers et d'oliviers, le maitre de l'impressionisme trouva sur la riviera des fleurs une source d'inspiration qui stimula sa créativité. 

JUIN-2014-5059.JPGJUIN-2014-5075.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faisant mienne cette idée de recherche qui est à la base même de la philosophie des voyageurs du XXIe siècle, je me replonge à nouveau dans ma découverte des villages Italiens et de ses bourgs au charme envoutant, des vues panoramiques et des fameux "carrugi", venelles étroites, entrelacées et ombragées de la Ligurie occidentale.

JUIN-2014-5109.JPG

Sur la piazza della chiesa une vue magnifique

 Les oliviers millénaires, les vignes, les cultures de fleurs, les vastes étendues de mimosa et de genet, les plages encore à découvrir, les demeures riches d'histoire et d'art avec leur somptueux parcs me permet à nouveau de découvrir toute la beauté d'une terre qui offre généreusement sans la moindre agressivité, sa culture, son histoire, sa cuisine, la variété de son paysage qui grâce à un climat extrêmement doux, a transformé ce territoire à l'extrémité de la Ligurie et de l'Italie en une sorte de jardin d'eden dans lequel les espèces exotiques les plus rares cohabitent avec le maquis méditerranéen ...bref le plus beau pays de notre continent, celui de mes racines.

JUIN-2014-5078.JPGJUIN-2014-5087.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1908, Gaston Leroux écrit dans « le parfum de la dame en noir », le 2ème épisode des aventures de Rouletabille : « ... Une admirable bouillabaisse apportée toute fumante du Restaurant des Grottes (Balzi Rossi), qui possède la réserve la mieux fournie en rascasses et poissons de roches de tout le littoral, arrosée d’un petit « vino del paese » et servie dans la lumière et la gaieté des choses, contribua au moins autant que toutes les précautions de Rouletabille à nous rasséréner... ».

JUIN-2014-5117.JPGIci dans cette région d'Italie la bouillabaisse est une institution et Gaston Leroux l'immortalisa dans son roman. Pour les véritables initiés de ce plat typique de la Costa Azzurra, nous savons tous que la version française a été réinventé par un pécheur mouginois, puis que c'est le chancelier Anglais Lord Bougham qui en fit sa légende et, c'est bien bien plus tard que la cité phocéenne en fera son plat typique.

JUIN-2014-5115.JPGJUIN-2014-5152.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis les grecs et les Romains, à Naples ou en Venitie on l'appelle le brodetti, ce plat si typique qui est à l'origine de la vraie bouillabaisse. Ici en Ligurie, entre Cervo et Impéria, les pécheurs le nomment "buridda" ou encore "buiabesa" dans la partie orientale de San Remo et cela depuis la nuit des temps.

JUIN-2014-5138.JPGSelon la légende, ce fut Aphrodite qui prépara la bouillabaisse. Et Vénus est également de la partie: la littérature parle en effet de la bouillabaisse comme de la soupe d’Aphrodite, et la légende raconte que la déesse Aphrodite la prépara au dieu Vulcan afin qu’il s’endorme et lui permette de s’entretenir avec ses amants.

JUIN-2014-5154.JPGJUIN-2014-5174.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cervo est l’un des plus beaux villages de cette partie de la côte. Au sommet du village construit en étages le long de la colline se trouve l’église baroque San Giovanni Battista construite grâce aux produits de la pêche du corail entre les XVIIe et XVIIIe siècles. Elle est le plus grand monument baroque de la Ligurie occidentale, donnant sur une vaste étendue de mer avec un effet visuel saisissant...

JUIN-2014-5141.JPG

Eglise de San Giovanni Battista


 A coté se trouve l'Oratoire de Sainte Catherine d'Alexandrie construite au XIIIe siècle. Dans le centre historique, nous apercevons le Palais Morchio. Sa construction remonte au XVIIe siècle de style génois classique, enrichi par un portail en ardoise précieux. Le bâtiment a été érigé par le sénateur de la République de Gênes Morchio Falcone. Aujourd'hui, le bâtiment est l'hôtel de ville.

JUIN-2014-5183.JPGJUIN-2014-5198.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus loin se trouve le Palazzo del Duca construit au XIXe siècle avec son grand porche constitué de petits cailloux en pierre de la mer. En arrivant en moto par le haut du village pour atteindre son seul et unique parking, on est accueilli par le château Clavesana construit par le marquis  du même nom autour du XIIIe siècle. Le château abrite, entre autres utilisations, le Musée ethnographique de la Ligurie occidentale.

JUIN-2014-5193.JPGC’est un village classé dans « I borghi piu belli d’Italia ». Avant d’être une station balnéaire, Cervo était un petit port de pêche spécialisé dans la pêche au corail. La ville a conservé intactes les caractéristiques du bourg médiéval de bord de mer, protégé par des tours et des murs épais. Le centre (désormais interdit à la circulation) avec ses ruelles pavées sinueuses et ses palais du 17ème siècle est vraiment un havre de calme, avec une vue sur la côte magnifique.

JUIN-2014-5212.JPGJUIN-2014-5220.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon certaines sources historiques locales le nom dérive du mot latin Cervo "Serviteur", c'est à dire "fournir des services", déjà présent sur certains documents datant de l'Empire romain. Le nom actuel est arrivé à la fin du XVIe siècle avec le passage du latin à la langue vernaculaire.

JUIN-2014-5203.JPG

Balcon sur la Mediterranée


 Après la conquête de la Ligurie en 181 av. J-C par les légions romaines, le village primitif de Cervo est devenu un centre important grâce à sa position élevée et la présence de certaines sources. Vers 950 le castrum est devenu un fief des marquis de Clavesana. En 1204, il se proclame ville libre ce substituant à la protection de la République de Gênes et il donne son fief en 1330 aux Chevaliers de Malte.

JUIN-2014-5227.JPGJUIN-2014-5237.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'année suivante, les mêmes chevaliers vendent le village au marquis Doria Lazare. Mais en 1384 le fief revient de nouveau à la république de Gênes. Subissant au XVIe siècle des razzias, comme d'autres villes de Ligurie par les pirates sarrasins, attirés par l'important trafic commercial du corail; les pêcheurs de Cervo ont été en effet spécialisés dans ce type d'activité.

JUIN-2014-5186.JPG

figuiers de Barbarie (fichi d'india)


 Le corail  était pris dans les mers de Corse et de Sardaigne et ensuite réexporté pour le traitement principalement à Gênes et Livourne. En 1815, Cervo a été incorporé dans le royaume de Sardaigne qui récupérait la république de Gênes et le Comté de Nice, et plus tard dans le Royaume d'Italie de 1861.

JUIN-2014-5248.JPG

Petite alimentation dans le village


 La principale activité économique de la ville est liée au tourisme, surtout en été, et à l'agriculture, grâce à la bonne production de l'huile d'olive Taggiasca. L’Italie, référence légendaire en matière d’huile d’olive, demeure à ce jour le 2e plus grand producteur mondial derrière l’Espagne, exportant des centaines d’huiles des quatre coins de son territoire.

JUIN-2014-5266.JPGJUIN-2014-5215.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La région de la Ligurie, prolongement de la Côte d’Azur vers la péninsule italienne, produit une huile de trés grande qualité, souvent élevée au rang de meilleure du pays. C’est sans doute la géographie particulière de cette étroite bande de terre de 35 km de large, coincée entre la mer Tyrrhénienne et les Alpes, qui expliquent le caractère si particulier des huiles de la Ligurie.

JUIN-2014-5259.JPG

Plage de San Maurizio


 On passe en l’espace de 30 minutes du niveau de la mer aux sommets enneigés des basses Alpes, dont les faîtes immaculés se dressent fièrement, telles des gardes suisses, à plus de 2200 mètres d’altitude. Cette barrière naturelle protège ainsi des vents froids du nord les terrasses cultivées en escalier qui dévalent les pentes escarpées de la région jusqu’à la côte.

JUIN-2014-5262.JPG

Basilique de San Maurizio


 L’huile qui est  produit  à Cervo est en effet une des plus douces d’Italie. Fine et élégante, elle exhale généralement un fruité agréable duquel se dégagent de délicates fragrances d’amande fraîche et d’artichaut, suivies en bouche de notes légèrement épicées.

JUIN-2014-5265.JPGL'olive Taggiasca est en fait le Cailletier niçois dont l'appellation change de nom que vous soyez d'un coté ou de l'autre de la frontière mais aux particularités identiques et considérée comme la meilleure huile d'olive au monde. On n'oubliera pas aussi, les  vins locaux tels que le Vermentino et le Pigato au cépage de Rolle qui fera penser immédiatement au Bellet niçois. La politique a peut-être séparé ces deux sœurs biologiques, mais les ressemblances ne trompent personne ! Le Pays de Nice et la Provincia Ligure d'Imperia ont les mémes arguments à faire valoir....

JUIN-2014-5268.JPG

 

                                DIAPORAMA DE LA BALADE


  

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans ITALIE

Articles Récents