Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 19:24

SEPTEMBRE2014-3571.JPG

Initiées par le Conseil de l’Europe il y a plus de vingt ans, les Journées Européennes du Patrimoine, événement culturel et patrimonial majeur en Europe, rassemblent 50 pays et permettent à 20 millions de visiteurs de découvrir plus de 30 000 sites.

SEPTEMBRE2014-3615.JPGSEPTEMBRE2014-3733.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2013, la Journée Européenne du Patrimoine de la Principauté a totalisé 26 000 entrées et a fait découvrir au public 38 sites dont certains, inédits et exceptionnellement ouverts pour l’occasion, ont connu une affluence record. Pour cette édition 2014, le public est accueilli, cette année, par celles et ceux  (Niçois & Monégasques) qui œuvrent quotidiennement pour entretenir et mettre en valeur ces espaces verts dont chacun possède une histoire et une identité propres.

SEPTEMBRE2014-3583.JPGLa 19ème édition de la Journée Européenne du Patrimoine permet aux visiteurs de découvrir sous un nouveau jour les principaux jardins de la Principauté mais aussi les arbres remarquables qui ponctuent le territoire monégasque comme autant de respirations. En compagnie de Soso qui n'avait plu vu le jardin exotique depuis plus de 25 ans, on y va en moto, car le temps le permet en cette journée du 12 otobre, nuageux, mais sans pluie.

SEPTEMBRE2014-3738.JPGSEPTEMBRE2014-3743.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Jardin Exotique de Monaco a su rester unique en son genre depuis son ouverture au public en 1933. Il rassemble en plein air, dans un cadre prestigieux, une grande variété de plantes dites "succulentes ». Les plantes succulentes sont des végétaux ayant développé plusieurs adaptations à des climats secs, dont la plus spectaculaire est celle de posséder un organe (feuille, tige) hypertrophié stockant des réserves d'eau.

SEPTEMBRE2014-3766.JPGLes cactées (ou cactus) constituent la famille la plus représentative de cet ensemble. Elle se singularise par l'absence de feuilles remplacées par des épines. Les végétaux acclimatés dans ce Jardin sont originaires de plusieurs zones sèches lointaines (d'où le terme "exotique") : sud-ouest des Etats-Unis, Mexique, Amérique centrale et du sud pour les cactées et les agaves; Afrique du sud, orientale et péninsule arabique pour les autres succulentes.

SEPTEMBRE2014-3754.JPGSEPTEMBRE2014-3755.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Euphorbia candelabrum geant    

Malgré leurs formes extravagantes, ce sont des plantes à part entière produisant régulièrement des fleurs afin de se reproduire. Les floraisons s'échelonnent pratiquement toute l'année en fonction du lieu d'origine de chaque espèce: hiver pour les Aloès et les Crassula africains, printemps et été pour la plupart des cactées. Contrairement à une idée largement répandue seule une petite partie des cactus fleurit de nuit. Nombreux sont ceux qui produisent de grandes fleurs colorées et diurnes.

SEPTEMBRE2014-3849.JPGSuperbe vue sur le rocher

Sans doute en raison de la grande douceur de ce début d'automne, nous avons constaté depuis la premiére semaine d'octobre une seconde floraison des Beaucarnea recurvata. Ce phénomène est particulièrement spectaculaire sur les pieds femelles qui portent les fruits en cours de maturité. On observe donc à la fois la progression de la fructification et le développement d'une seconde floraison annuelle.

SEPTEMBRE2014-3783.JPGSEPTEMBRE2014-3788.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs espèces de Yucca sont installées de longue date dans le Jardin. Parmi les plus imposants, Yucca schottii originaire du Sud de l'Arizona et du Nord du Mexique, fleurit au printemps. En automne c'est au tour de Yucca elephantipes, une espèce d'Amérique Centrale parfois dénommée "pied d'éléphant", de développer des grappes de fleurs blanc ivoire dressées verticalement.

SEPTEMBRE2014-3832.JPGFleurs de l'arbre bouteille

Le Jardin Exotique de Monaco offre aux visiteurs de magnifiques sujets de Beaucarnea recurvata, "arbre bouteille", une plante caudiciforme mexicaine de la famille des Agaves et des Yuccas. Ces sujets, dont certains sont plus que centenaires, sont uniques en Europe.

SEPTEMBRE2014-3794.JPGSEPTEMBRE2014-3807.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La floraison de Beaucarnea recurvata débute en juillet. Les fleurs de petite taille, n'offrent pas le même attrait que les fruits qui leur succèdent. La fructification est spectaculaire, elle a lieu en septembre-octobre. Les fruits de couleur rouge brique se décolorent avec le temps et lorsqu'ils chutent à leur maturité ils ont adopté une teinte jaune paille.

SEPTEMBRE2014-3870.JPGConçu par l'ingénieur monégasque Louis Notari sur les vœux du prince Louis II, le jardin a été ouvert au public en 1931 mais officiellement inauguré seulement en 1933. Les travaux se poursuivront encore et le jardin ne sera achevé et conforme à son état actuel que vers 1938-1939. Ce «jardin extraordinaire» regroupant plusieurs milliers d'espèces de plantes fut aménagé audacieusement à flanc de rocher pour s'épanouir superbement, faisant aujourd'hui l'admiration du monde entier.

SEPTEMBRE2014-3835.JPGSEPTEMBRE2014-3836.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est le royaume de l'exubérance, de l'insolite et du surréalisme de la nature. Les sujets gigantesques qui jalonnent les allées du Jardin Exotique témoignent de l’ancienneté de la collection qui servit de base à la mise en œuvre du Jardin Exotique. Ce jardin, connu dans le monde entier pour constituer « la plus grande rocaille à plantes succulentes du monde » est, en effet, spécialisé dans cette catégorie de végétaux que l’on appelait autrefois les « plantes grasses ».

SEPTEMBRE2014-3857.JPGSEPTEMBRE2014-3866.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il bénéficie de plusieurs atouts: des végétaux plus que centenaires issus de la collection originelle d’Augustin Gastaud; une exposition et des caractéristiques micro-climatiques tout à fait privilégiées; un panorama unique sur la Principauté de Monaco et les Riviera française et italienne; enfin, des périodes de floraison réparties tout au long de l’année en liaison avec les origines exotiques et variées des végétaux qui le composent.

SEPTEMBRE2014-3875.JPGSEPTEMBRE2014-3871.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A partir de 1955 fut initiée, sous l’impulsion de Marcel Kroenlein, directeur de cet établissement de 1969 à 1993, la réalisation de serres et abris sur un site proche. Il s’agissait à l’origine d’abriter les cultures destinées au renouvellement des sujets du Jardin Exotique. Puis cette structure, qui occupe actuellement une superficie de 5 000 m², fut consacrée à recevoir une collection de plantes succulentes qui se voulait la plus complète possible.

SEPTEMBRE2014-3629.JPGSEPTEMBRE2014-3708.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À la base de la falaise du jardin (dite « de l’observatoire en raison de la présence ancienne d’un petit observatoire astronomique)  s'ouvre une cavité naturelle souterraine dans laquelle la roche calcaire, creusée par l'eau il y a des millénaires, est parsemée de cavernes ornées d'une grande variété de concrétions : stalactites, stalagmites, draperies ou colonnes spaghetti. Ouverte au public en 1950, la visite de la grotte, guidée par des spécialistes, se déroule entre les altitudes 98 m et 40 m.

SEPTEMBRE2014-3661.JPGLa cavité s'enfonce pratiquement jusqu'au niveau de la mer, elle est parcourue régulièrement par des spéléologues locaux. Un musée d'anthropologie préhistorique situé dans le jardin expose plusieurs de ces découvertes. La présence d’hommes préhistoriques aux abords de cette grotte est attestée par les restes d’ossements des animaux qui constituaient leur nourriture.

SEPTEMBRE2014-3664.JPGLa grotte de l'observatoire

Ces vestiges témoignent également des variations climatiques qui se sont produites depuis 250 000 ans. Les collections du Musée d’Anthropologie préhistorique constituent un excellent complément à la visite de la Grotte. Au travers de la diversité animale due aux variations successives du climat, on se rend compte que ces grottes servirent d'abri durant une longue période. Autre particularité de la grotte de Monaco. Elle est la plus chaude d'Europe. Ces températures en hiver ne descendent jamais en dessous de 18° et en été peuvent monter à plus de 24°.

SEPTEMBRE2014-3819.JPG

Musée d'Anthropologie de Monaco dans le jardin exotique  

Pour ceux qui n'aurait pas vu mon article sur le musée oceanographique, c'est ICI et LA


                                DIAPORAMA DU JARDIN



 

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans NOS BALADES

Articles Récents