Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 17:04

AVRIL2012-0214.JPGAprès une route sinueuse et escarpée (la D30), qui grimpe dans une gorge de schiste rouge, Roubion m'apparaît, vu d’en bas, comme un fier nid d’aigle accroché à la falaise, qui semble surveiller la vallée du haut de ses remparts construits au Moyen-Age, le village de Roubion a défié le temps. Dans ce site sauvage et tranquille, le spectaculaire village d'adret, orienté au sud,  est adossé à des barres rocheuses qui le protègent des vents froids.

AVRIL2012-0210.JPGRoubion est un village perché typique (article) du Haut-Pays Niçois. En niçois, "Robione"  signifie roche à pic, falaise. Au détour des ruelles étroites qui serpentent entre les maisons anciennes à l’architecture montagnarde, des fontaines, animent les placettes. Des vestiges de remparts et de portes du XIIe siècle ainsi que les ruines du château, classées, témoignent des conflits entre la Savoie et la France.

AVRIL2012-0202.JPGAVRIL2012-0195.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 En montant jusqu’aux anciens remparts, dont il reste deux tours rondes sur lesquelles deux bancs sont installés, je découvrre un magnifique point de vue sur le village et les montagnes qui l’entourent. Roubion fut créé 800 ans avant Jésus-Christ par des tribus Ligures et devint province romaine jusqu'aux invasions cruelles des Lombards, puis des Sarrasins. Les habitations furent pillées, saccagées et incendiées durant les guerres de la Ligue d'Augsbourg et lors de la succession d'Espagne en 1691.

AVRIL2012-0185-copie-1.JPGCependant, forts de caractère, les Roubionnais reconstruisirent leur village et récuperent les biens communs qui avaient été volés. En 1860, ils devinrent Français et vécurent en autarcie jusqu'à la construction de la seule route reliant d'est en ouest la vallée de la Tinée à la vallée du Cians. Celle-ci efface alors l'isolement du Haut-Pays, tout en entraînant un fort exode rural des Roubionnais vers les villes du littoral. Aujourd'hui, plusieurs monuments permettent encore d'imaginer la vie d'autrefois, à l'image des anciens remparts qui protégeaient les habitants contre les loups et les vieilles granges au toit de lauze.

AVRIL2012-0032-copie-1.JPG

La petite chapelle de Vignols


 Pour se rendre au village perdu de Vignols , il faut traverser Roubion et passer sous le tunnel juste apres l'eglise. A partir d'ici vous devez emprunter une piste sur huit kilometres qui surplombe des gorges en à pic. Avant d'emprunter cette piste , renseignez vous bien auprés de la mairie de Roubion, celle ci est parfois obstrué par des éboulements de la montagne et il est alors impossible de s'y rendre. Mais surtout informer vous de la méteo ,car par temps de pluie ,c'est tres dangereux et la sentence est  alors immediate...

AVRIL2012-0013.JPGAVRIL2012-0042.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le hameau de Vignols, situé à l’entrée du Parc national du Mercantour, est un village typique d'estive des troupeaux.Il était autrefois le grenier à pain des habitants de Roubion. Je laisse mon véhicule et je pars à pied , par une piste et lorsque je passe le dernier virage, je suis  époustouflé par la vue panoramique des montagnes . L'ambiance pastorale du hameau entouré de larges pelouses alpines dominées par le mont Mounier (2 817 m) contraste avec l'itinéraire d'accès qui emprunte une piste taillée dans les abrupts versants boisés des secrètes gorges de la Vionène.

AVRIL2012-0083-copie-1.JPG

On a préparé le bois pour l'hiver


 Dominant le hameau, d'énormes "balmes" (grottes) trouent le pied des falaises de cargneules, offrant aux troupeaux d'ovins un abri original pendant les heures chaudes de la journée ou en cas de pluie. En 1993, le site de Vignols fut choisi par le Parc National du Mercantour comme lieu de réintroduction du gypaète barbu; plusieurs lâchers de jeunes oiseaux y ont été effectués depuis avec succès et l'on peut espérer voir se sédentariser certains de ces rapaces dans les Alpes du Sud.

AVRIL2012-0104.JPG De bonnes chaussures de marche vous permettront une vue magnifique sur le hameau

 

Il accueille tous les deux ans (en alternance avec le parco naturale Alpi Maritime côté italien) au printemps, deux poussins de gypaètes. Plusieurs lâchers ont donc été effectués depuis avec succès, et l'espèce s'est installée dans les Alpes du Sud. Les gypaètes fréquentent ainsi désormais la zone frontalière entre la Roya et la Haute-Ubaye où une dizaine d'individus survolent régulièrement les crêtes.

AVRIL2012-0119.JPG

la vacherie de Roubion à presque 2000m d'altitude


Actuellement, un couple est sédentarisé en haute vallée de l'Ubaye, et plusieurs adultes fréquentent le massif du Mounier et les hautes vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie et de la Roya.  Ce site a été choisi car on y trouve de profondes vallées et gorges où les falaises sont propices à la nidification de ce rapace. La présence de nombreux ongulés sauvages (chamois, mouflon, bouquetin, cerf, chevreuil et sanglier) et d'un important pastoralisme permet aux gypaètes de trouver d'importantes sources de nourritures. On trouvait, jusque dans les années 1920, des gypaètes dans les secteurs du col de Tende, du Mont Bégo (la montagne du Dieu taureau) et de la vallée des Merveilles (vallée de la Roya), ainsi que dans la vallée de la Tinée.

AVRIL2012-0172.JPGAVRIL2012-0063.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le but est de créer une jonction avec la population de Corse, et un immature lâché dans le Mercantour/Argentera a déjà été aperçu en Corse. Auparavant, des immatures certainement corses avaient été aperçus dans l'Argentera-Mercantour en 1977 et 1978, ainsi qu'un adulte dans cette même région en 1979.

AVRIL2012-0137.JPGJe récupére ma moto et je pars rejoindre le trou de l'elephant appellé aussi la Lone de l’éléphant qui est l'un de ces lieux insolites que nous pouvons trouver dans les Alpes Maritimes, caché dans les nombreux canyons de la vallée niçoise où certains rochers prennent des formes très pittoresques. Celui ci ressemblant à un éléphant. Ce lieu est connu seulement par quelques initiés et les habitants du village de la vallée , car aucun guide touristique ne vous mentionnera ces lieux que nous gardons jalousement. Baignade et pique-nique en été en font un endroit bien agréable quand les touristes envahissent le littoral.

AVRIL2012-9480.JPG

Cargneules  et dolomites sur les hauteurs de Vignols


 C'est un endroit merveilleux que personne ne vous indiquera avec précision, et ceci juste pour préserver que trop de monde ne polluent pas ces lieux magnifiques. Arrivés dans le village dont je ne citerai pas le nom, pour garder le secret de cet endroit idylique , je cherche d'abord à trouver une place pour me garer . La route est tres etroite dans les gorges , et il y a peu de renfoncement meme pour y laisser une moto.

AVRIL2012-0543.JPG

L'élephant de Loda


 Construit sur une barre rocheuse au milieu de la vallée de la Vésubie à une altitude de 512 m notre village en question résiste aux affres du temps, malgré plusieurs tremblements de terre. Les cicatrices de ces séismes sont toujours visibles par endroit. En vous promenant dans ses ruelles, vous découvrirez de hautes maisons anciennes, en pierre de taille qui vous laisserons admirer quelques belles portes sculptées et de pittoresque passages voûtés. Sur la place de la Mairie trône une ancienne fontaine de 1866. D'ailleurs je reviendrai faire un article sur ce village sans vous mentionner que ce sera celui du trou de l'éléphant. Bon ! Revenons à notre fameux trou de l'elephant  qui a un coeur gros comme ca !

AVRIL2012-0524.JPGAVRIL2012-0553.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ce magnifique trou d’eau qui doit son nom à ce rocher taillé naturellement en forme de pachyderme. Cet animal de pierre plonge sa trompe au pied de la cascade. Certains disent que c’était un véritable éléphant, en promenade, dans la vallée, surpris un jour d’orage. Et nul n’ignore, comme nos orages sont impressionnants dans l'arriere pays niçois, avec le roulement du tonnerre qui se répercute dans les montagnes, qui roule, pour venir éclater sur les toits, répandant des gouttes d’eau grosses comme des pièces de 2 euros, et déclenchant des mini-torrents dans les ruelles des villages.

AVRIL2012-0572.JPGAVRIL2012-0554.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc, cet éléphant a été surpris dans la rivière lors d’un orage et il s’est pétrifié de peur… en tout cas, c’est un endroit extraordinaire, qui donne l’impression d’être dans un autre monde. Cet éléphant s’abreuve pour l’éternité, ses oreilles ramenées de plaisir contre son long appendice nasal. Vous connaissez tous la merveilleuse couleur vert émeraude que possède l’eau dans nos canyons (c'est de la que le verdon tire son nom).

AVRIL2012-0548.JPGEt sa transparence extraordinaire qui laisse voir le fond où les truites nagent paresseusement au fond, nullement gênées par les baigneurs et sauteurs de rochers. A cet endroit ,nous ne sommes pas encore dans la vallée des Merveilles, ni dans le parc du Mercantour , seulement dans le moyen pays, mais la beauté du paysage de ce lieu est apprécié à sa juste valeur.

AVRIL2012-0531.JPG

AVRIL2012-0589.JPG                               DIAPORAMA DE LA BALADE


  

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents