Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 22:55

Mai-2010-0093-copie-1.JPG Mai-2010-0211.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 11h30, tous les regards sont braqués vers le firmament, vers l’une des plus belles baies du monde « la baie des Anges ». Puis tout d’un coup, les voila qui surgissent à l’horizon, venus de nulle part, trouant l’azur, zébrant le ciel pur de la cote d’azur.

Mai-2010-0123.JPGIls caracolent, ils font les fous et ils me rendent fous avec mon appareil photo qui tente d’attraper au vol ces instants magiques. Des prouesses aériennes foudroyantes, des figures plus audacieuses les unes que les autres, des tonneaux simultanés devant une foule enthousiaste. Le tout en parfaite synchronisation. Bravo les gars ! Pas tout à fait « les gars » et vous allez comprendre pourquoi...

Mai-2010-0186.JPGPuis la formation resserre les rangs, fait mine de plonger dans la mer Ligure avant de prendre la forme d’un concorde qui pique du nez. Ce fameux nez du supersonique ! Quelques instants après, c’est un palmier qui prend forme, les avions se croisent, se recroisent à distance très rapprochée.

Mai-2010-0187.JPGC’est peut-être cela qui s’appelle défier le destin ? Je tremble pour eux. Je suis entre le désir de ne manquer aucune photo et celui de quitter mon appareil pour apprécier ce spectacle ahurissant. Avant de rejoindre l’aéroport, les Alphajet n’oublient pas de dessiner dans le ciel un grand cœur.

Mai-2010-0223.JPGMais une autre épreuve attend nos chevaliers célestes ! Celui de venir au milieu de leurs admirateurs et prendre un bain de foule. Et la, oh surprise ! J’aperçois en tenu de chevalier du ciel, une jolie blonde commandant de son état qui dirige cette équipe de pilotes de main de maitre ou de maitresse …. C’est comme vous voulez ! Sauf que c’est une blonde avec une maitrise exceptionnelle, une super woman du manche (j’en vois avec l’esprit tordu déjà …)

Mai-2010-0238.JPGPendant les fins de passages acrobatiques, j’avais zoomer sur quelques demoiselles qui admiraient comme moi les prouesses de la patrouille (je sais c’est dur de résister). Mais la ! Une belle pilote à ma portée, c’est fabuleux ! Comment l’aborder avec tout ce monde ? Se faufiler dans cette foule en délire, ca va être de l’acrobatie ! Ok moins risqué que ce qu’elle vient de faire …. Trop tard, elle part avec ses collègues pour la réception dinatoire dans les jardins Albert 1er. Je me précipite ! En vain peut-être, puis au dernier moment avant qu’elle ne franchisse la porte, je lui crie : Mon commandant, svp pour un ancien de la BA124.

Mai-2010-0309-copie-1.JPGElle se retourne puis me dit « tu es un ancien de Strasbourg Entzheim ? » Me voila maintenant à l’intérieur de la réception et je peux avoir les autographes de toute la patrouille tout en sirotant un apéro.

Le commandant Virginie Guyot 35ans est la première femme pilote de la PAF.
Cette pilote de chasse est la première femme à voler au sein de cette formation acrobatique de l'Armée de l'air.

Mai-2010-0297.JPGMai-2010-0284.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Virginie Guyot, issue de l'Ecole de l'air, a près de 1500 heures de vol à son actif. Elle vole sur Mirage F1 CR, à Reims, et a effectué deux missions en Afghanistan, dont l'une récemment à partir de Kandahar.
Après six mois d'entraînement d'hiver, elle a gardé la même allure menue, presque fragile, les cheveux longs et toute sa sensibilité. Sa voix se charge même d'une sonorité particulière mêlant fierté et admiration.

Mai-2010-0192.JPGPour la première fois dans l’histoire de la Patrouille de France, une femme pilote de chasse a intégré pour la saison de meeting 2010 la prestigieuse formation acrobatique, unité de prestige créée pour porter haut, partout dans le monde, les couleurs de la France et le savoir-faire des pilotes de l’Armée de l’air.

Mai-2010-0145-copie-1.JPGPilote de combat confirmé et chef de patrouille, commandant d’escadrille, Virginie  à été tout d’abord « charognard » la première année, autrement dit placé en deuxième position derrière le leader avant de devenir à son tour leader en cette année 2010.
Le commandant Guyot, breveté pilote de chasse en 2001, affecté sur la Base aérienne 112 de Reims au sein de l’Escadron de reconnaissance 02.033 « Savoie » en juin 2002, vole actuellement sur Mirage F1 CR. Après avoir été détachée au Tchad début 2004 dans le cadre de l’opération « Epervier », elle a effectué deux détachements en Afghanistan, le second d’octobre à décembre 2007 sur la base aérienne de l’Otan de Kandahar dans le cadre de l’opération « Héraclès ».

Mai-2010-0188.JPG
Créé sur la Base aérienne 112 de Reims en 1953 au sein de la 3e Escadre de chasse alors équipée de Republic F-84G, la Patrouille de France compte aujourd’hui neuf Alphajet, biréacteurs d’entraînement dont le fuselage est peint des trois couleurs nationales.

Mai-2010-0203.JPGMariée et mère d’un enfant, Virginie Guyot, décorée de la croix de la Valeur militaire le 8 février dernier, est en outre titulaire de la médaille de la reconnaissance de la Nation, de la médaille d’outre-mer agrafe « Tchad », de la médaille commémorative française agrafe « Afghanistan » et de la médaille d’argent de la Défense nationale.
Elle totalise à ce jour plus de mille cinq cents heures de vol et soixante-seize missions de guerre.

Mai-2010-0198.JPGConcentration, précision, nerfs d’acier. Pas de doute, le commandant Virginie Guyot est à la hauteur. C’est la première femme à rejoindre cette unité d’élite. Aux manettes, il y a la crème des pilotes, évoluant à 2 mètres les uns des autres à plus de 600 km/h et se croisant comme des balles de pistolet. Dès l’enfance, virginie se sent pousser des ailes. Baptême de l’air à 12 ans, classes préparatoires maths sup et maths spé, brevet de pilote de chasse.


Mai-2010-0160.JPG Ses amis l’appellent parfois « Athos 4 », jamais « Charognard » qui ne sied pas à une femme. Brevetée à 24 ans après l’Ecole d’aviation de chasse de Tours, elle commande, à 30 ans, en 2007, les dix pilotes de l’escadrille 2/33 Savoie. Missions de reconnaissance tactiques, photos aériennes et appuis des troupes au sol au Tchad, au Tadjikistan et en Afghanistan.

Mai-2010-0191.JPGLa première année est très difficile. C’est une remise en question totale de la façon de piloter, comme si mes heures de vol sur Mirage valaient zéro explique Virginie.  Les huit pilotes évoluent à 2 ou 3 mètres les uns des autres, à 600 km/h. « Du sol, poursuit-elle, on a l’impression que c’est gracieux. Mais on est à 200 % quand on part en boucle, on prend alors trois fois le poids de son corps...

Mai-2010-0226.JPG

L’indicatif « Athos » est un code qui s’inspire de la devise des mousquetaires : « Un pour tous, tous pour un. » Et c’est volontaire. « Cette vie à neuf, les huit pilotes et le remplaçant, est formidable, dit-elle. On fait tout ensemble, dès le matin à 8 heures. Entraînement musculaire, briefing, premier vol d’entraînement à 9 heures, débriefing, casse-croûte. Re-briefing. Deuxième vol à 12 h 30. Déjeuner, débriefing puis sport.

Mai-2010-0184.JPGEn 2011, après son année comme commandant de la patrouille, Virginie Guyot intégrera peut-être l’état-major et retrouvera d’autres missions. Elle a déjà été « Epervier » au Tchad en 2004, pour la reconnaissance des camps de réfugiés du Darfour, le long de la frontière soudanaise, puis « Serpentaire » en 2008 au Tadjikistan et en Afghanistan. « Il s’agit de démonstrations de force, raconte-t-elle. On vole très bas et très vite. »

Mai-2010-0008-copie-1.JPGMai-2010-0305.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle ne dit pas si elle a déjà tiré. On intervient quand des troupes amies se font prendre à partie. On est appelés par elles, on les a en contact radio, elles nous guident sur une cible. Si l’on est là, c’est la dernière mesure. Les troupes terrestres risquent leur vie et, à ce moment-là, nous aussi nous sommes des cibles. 

Mai-2010-0330.JPGVirginie Guyot est l’une des quinze femmes pilotes de chasse sur quelque 500 pilotes de l’armée de l’air. « C’est une armée très ouverte d’esprit, à la pointe de la technologie et du social, qui compte 18 % de femmes. »
Bon ! Maintenant, je vous quitte, car je suis en charmante compagnie, puis j’ai quelques verrines, amuse bouches et un kir royal framboise à déguster ……. Ca a servi d’être à la BA124 hein !

Mai-2010-0103.JPGMai-2010-0109.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DIAPORAMA DE LA PATROUILLE DE FRANCE


Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans freeriders2

Articles Récents