Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 05:53

avril2013-0115.JPG La palmeraie** de Bordighera se trouve en Italie  dans la région  de la Ligurie et de la Province d’Imperia voisine des Alpes Maritimes. Selon la légende locale, c'est à l'anachorète et forgeron saint Ampèle, le saint patron de Bordighera, que l'on doit l'introduction du palmier-dattier en provenance d'Egypte, au cours du 5ème siècle avant JC.

Pour toute information sur la palmeraie, voir le site: http://www.listephoenix.com/?page_id=2925

avril2013-0112.JPGIl en va de même sur l'île voisine de Lérins (Cannes), où la présence des mêmes moines "égyptiens" s'accompagne d'une légende attestant de la présence de palmiers. Il n'est pas exclu, par ailleurs, que l'introduction de ces palmiers remonte à une période plus ancienne, par exemple lors de la présence phénicienne dans la région. La plante pourrait enfin être autochtone. Le genre Phoenix est en effet attesté, dans la région, par des fossiles remontant à plusieurs millions d'années.

avril2013-0110.JPGavril2013-0111-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le sentier du Beodo qui méne à la palmeraie simple à trouver à conditions que vous parlez l'Italien 

 

  La palmeraie historique de Bordighera abrite de nos jours plus de deux milliers de palmiers. Elle présente par ailleurs la caractéristique originale de ne pas être destinée à la production de dattes mais à celle de feuilles, cultivées à des fins religieuses qui concernent les traditions juives et chrétiennes. Un ensemble de connaissances, de savoir-faire et de pratiques traditionnelles relatifs à la feuille de palmier a ainsi été élaboré au fil des siècles.

avril2013-0069.JPGAu cours des siècles suivants, la palmiculture revêt une importance économique réelle, qui représente une activité significative pour nombre de familles de la région. A partir de cette période, la palmeraie est constamment régénérée par la plantation de graines en provenance de la rive sud de la Méditerranée, voire aussi de la palmeraie espagnole d'Elche ainsi que des palmiers présents sur le site. Si les fruits du palmier-dattier ne murissent pas à cette lattitude, ils donnent en effet des graines fertiles. La combinaison de ces diverses formes de multiplication a produit une agro-bio diversité originale. Elle a conduit à la parfaite acclimatation de Phoenix dactylifera aux conditions climatiques de la région.

avril2013-0073.JPGavril2013-0078.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème, la palmeraie compte encore entre 10000 et 15000 palmiers. Elle s'étend alors sur tout le territoire de la commune ainsi que dans les localités voisines, jusqu'à Sanremo. Sous l'impulsion du tourisme naissant, la célébrité internationale de la Riviera sera en grande partie liée à l'image de ses plantes exotiques, et plus particulièrement aux palmiers de la palmeraie historique de Bordighera.

avril2013-0195.JPGUne renommée à laquelle ont contribué de manière déterminante les descriptions romantiques d'écrivains, de poètes et de voyageurs, les oeuvres raffinées de peintres et de graveurs et le travail précieux des photographes. Ces derniers ont plus particulièrement alimenté cette image, en Italie et dans le monde, par la diffusion massive de cartes postales proposant de belles vues de jardins luxuriants et des images suggestives de palmiers en bord de mer.

avril2013-0184.JPGDans le même temps, une riche imagerie orientalisante se répandait avec l'apparition de nouvelles destinations touristiques méditerranéennes. Le dattier des oasis est au centre de ces représentations, initiées par les peintres du 19ème siècle. Les Anglais, les Russes et l'aristocratie europeenne venaient passer leurs vacances d'hiver. Faut dire que dans cette region l'hiver est pratiquement inexistant et si on veut avoir l'hiver, il faut monter dans l'arriére pays.

avril2013-0113.JPGLa palmeraie de Bordighera produisait traditionnellement deux types de palmes, qualifiées de "juives" et de "romaines" par les cultivateurs: la production, à destination de l'ensemble de l'Europe, des jeunes feuilles de palmes destinées à la fête juive de Soukkhot (appelée aussi "fête des cabanes"), la production de "palmes blanches" tressées pour le Dimanche des Rameaux, principalement à destination de l'Italie et notamment du Vatican. Ces productions font appel à la technique de la "ligature", qui consiste à lier les feuilles centrales de l'arbre en forme de bouquet.

avril2013-0222.JPGavril2013-0232.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme dans les oasis, la palmeraie de Bordighera abrite sous le couvert des palmiers diverses cultures étagées en terrasses, qui ont évolué au cours des siècles. Il s'agit pour l'essentiel: d'agrumes, de plantes vertes ornementales, de fleurs, de jardins potagers. Caractéristiques de l'ensemble de la région, ces cultures de terrasses constituent de nos jours l'un des principaux attraits du paysage de la palmeraie.

avril2013-0236.JPGDans un premier temps, j'emprunte le sentier du Beodo qui domine la mer, en suivant le tracé de l'ancien canal qui alimentait en eau le village et sa palmeraie. Il donne accès aux sites suivants: Les jardins, qui ont été peints par Monet, constituent le dernier témoignage du plus ancien des jardins d'acclimatation de la Côte d'Azur*, le Moreno, puis le jardin experimental Natta avec sa centaine de palmiers-dattiers majestueux, dont la régénération est en cours, il représente le paysage le plus authentique de la palmeraie. On peut le visiter sans quitter le sentier, grâce aux panneaux d'informations installés sur le site, il s'agit du dernier jardin historique de palmiers dattiers de la zone.

avril2013-0192.JPGLe sentier du Beodo continue ensuite en direction du hameau du Sasso, puis du village de Seborga. Ce parcours donne accès, dans ses premiers kilomètres, à des paysages typiques de la région, composés de cultures de plantes destinées à l'industrie de la fleur. Les principales espèces sont le ruscus, l'eucalyptus, le pittosporum, le palmier chamaerops, le genêt blanc et le mimosa.

avril2013-0106.JPGavril2013-0096.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Elles sont conduites soit en serres, soit en extérieur. Pour visiter le reste de la palmeraie, je quitte le sentier du Beodo, en empruntant un escalier dominant le cimetière situé en contrebas pour rejoindre le vallon du Sasso. Ma visite se poursuit en direction de la mer et permet ensuite de retourner au village pour récuperer ma moto. 

avril2013-0192-copie-1.JPG

La famille des palmiers est composée de plus de 3 000 espèces réparties géographiquement entre le Tropique du Cancer et celui du Capricorne. Certaines éspéces dérogent à la règle car on les trouve sous des climats doux et subtropical comme pour le pourtour mediterranéen qui abrite une cinquantaine d'éspéces et méme le  cocotier. Nous avons donc des Chamaerops Humilis, des Brahea Edulis, des Phoenix Canariensis, des Phoenix Dactylifera, des Roystonea Regia, des Howea Fosteriana, des Washingtonia Filifera, des Washingtonia Robusta, des Trachycarpus Fortunei, des Syagrus Romanzoffiana, des Livistona Chinensis etc etc ...

avril2013-0107.JPGavril2013-0110-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est nécessaire de savoir que les palmiers ne sont pas des arbres mais des "herbes géantes". Ils ne disposent donc pas de tronc mais d'une tige ou plusieurs appelée(s) "stipe". Le feuillage peut être soit penné (type Phoenix) soit palmé (type Washingtonia). Les palmiers produisent des fleurs et des fruits qui peuvent être portés par la même plante ( ils sont alors auto fertiles) ; pour se reproduire, d'autres ont besoin d'être en groupe.

avril2013-0216.JPG

avril2013-0212.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*On parle ici de Cote d'Azur Historique meme si on se trouve en Italie . Car la veritable Cote d'Azur historique va de San Remo à Theoule sur Mer.

** On trouve bien sur des palmiers partout en France, mais ce ne sont que des plantations isolées qui ne ce sont pas reproduites naturellement comme dans le sud.

avril2013-5376.JPG

                       DIAPORAMA DE LA BALADE



  

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans NOS BALADES

Articles Récents