Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 09:08

photos-aout2011-0007-copie-1.JPG Pour ceux qui ne connaissent pas cet endroit, c’est toujours une balade forte étonnante de constater qu’à quelques centaines de mètres à vol d’oiseau de la mer, on puisse passer du royaume du sapin et du chêne à celui du palmier et du bananier avec une végétation et un relief si différent en si peu de temps et d’espace.

photos-aout2011-0015-copie-1.JPGJe laisse donc soso à son marché et je vais me promener au bord d’un lac qui n’est pas tellement fréquenté par les habitants du coin, ni par les touristes d’ailleurs, car très peu connu. Je passe bien sur par le lac de Saint Cassien que je laisse de coté, car j’ai déjà fait un article sur ce lac très connu des amateurs de pêche à la Carpe ou un nouveau record vient de tomber en Septembre 2011. Rendez vous compte, une carpe de 31 kilos !

photos-aout2011-0016-copie-2.JPGSitué en plein cœur du massif de l’Esterel, à une hauteur de 320 mètres, nous voici dans un milieu typiquement méditerranéen. Les chênes lièges, pins parasols, chênes vert et blanc, chênes Hermès etc...  Qui grandissent sur les terres rouges et siliceuses du massif, donnent un aspect encore plus sauvage à ce paysage qui se trouve être l’endroit ou le continent africain s’est détaché voila quelques millions d’années.

photos-aout2011-0034.JPGPour y parvenir, il faut emprunter la route de Cannes par la RN 7  au départ de Mandelieu La Napoule, puis au cœur du massif, sur la commune des Adrets-de-l'Estérel face à l’entrée pour se rendre au Mont Vinaigre, une piste part sur la gauche, un grand parking permet de laisser les voitures et ensuite il faut faire 2.2 km pour arriver au lac (hors période de sécheresse, il est possible d'aller jusqu'au lac en voiture, en moto cela est beaucoup plus difficile car le chemin est très accidenté).

photos-aout2011-0045.JPGArrivé au lac une piste fait le tour complet, il faut compter à peu prés 35 mn en prenant son temps. Mais c’est un pur bonheur en hiver quand les températures sont plus raisonnables que celle caniculaire de l’été. Amoureux de nature, le massif de l’Estérel regorge de sites remarquables. De nombreux sentiers de randonnées balisés sont aménagés, pour des promenades au milieu d’une nature sauvage et variée.

photos-aout2011-0063-copie-1.JPGL’Estérel est très aride, à cause des incendies et surtout de sa nature géologique. Heureusement, les différents « oasis » que sont les nombreux lacs et criques du bord de mer permettent d’en profiter pleinement. La faune aquatique du lac de l’Avellan est très prisée par les pêcheurs: brèmes, gardons, rotengles ablettes, chevesnes et tanches s'abritent dans les nénuphars, mais dans les parties plus profondes se côtoient de grosses carpes et amours.

photos-aout2011-0071-copie-2.JPGJadis, l'Estérel était perçu comme un massif sauvage et eut pendant très longtemps mauvaise réputation tant le nombre d'attaque de diligence était nombreux. La route de l'Estérel fut longtemps la seule permettant le trafic avec Nice et l'Italie. Menacée par les brigands très souvent, elle faisait l'objet d'une expression : "Passer le pas de l'Estérel", expression encore employée par les vieux habitants de Cannes La Bocca. Ce massif est vraiment la frontiere qui separe historiquement et culturellement deux regions bien differentes, d'un coté la Provence et de l'autre le Pays de Nice.

photos-aout2011-0074-copie-1.JPGC'était en effet l'endroit de prédilection de la bande du célèbre "Gaspard de Besse" qui détroussait les voyageurs de la route d'Italie, puis redistribuait le butin aux pauvres et allaient ensuite se cacher dans la forêt de l'Estérel.  Les diligences suivaient alors le chemin (GR 49) qui, partant de la N7, passe devant la maison forestière du Malpey (mauvais Pas).

photos-aout2011-0081-copie-1.JPGCe massif fit donc la terreur des voyageurs jusqu'à la fin du XIXème siècle. Au XVIIème et XVIIIème siècles, c'était le refuge des forçats, échappés du bagne de Toulon. Au siècle dernier, les braconniers y trouvaient de quoi satisfaire leurs besoins.  Au cours du dernier grand conflit mondial, il fut le refuge de la Résistance, si bien que les nazis n'hésitèrent pas à provoquer un gigantesque incendie, en 1943, pour déloger les maquisards qui s'y étaient retirés.

photos-aout2011-0091-copie-1.JPGphotos-aout2011-0097.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le plus connu des brigands était Gaspard de Besse, dont les exploits ont été enjolivés par la légende. De son vrai nom Gaspard Bouis, il est né à Besse-sur-Issole, le 9 février 1757. Fils de forgeron, il travaillait avec son père, menait une vie tranquille avec ses compagnons avec lesquels il faisait souvent la fête.

photos-aout2011-0120-copie-1.JPGJoli garçon, Gaspard se montrait toujours très empressé avec les dames. Il volait les riches pour donner aux pauvres, et tout cela en douceur. C'était le " Robin des bois " de l'époque. Sa devise : "Effrayez mais ne tuez jamais". Gaspard semait dans l'esprit du peuple des idées prérévolutionnaires. Et arriva ce qui devait arriver:  il fut arrêté une première fois par la maréchaussée de Draguignan en 1779. Il avait 22 ans.

photos-aout2011 0106Gaspard décida que ce n'était pas son heure. Il n'attendit pas l'exécution de la sentence et s'échappa pour retourner dans sa grotte du Mont Vinaigre. Malheureusement, il fut arrêté de nouveau dans une auberge de la Valette du Var. Il fut jugé à Aix-en-Provence, et cette fois il ne réussit pas à éviter sa peine : il fut roué vif en place publique le 25 octobre 1781, à l'âge de 24 ans. Ainsi s'achève son histoire, sa légende. Mais son esprit est toujours là, dans la forêt de l'Estérel et au lac de l’Avellan. Fanfan la tulipe avec Gérard Philippe est un peu inspiré par gaspard de Besse.

photos-aout2011-0119.JPGphotos-aout2011-0149-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Je m’arrête maintenant à Theoule sur Mer pour découvrir le chemin des crèches. Le chemin des crèches" est un parcours exceptionnel, qui vous fait découvrir au cœur du village, plus d'une centaine de nativités venues de tous les continents.  C'est une exposition inédite "Les crèches dans la forêt de sapins", toutes de différentes tailles et réalisées dans les matériaux les plus nobles, comme le bois sculpté où le fils d'or et d'argent. Cette année ce sont les crèches du PORTUGAL qui sont à l'honneur après avoir été celles de Cracovie en 2006, Napolitaines en 2007, du monde en 2008, ou encore celle du Pérou en 2010.

photos-aout2011-0114-copie-1.JPGLe presépio ou la crèche portugaise …vous remarquerez que le nom est dérivé du nom de la crèche Niçoise le présépi et pour cause, c’est au XVIIIe siècle que se développe au Portugal le véritable essor de la crèche portugaise. Le jeune Alessandro Giusti (1715-1799) qui arrive d’Italie et qui travailla dans le comté Niçois part au Portugal pour décorer les deux grands monastères de Lisbonne et de Mafra. Il crée l’école de crèches de Mafra.

photos-aout2011-0134.JPGDepuis l'empereur Pedro II  du Brésil et  de Beatrice du Portugal, notre région entretien des liens très étroits avec les Lusitaniens et Theoule sur Mer continue d’entretenir cette relation privilégiée. Cette année, ce sont des crèches provenant des plus grands musées et réalisées par les plus grandes familles portugaises qui nous font l’honneur de l’exposition. Une partie de celle-ci provient directement de la collection personnelle de Madame Maria Cavaco Silva épouse du président de la république Portugaise Monsieur Anibal Cavaco Silva, la tradition se poursuit ….

photos-aout2011-0154.JPGDans l'Espace Culturel avenue Charles Dahon, une expo vente de plus de 10 000 santons d’une vingtaine de santonniers de toute la région PACA, réputés et reconnus, est aussi proposée au public. Ce fut donc une jolie promenade encore bien intéressante sous le soleil de la cote d’Azur en hiver !

photos-aout2011-0188.JPG

                           DIAPORAMA DE LA BALADE


 

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents