Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 07:01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Périodiquement, en fin d'année, les facteurs, agents de la Poste , se rendent au domicile des résidants dont ils transportent chaque jour le courrier. Ils offrent des calendriers qu'ils ont eux-mêmes achetés à des fournisseurs (ober, Oberthur, Lavigne, cartier Bresson). Ils reçoivent en échange une somme d'argent recueillie individuellement. On prendra ici l'échange des calendriers comme un analyseur de la nature et des implications de la relation facteurs/résidants et au-delà des effets des contacts avec un public sur ces« petits fonctionnaires » que sont les facteurs :

Institutionnalisé au milieu du xixe siècle dans une période d'unification nationale, l'échange des calendriers est encore bien établi (16 millions de calendriers distribués en 2005. Pourtant aujourd'hui la stigmatisation des fonctionnaires perçus comme des « nantis » ou des emblèmes de l'« archaïsme » dans un contexte de chômage massif et de précarisation de l'emploi mais aussi d'apologie de la « modernisation » de l'économie et du marché, contribuent à le déstabiliser. La Poste ayant adopté en 1991 le statut d'entreprise publique, se nourrit d'une idéologie du management qui dévalorise les traditions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
« C'est pas les plus riches qui donnent le plus? » : une expérience de la société

 

 L'activité des calendriers fournit des occasions d'interactions avec une clientèle socialement variée au fil desquelles les facteurs font une expérience particulière de la société et de leur propre position.

Les interactions auxquelles donne lieu l'échange des calendriers constituent pour le facteur un espace de références qui lui permet de penser sa propre place dans la société. Le montant des étrennes pris séparément au niveau de chaque interaction vaut comme un jugement social. Donner peu quand on a de l'argent et quand d'autres donnent plus est perçu comme une marque de mépris social. Une petite somme ressemble à une aumône et assigne au facteur un statut social bas. Au contraire une somme importante est synonyme non seulement de « générosité » mais aussi de reconnaissance du rôle du facteur et de son insertion locale

 

 

 

 

 

 

 

 

 Faisant le bilan des dons, ils affirment que « ce n'est pas les plus riches qui donnent le plus ». Ce propos qui reprend en le modifiant un stéréotype sur la générosité des pauvres, traduit une sorte de morale collective issue de l'expérience des calendriers. Il contient en même temps un éloge indirect des pauvres et plus simplement des milieux populaires.

 

 

 

 

 

 

 

                                 

 

L'almanach  remonte au XVe siècle, mais il semble que le calendrier destiné à être fixé au mur apparaisse en France au début du XVIIe siècle. Devenu officiellement « almanach des postes » en 1855,  Quant aux facteurs, ils sont autorisés à partir de 1849 à « continuer la distribution des calendriers à leur profit et pour leur compte conformément à un usage depuis longtemps établi ». Toutefois, l'administration des Postes se réserve le droit d'intervenir sur deux points : elle donne son autorisation pour les illustrations qui ne doivent pas « froisser le public au point de vue moral, religieux ou politique », et vérifie l'exactitude des renseignements postaux contenus dans le calendrier.

 

 

 

 

 

 

 

L'almanach du facteur (le carton en language postier)

Depuis le début du XVIII siècle, les facteurs avaient l'habitude d'offrir, au nouvel an, un calendrier. Il fut appelé tour à tour almanach de cabinet, calendrier, calendrier de bureau, de comptoir, calendrier des postes et pour la première fois, en 1810, almanach des postes. Il donnait de nombreuses informations sur la poste, comme les mouvements du courrier, mais aussi sur les jours de foires, les heures d'ouverture, de fermeture des postes de la ville (Paris), et des notions d'astronomie. C'est le 15 décembre 1849 qu'Edouard Thayer, directeur de l'administration générale des postes, autorise, pour la première fois, par une circulaire, les facteurs à distribuer ces calendriers pour leur compte.

 

 

A partir de 1854, les calendriers imprimés par la maison Oberthur, sont distribués dans toute la France. Le premier septembre 1855. C'est à cette date que les calendriers reçurent l'appellation « d'Almanach des postes - Etrennes des Facteurs» et devinrent des documents de service à l'usage du public. Ces informations sont publiées avec l'autorisation et le contrôle des inspecteurs et directeurs départementaux; ils peuvent donc être utilisés comme documents de référence. On y trouve des cartes des départements concernés et certaines indications administratives. En 1880, le calendrier changea d'appellation et devint « l'almanach des postes et télégraphes », puis prend le nom « d'almanach des P.T.T. » en 1945, avant de devenir « l'almanach du facteur » en 1989.

Le facteur va disparaître petit à petit au profit d'un service privé qui deviendra une grosse entreprise de business et ou le service public n'existera plus. Le facteur est un lien important dans la vie sociale de personnes qui attendent son arrivé comme un besoin psychologique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans mes 30 années de ce métier, le nombre de personnes qui se confiait à moi et non à son médecin ou à l'un de ses parents est impressionnant. Combien de petits vieux me demandaient de leur changer leur bouteille de gaz ou bien ne serait ce qu'une ampoule dans la salle à manger. Baguette de pain ou commissions diverses, le facteur était toujours la ,c'est celui que l'on voit tous les jours « un amis fidele » Vous lui confier votre courrier, votre argent à mettre sur le livret epargne et pas besoin de se déplacer, je représentais systématiquement une lettre recommandé le lendemain si vous n'étiez pas la ! Le facteur sera bientôt plus qu'un souvenir agréable du temps passé !!

Hommage a des facteurs célèbre comme : Ferdinand cheval et son palais idéal, Angelo Thiburce qui partait pour une semaine dans les montagnes de l'ile de la réunion,  a Guy Ceccaldi le facteur de girolata en corse, a Rigdol le facteur du Zanskar dans l'Himalaya qui portait courrier et médicament. Hommage à cette profession qui aime la nature et qui la toujours protégé comme je l'ai fait.

 

 

 

Pat Giordano

 

Prix du livre UJJEF 2006
Top Com d?or 2007
Prix spécial du jury Top Com Corporate 2007


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by biker06 - dans HISTOIRE
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 07:27

 

 

 

 La première réunion pour le voyage programmé en Aout/Septembre 2008 c'est tenu chez Pat pour définir toute l'organisation de ce périple gigantesque qui mènera 4 couples de Free Riders tout le long de la mythique route 66. Celui ci démarrera de Chicago pour emmener nos bikers aux 105 anniversaires de Harley Davidson à Milwaukee Wisconsin.

Puis ceux-ci reprendrons la mother road jusqu'à la cité des Anges pour une virée de plus de 6000kms.

Depuis que l'idée avait mijoté dans l'esprit de nos Free Riders, chacun avait pris les renseignements et les infos de son coté pour la préparation de cette balade en Harley.

 

Obligatoirement en Harley Davidson bien sur !! On ne peut concevoir ces 2 icones légendaires l'une sans l'autre. Chacun se renseignera sur le loueur le plus approprié.

Voila comment pour cette première réunion chaque participant exposa ses recherches.

L'apéro servira à montrer chaque études et devis fait par les différents prestataires  et tour opérator.

Il en résultera qu'un spécialiste du voyage Américain en moto se détachera du lot avec des tarifs hyper compétitif.

 

Après avoir fait des simulations de réservations sur Eagle Rider pour les motos, Sur Alamo pour le véhicule 4 roues Chevrolet Venture qui nous suivra pour toute l'assistance lié à un parcours en moto. Les vols AR sur Air France ou United Airlines, il s'avère que la société West Euro Bikes est moins chère que notre simulation. Nous allons donc vérifier la bonne santé de cette entreprise avant de leurs confiés notre accord.

Nous déciderons aussi de faire des réservations Hôtelières pour les 2 premières nuits à Chicago et les 2 dernières nuits à Los Angeles par l'intermédiaire d'une amie qui travaille dans le groupe Accord et qui peut nous réserver à partir de la France des Motel 6.

Avant de passer à table, Gilbert et Nicole nous offrirons des T-shirts ramené de la Bike week de Daytona au mois d'octobre 2007.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, nous avons défini le parcours et les étapes ou nous ne suivrons pas à la lettre l'itinéraire de la 66. De Chicago, nous rallierons St Louis en une seule étape puis nous passerons par Memphis pour visiter Graceland la maison D'Elvis. Oklahoma city, Santa Fe, Gallup sera sur la 66 puis nous dévierons la route pour aller sur Monument Valley, Grand Canyon, Lac Powell, Flagstaff, Otman Puis Las Vegas. Nous redescendrons sur Palm Springs pour finir aux portes du Pacifique 23 jours plus tard.

Avec cette première réunion nous avons mis les bases d'un futur voyage qui sera, je l'espère extraordinaire dans la vie d'un harleyiste. Nous vous tiendrons au courant au fur et à mesure de son évolution.

 


Repost 0
Published by biker06 - dans ETATS-UNIS
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 23:26

CLIQUEZ SUR TOUTES LES COUVERTURE POUR LES AGRANDIR

(1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet été à l'occasion du livre que ma fille Laetitia m'a offert pour mon anniversaire ,je vous avez parlé des ouvrages que je possédais sur le Seigneur des nouvelles créatures. Vous allez me dire ! Encore ce Morisson.

Et bien oui !! Pour le 40eme anniversaire de la sortie de leur premier album, les livres se sont enchainés à la vitesse grand V. Et je ne peux pas passer sur une mise à niveau de celui qui restera le plus grand sex symbol du rock.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                       (2)

 

En 1968, Jim Morrison, fondateur et leader des Doors, écrit à Wallace Fowlie, professeur à l'université de Duke (Caroline du Nord). Il le remercie pour sa traduction en anglais des oeuvres complètes de Rimbaud qui lui est précieuse : " Je suis chanteur de rock et votre livre m'accompagne dans tous mes voyages. " Quatorze ans plus tard, quand Wallace Fowlie écoute la musique des Doors, il retrouve l'influence de Rimbaud dans les paroles des chansons de Morrison. (1)Dans cet ouvrage, Rimbaud et Jim Morrison - Portrait de l'artiste en rebelle, à la fois essai et étude biographique, Fowlie retrace de façon toute personnelle la vie de ces deux jeunes poètes. Il découvre la symétrie troublante de leurs existences jumelles : tous deux menèrent une vie d'aventure et furent des poètes avides de se libérer de leur moi.

(1) Ce livre attachant souligne les liens entre Rimbaud, poète français de génie qui arrête d'écrire à 20 ans, meurt jeune à 35 ans et dont les poèmes sont toujours lus avec fièvre, et Jim Morrison, chanteur de rock américain dont la brève carrière a enflammé toute une génération et continue à fasciner des millions de personnes à travers le monde plus de 35 ans après sa mort, survenue à Paris en juillet 1971, à l'âge de 37 ans. Grâce à ce double portrait, intime et littéraire, W. Fowlie nous offre un aperçu saisissant des multiples affinités tissées entre la tradition littéraire européenne et la musique rock américaine de la fin du XXe siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Wallace Fowlie fut professeur honoraire de littérature française à l'université de Duke (Caroline du Nord). Il est l'auteur et le traducteur d'une trentaine de livres, dont Rimbaud : A Critical Study (Rimbaud : une étude critique) et The Complete Works of Rimbaud (Duke University Press).

 Contrairement à la plupart des textes écrits pour être chantés, qui font partie intégrante d'une musique et semblent lorsqu'ils en sont séparés, appauvris, diminués, ceux de Morrison gardent leur sens, leur rythme, leur force. d'autres textes de Jim Morrison le poète, et surtout Une prière américaine sont proches de la recherche poétique des Seigneurs et Nouvelles Créatures, mais retrouvent les mêmes thèmes obsédants : la conscience aiguë de l'oppression, le désespoir et la passion de vivre, la fascination de la mort, les célébrations dionysiaques de celui qui cherchait à réinventer les mythes, les dieux, les symboles  " C'était un poète, " un homme de mots ", comme il aimait à dire et comme le prouvent les quelques écrits fascinants qui ont été publiés : The Lord and the new créature, An American Prayer, ces surprenants inédits récemment parus dans la revue Jungle. C'était un enfant du siècle. Un chaman, un sorcier qui a captivé et captive encore les imaginations parce qu'il était possédé par tous les démons exaltés de l'Amérique et du monde moderne. Un demi-dieu maudit, un Icare électrique, mais si proche de nous, pourtant de nos frustrations et de nos espoirs...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaman, poète maudit ou sorcier des mots, Jim Morrison captive toujours autant l'imagination. Il a cultivé l'outrage pour servir ses thèmes de prédilection : l'oppression, la passion de vivre, la fascination pour la mort. L'équipée sauvage des
Doors fut le théâtre de son talent et forgea sa légende. " Riders On The Storm ", " Light My Fire ", " You Make Me Real " sont autant de textes et de mélodies devenus mythiques. Bien au-delà des idées reçues et des caricatures, cette biographie(2) retrace l'aventure fulgurante d'un artiste charismatique, d'un enfant du siècle sans concession qui réinventa le rock
.

 

Repost 0
Published by biker06 - dans BIKERS MUSIC
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 11:09

A l'occasion de ma visite chez ma fille à Savigny sur orge puis de notre soirée dans le Chinatown Parisien avec nos amis cambodgiens, j'ai aperçu une gravure sur un mur. Bon dieu ! Mais c'est bien sur c'est un dessin de Miss Tic, le souvenir de cet artiste de la fin des années 80 me reviens en mémoire. C'est qu'elle à fait du chemin la Miss  ! Enfin ! Il était temps que l'on reconnaisse l'artiste. Miss. Tic est une artiste, poète parisienne, née en 1956, je ne devrai pas vous le dire mais c'est de ma génération, vous savez ! La plus rebelle. Elle est notamment connue pour ses pochoirs sur les murs de Paris, d'abord sauvages, maintenant exposés dans les plus grandes galeries de la ville lumière et même d'Europe.

 

 

 

 

 

Elle passe toute son enfance dans le 18e arrondissement de Paris . Puis, Elle s'établit à Saint-Germain-des-Prés où elle fait du théâtre. Après son bac, elle part en Californie, aux États-Unis ou son expression artistique va la dévoiler. C'est là qu'elle découvre l'art du graffiti et de la peinture sur les murs. Elle revient à Paris e 1985 et commence son art du pochoir.

Ses pochoirs appliqués en une seule couche, représentent généralement des femmes, images  accompagnées d'un jeu de mot. On commence à trouver ses dessins sur les murs de Paris  dans le 13e arrondissement .

 Miss. Tic a également décoré les murs d'Avignon, et vendu son travail à la marque Ucar de location de véhicules utilitaires. Elle a travaillé pour des marques de luxe comme Longchamp et Louis Vuitton, mais aussi pour la marque de papeterie Oberthur (d'où vient le calendrier du facteur)

 

 

 

 

 

 

 

 

 Elle mène également cette même année une campagne de communication à l'occasion de l'élection présidentielle : Miss. Tic Présidente. Mais ! Avant de connaître la consécration, Miss Tic à été arrêté et condamner par 2 fois pour ses graffitis sur les murs de la capitale. Aujourd'hui La toujours jeune femme par sa silhouette et son esprit demande les autorisations pour faire ses oeuvres sur les façades des bâtiments ou des magasins. On se l'arrache même ! Pour avoir une devanture décorée par notre Miss. Hommage à une artiste de la rue qui c'est fait connaître par à force du poignet (si j'ose dire). Une Andy Warhol à la Française qui continue le pop art à sa manière, toute la philosophie de la beat génération « écorché vive »

 

 
Repost 0
Published by biker06 - dans ARTS BIKERS
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 15:42

LE VENT DES LOUPS

 

 

 

 Les Free Riders avaient passé un pacte, celui d'aller visiter la Louverie du Castelet avant que l'hiver n'arrive ! Déjà repoussé 2 fois pour des disponibilités de dates, cette fois ci  les loups pourront compter sur notre présence d'autant plus que le soleil de la cote d'azur resplendit toujours aussi haut dans le ciel. Mais ! Le Var, ce n'est justement pas la cote d'azur (celle-ci va de menton à Théoule) Et ce département limitrophe des bouches du Rhône va nous rafraichir la mémoire (au sens propre et figuré) qu'ici les températures sont plus basses que celle de Nice ou de Cannes.

 

 

 

 

 

 

 

Enfin ! Pour en mettre une couche supplémentaire un mistral violent, ne nous aura pas épargné !!! Un avis de tempête à la hauteur de cette victoire de L'OM sur le leader Lyonnais. Un vent avec des rafales à plus de 110 km/h. La route du Luc en Provence au Camp du castelet fut épouvantable en moto. Il fallait avoir des bras pour tenir l'Harley avec des écarts de plus d'un mètre par moment.

 

 

 

 

Quel bonheur quand nous nous sommes installés devant la cheminée de l'auberge du Camp avec un bon pastis. Celle-ci est tenue par un disciple d'Escoffier mais nous avons été un peu déçu par le repas et le temps d'attente du service. Cela n'enlève en rien leur gentillesse.

 

 

La

Louverie se trouve 500 mètres plus loin en accédant par le chemin qui passe devant le Poney club des garrigues ou les propriétaires des lieux sont très antipathiques. Sous prétexte qu'ils sont en litiges avec leur voisin, ceux-ci agressent les clients qui viennent visiter la Louverie. Autant vous dire qu'avec nous, ils ont frisé la correctionnelle et qu'il valait mieux pour le bonhomme repartir la queue bien basse !!! Par contre les 3 jeunes apprentis dresseurs ont la gentillesse de cette jeunesse passionnée par leur métier.

 

LA LEGENDE DES LOUPS

Tout d'abord laisser moi vous citer ce texte de Paul Emile Victor :

« Nous n'avions pour eux aucune haine. Ils faisaient métier de loup comme nous faisions métier d'hommes. Ils étaient créatures de Dieu. Comme nous. Ils étaient nés prédateur. Comme l'homme. Ils étaient restés prédateurs, alors que l'homme était devenu destructeur. »

 

 

 

 

 

 

 

Francis Estrade et son association « Les Loups du castel » sont des amoureux de cet animal fascinant. Leur but : donner une autre image du loup, celle d'un animal attachant à l'organisation sociale exemplaire.

 

 

 

A voir, comment la jolie Melissa une dresseuse de l'association prit les loups dans ses bras, nous fit bien vite comprendre la confiance et l'affection des loups pour ces hommes et ces femmes. Ils nous raconterons avec passion la vie, l'histoire, le comportement de cet animal qui est accusé à tord par des croyances encore trop vivace !!

 

 

 

Les loups du Castel ont déjà participé à de nombreuses réalisations cinématographique comme : Le Pacte des Loups, Jour Blanc, L'enfant et les Loups, Léa Parker, la demoiselle aux loups et plus récemment la fameuse pub de Johnny Hallyday avec optic 2000.

Si le vent des loups sera toujours bien présent pour le retour de notre cote d'azur bien aimé avec  parfois des moments très « craignos sur l'autoroute », je terminerai avec ces paroles :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« En regardant dans mes yeux, s'il te plait, souviens-toi que je suis timide. Tu n'as rien à craindre. Mon voeu serait de ne pas être si incompris, après tout c'est l'homme qui dit que je ne suis pas bon. Si l'homme pouvait prendre le temps d'apprendre comment je suis réellement, peut-être aurais-je la chance de demeurer de ce monde s'il ne tue pas ma famille. C'est votre choix de m'aider, a ce que les hommes voient que je ne suis pas un tueur comme on vous le fait croire.Je veux être compris et être libre »

LES LOUPS DU CASTEL:

ROUTE DE CEYRESTE

83330 LE CASTELLET

RENSEIGNEMENTS:

0494 907 078 / 0621 252 235

Repost 0
Published by biker06 - dans RDV & CONCENTRE
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 09:20

LES FRANCOPHONES DEVENU DES HEROS DE L'HISTOIRE AMERICAINE

 

David De Croquetagne dit Davy Crockett
1786-1836

 

Davy Crockett est né à Rogersville dans le Tennessee le 17 août 1786. Il commence une carrière militaire en septembre 1813. En mai 1815, Crockett est élu lieutenant au 32 e régiment de la Milice de Franklin. Il fut élu pour deux mandats à l'assemblée du Tennessee, en 1821 et 1823 Davy Crockett représentait l'esprit de la frontière américaine. Lorsqu'il était jeune, il fut un combattant et un chasseur d'indiens astucieux. Il est mort en héros à 49 ans à Alamo, ayant aidé le Texas à gagner son indépendance face à Mexico. Je suis allé voir le Mémorial à San Antonio.

Jacques Cartier
1491-1557
Navigateur, Explorateur Français

 

 

 

Jacques Cartier est né à Saint Malo en 1491 dans une famille de marins. On peut attribuer à Jacques Cartier la découverte du Canada,  la région du Québec que les Indiens appelaient Kanata en 1535 (en langue huronne Kanata signifie peuplement, village). Il est incontestablement le premier à dresser la carte du Saint-Laurent.

 

 

 

Marie-Paul marquis de Lafayette
1757-1834
Marie Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, marquis de Lafayette est né le 6 septembre 1757 au château de Chavaniac en Auvergne. Depuis sa défaite en 1763, la France cherchait une occasion de prendre sa revanche sur l'Angleterre. L'opinion française était plutôt favorable à la cause américaine. Gagné à la cause de la jeune nation américaine par son ami Benjamin Franklin, Lafayette s'était prise d'une affection quasi filiale pour le général Washington dont il devient membre de son état-major .Nommé major général de l'Armée Américaine.

 

René-Robert Cavelier de La Salle
est né à Rouen (Seine-Maritime) le 22 novembre 1643 et mort le 19 mars 1687 dans le sud de
la colonie française de Louisiane, actuellement l?état américain du Texas. Explorateur-voyageur, il a exploré la région des Grands Lacs des États-Unis et du Canada, puis le fleuve Mississippi et a ainsi découvert les territoires situés entre le Québec et le delta du Mississippi.

 

François Joseph Paul, marquis de Grasetilly, comte de Grasse
1722 - 1788
Amiral français

 

 

 

François Joseph Paul, comte de Grasse est né au château  du Bar-sur-Loup, près de Grasse dans les Alpes-Maritimes, le 13 septembre 1722.

 

 

 

François Joseph Paul de Grasse, par la victoire navale qu'il remporta sur les Anglais le 5 septembre 1781, rendit possible la capitulation de Yorktown assiégé par l'armée franco-américaine sous les ordres du Général Washington et du Lieutenant-Général Rochambeau.
Ainsi, il acquit avec eux la gloire immortelle d'assurer l'Indépendance des États Unis d'Amérique.

 

Jean-Baptiste Donatien de Vimeur
comte de Rochambeau (1725-1807)

 

 

 

Il est né à Vendôme, en France, en juillet 1725. Avec le grade de lieutenant-général, il commanda le corps expéditionnaire français envoyé au secours de la Révolution Américaine dans les années 1780- 1782. L'habileté de son commandement et sa sagesse professionnelle jouèrent un rôle vital dans la victoire des alliés américain et français à Yorktown en septembre 1781.

 

 

 

Pierre Le Moyne d'Iberville

 

 

 

Était un navigateur, militaire et explorateur. Homme d'exploits, il est reconnu pour avoir lutté efficacement contre l'armée anglaise durant une grande partie de sa vie, détruisant plusieurs colonies ennemies, en plus d'avoir fondé des forts et exploré l'Amérique. Il est le fondateur de la colonie de la Louisiane

 

Samuel de CHAMPLAIN
1567-1635
Dessinateur, géographe, explorateur Français

 

 

 

Samuel de Champlain est né à Brouage, province du Saintonge en France, vers 1567 dans une famille protestante. Samuel de Champlain "Le père de la Nouvelle France " est connu pour avoir fondé la ville de Québec et effectué de nombreuses explorations en Amérique.

  

 

 

 

 

Antoine Laumet dit de Lamothe Cadillac

 

 

 

Est un aventurier français qui fonda Détroit et fut gouverneur de Louisiane. Il est mieux connu comme un aventurier français qui s'illustra lors des interventions françaises en Amérique du Nord et en Acadie. Envoyé par le roi de France aux Amériques.

 

 

 

Il a également donné son nom à la ville de Cadillac dans le (Michigan)

 

 

 

 

Jean Lafitte

 

 

 

(1774 - 1858)

 

 

 

Il était un flibustier écumant le golfe du Mexique au début du XIXe siècle. Il a créé son propre royaume de Barataria dans les marais et les bayous près de La Nouvelle-Orléans, afin de contrôler l'embouchure du Mississippi après l'achat de la Louisiane en 1803. Il aurait commandé plus de 5000 homme. Il joue un rôle décisif en soutenant le général Andrew Jackson lors de la bataille de La Nouvelle-Orléans (1815). La mémoire de son action reste vive aux États-Unis, particulièrement en Louisiane, où plusieurs lieux portent son nom.

 

Louis Jolliet

 

 

 

Découvreur du Mississippi avec le père Jacques Marquette, il est le premier explorateur célèbre né au Canada de l'histoire de la Nouvelle-France. Une ville porte son nom prés de Chicago.

 

 

 

 

Médard Chouart des Groseilliers

 

 

 

était un explorateur, Arrivé en Nouvelle-France à l'âge de 16 ans, Des Groseilliers accompagne durant dix ans les missionnaires jésuites auprès des Hurons dans la région du Lac Huron durant les années 1640. Puis il s'établit à Trois-Rivières où il devient un coureur des bois. Il explora ce qui est maintenant le nord de l'Ontario, et fut un des premiers Européens à atteindre le Lac Supérieur.

Étienne Brûlé

 

 

 

Aventurier français né vers 1592, à Champigny-sur-Marne. Menant une vie de coureur des bois, il séjourna chez les Amérindiens. Il est souvent considéré comme le premier Européen ontarien et un parc de Toronto porte son nom. Les historiens croient également qu'il était le premier Européen à visiter l'état du Michigan (en 1620).

 

 

 

Pierre-Esprit Radisson
Radisson arriva en Nouvelle-France à l'adolescence en 1650 et fut capturé lors d'un raid Iroquois en 1651. Il fut par la suite adopté par ses ravisseurs et se familiarisa avec leurs coutumes. Après deux années passées avec les Iroquois, il s'évada pour revenir en Nouvelle-France. Il devint coureur des bois dans les régions du Lac Michigan et du Lac Supérieur en 1659.

 

 

  

 
Repost 0
Published by biker06 - dans HISTOIRE
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 08:58

Les hors la loi de l'ouest , mais aussi les nouveaux militants de la cause indienne.

 

 Billy The Kid (1859-1881)

Henry McCarthy (23 novembre 1859 - 14 juillet 1881), mieux connu sous le nom de Billy the Kid, est probablement le plus célèbre hors-la-loi du Wild West américain Il est réputé pour avoir tué 21 hommes. Billy possède une personnalité attachante mais également une attitude colérique et des qualités supérieures en maniement d'armes à feu.

 

 Jesse James alias Thomas Howard (1847-1882)

Jesse Woodson James (Né à Kearney le 5 septembre 1847 - mort à Saint-Joseph dans le Missouri le 3 avril 1882) était un célèbre hors-la-loi officiant dans les États-Unis de la seconde moitié du XIXe siècle, meneur du gang James-Younger

 

 

 

 

 

 Butch Cassidy

Et son acolyte Sundance Kid sont des pilleurs de banques et de trains. Lasse de voir ses convois dévalisés, la «Union Pacific» finit par engager l'agence de détective Pinkerton afin de mettre fin à leurs agissements. Au terme d'une traque de plusieurs jours, les deux compères parviennent à semer leurs poursuivants et décident de se faire oublier en se réfugiant en Bolivie.

 

 

Myra Maybelle Shirley (5 février 1848 Carthage, Missouri- 3 février 1889) Alias BELLE STAR ou Bandit Queen Elle faisait le commerce actif de chevaux volés.Son ranch, connu sous le nom de Younger's Bend, devint le quartier général d'une bande de hors-la-loi de tout poil, elle a été tuée dans une embuscade par un coup de fusil de chasse dans le dos par une personne qui n'a jamais été identifiée.

 

 

 

                                                                                                  Les Freres Dalton

 Robert, Grat, Bill et Emmett, faisaient partie d'une grande famille de gens respectables. A la suite de certaines circonstances et à cause de ragots véhiculés par les gens, Bob, Grat et Emmet, devinrent de célèbres hors-la-loi américains. Ils formèrent une bande qui comprenait certains hommes n'appartenant pas à leur famille La Bande des Dalton

 

LES MILITANTS INDIENS ACTUEL

RESPONSABLE DE LA CAUSE AMERINDIENNE ET ASSOCIATION DE SAUVEGARDE DES NATIVES

 

Phil Fontaine

 

 

 

 

(20 septembre 1944 - ) Depuis 2006, il dirige l'Assemblée des Premières Nations

 

 

 

 

Chef Angus Toulouse, chef régional de l'Ontario, Assemblée des Premières nations.

 

 

 

 

 Picard pére & fils

Ghislain Picard

 

 

 

 

Est le Chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador.

 

 

 

 

MAX GROS LOUIS

 

 

 

 

Max Gros-Louis est surtout connu pour ses engagements comme fondateur et dirigeant d'organismes voués à la culture et aux droits amérindiens

 

 

 

 

Depuis sa prime jeunesse, Max Gros-Louis est un chasseur, un pêcheur et un trappeur talentueux. il est nommé grand chef de la nation Huronne-Wendat. Il est reçu chevalier de l'Ordre national du Mérite de France

 

 

 

 

 

 BUFFY SAINTE MARIE

 

Buffy Sainte-Marie est également renommée comme activiste sociale. Elle est la fondatrice de North American Women's Association.Buffy est une militante de la premiere heure, bien avant les hippies et le mouvement flowers power par ses chansons et ses textes , Buffy est une héroine de la nation indienne.

Ses chansons ont été repris par les plus grands: Elvis , Cher, Janis Joplin,Neil Diamon,Tracy Chapman,Barbara Streisand. Elle continue à militer et à donner des conférences dans les universités Americaine.

 Actrice canadienne elle est nait le 20 fevrier 1941

 

  LEONARD PELTIER

Sans oublier Léonard bien sur !!!  prisonnier politique dont j'ai consacré un article entier sur ce martyre indien.

 

 

 

 

Repost 0
Published by biker06 - dans ETATS-UNIS
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 08:21

 

LES INDIENS ET LES VISAGES PALES

Les figures légendaires indiennes qui ont fait le bonheur des western sont bien les heros du peuples des "Natives Americains"

Puis une liste des cowboys qui ont fait le Mythe du far west

 

COCHISE - Shi-ka-she
1812 - 1874
Chef Apache (Chiricahua)

 

 

 

Né vers 1812, Cochise fut le chef du groupe Chokonen de la tribu Apache Chiricahua. Devenu Chef Chiricahua il ne fut pas, dès le début, hostile aux blancs.

 

 

 

Pendant près de dix années, ses raids violents, savamment conçus et exécutés, contre les fermiers, les mines, les diligences et les soldats américains, le font entrer dans la légende de la résistance indienne.

 

 

 

 

 

Crazy Horse - Tashunka Witko
1842 - 1877
Chef Sioux des Hunkpatilas

 

 

 

Le futur Chef Sioux, Crazy Horse est né dans la région de Rapid Creek dans le Dakota vers 1842. Il était toujours le premier à mener l'attaque et le dernier à battre en retraite. Il combattit avec les plus grands chefs Lakotas, tout d'abord aux cotés de Red Cloud puis aux cotés de Sitting Bull. Le 25 juin 1876 leur force  remporte la célèbre bataille de Little Bighorn sur le 7ème régiment de Cavalerie du Général Custer qui trouva la mort. Il fut lâchement assassiné par une sentinelle, le 5 septembre 1877, d'un coup de baïonnette, lors d'un guet-apens organisé par le Général Crook pour un sois disant traité de paix.

 

 

 

 

Geronimo - Goyathlay
1829 - 1909
Chef Apache

 

 

 

Geronimo est né en juin 1829 à No-Doyon Canyon, à l'ouest de l'actuel Nouveau Mexique. Dès l'âge de 17 ans, il participe à des attaques contre les colons Mexicains et Américains au Nouveau Mexique.

 

 

 

Le 30 septembre 1859, jour de la Saint-Jérôme , il vengea sa famille massacrée un an auparavant par les Mexicains, en en tuant le plus grand nombre possible, ces derniers tentaient de se défendre en hurlant "Santo Geronimo, Santo Geronimo!". Il décide alors de changer son nom par celui de "Geronimo». Geronimo mourut prisonnier de guerre, sans avoir jamais pu rentrer chez lui, le 17 Février 1909 à Fort Sill en Oklahoma où il est enterré au cimetière Apache.

 

 

 

 

 

 

Red Cloud (Nuage Rouge) - Makhpiya-Luta
1819 - 1909
Chef Sioux Lakota Oglala

 

 

 

Red Cloud, chef Lakota, est né vers 1819. En 1866 Red Cloud prend le commandement d'un groupe de guerriers Sioux, auxquels s'allient des Cheyennes, pour faire le siège de trois camps fortifiés construits pour défendre la route. L'action, qui dura plus d'un an, fut un succès. Il décéda en 1909, à l'âge de quatre-vingt dix ans.

 

 

 

 

Sitting Bull - Tatanka Iyotaka -
1831 - 1890
Chef Sioux Hunkpapas Lakota

 

 

 

Né le 31 mars 1831, il ressentit très tôt l'invasion des terres indiennes par les colons américains. Il attendit 1863 pour se joindre à la résistance, à la suite du massacre de chasseurs Hunkpapas par des colons. Reconnu chef de la Nation Sioux   en 1867, il s'allia avec Crazy Horse  afin de protéger les droits des tribus, surtout après la signature du Traité de Fort Laramie en 1868. Sitting Bull, un homme-médecine, un sage, un "saint-homme"  il est le personnage de l'histoire de la persécution des amérindiens dont le souvenir reste le plus vif dans l'esprit de nos contemporains. Il mourut d'un coup de feu tiré par un membre de la police indienne, le 15 décembre 1890 peu avant le massacre de Wounded Knee

 

 

 

 

Chef Joseph
1840 - 1904
Chef des Nez Percés

 

 

 

La tribu des Nez Percés était une nation pacifique, qui s'étendait de l'Idaho au nord de l'État de Washington. Elle a maintenu de bonnes relations avec les blancs après l'expédition de Lewis et Clark. Joseph a passé la majeure partie de son enfance dans une mission tenue par les missionnaires Chrétiens. Chef Joseph, fut connu pour sa résistance face aux tentatives du gouvernement de forcer sa tribu des Nez Percés à se rendre dans les réserves.

 

 

 

LES BLANCS

 

Calamity Jane"
1852 ? 1903

 

 

 

Martha  Jane Cannary, plus connue sous le nom de "Calamity Jane" est née le 1er mai 1852 à Princeton dans le Missouri. En 1870, elle se rend à Fort Russell où elle rejoint le General George Custer comme éclaireuse. Martha Jane eut à exécuter « un grand nombre de missions au contact des Indiens, pour une éclaireuse j'avais de nombreuses missions dangereuses à exécuter et, alors que j'étais dans des endroits proches du danger, j'ai toujours réussi à m'en sortir indemne car à l'époque j'étais considérée comme la cavalière la plus insouciante et la plus audacieuse et une des meilleures gâchettes de l'ouest». Elle est enterrée au "Mont Moriah Cemetery" (le cimetière de Deadwood ou je suis allé en 99), à côté de Wild Bill Hickock, comme elle l'avait demandé.

 

 

 

William Frederick Cody dit Buffalo Bill
1846-1917

 

 

 

Né à North Plate dans l'Iowa le 26 février 1846. Pendant la Guerre Civile William F. Cody commence par servir comme éclaireur de l'armée fédérale. En 1867, William Cody est engagé par la Kansas Pacific une compagnie de chemin de fer. Il est choisi pour chasser le bison. Buffalo Bill se pose également comme ardent défenseur des Peaux-Rouges. En 1868, William Cody réintègre l'armée. Il était le chef des éclaireurs. Devenu Buffalo Bill, il entre dans la légende de l'Ouest. Il meurt le 10 janvier 1917 à Denver dans le Colorado ou je suis allé voir sa tombe sur les hauteurs de la ville.

 

 

 

Christopher Houston Carson dit Kit Carson
1809-1868

 

 

 

Christopher Houston Carson est né la veille de Noël en 1809. Il créa des liens très forts avec les Amérindiens, notamment les Arapahoes et les Cheyennes chez lesquels il se "maria" à deux reprises.

 

 

 

Il était connu pour son courage et ses manières rudes. L'essentiel de son combat fut dirigé contre les Indiens Navajos qui refusaient de rejoindre leur nouvelle réserve. En 1863, il les attaqua férocement, détruisant villages et récoltes. Les Utes, Hopis, Pueblos et Zunis rejoignirent les blancs pour se venger des Navajos qui avaient souvent entrepris des raids contre eux. En 1864, Carson força ainsi près de 8000 Navajos - hommes, femmes, et enfants, - à rejoindre leur réserve. Il mourut le 23 mai 1868 à Fort Lyon dans le Colorado et fut enterré dans un petit cimetière du village à Taos.

 

 

 

 

 

 

 

Annie Oakley 1860-1926

Annie Phoebe Ann Moses, a été une des femmes légendaires de l'ouest américain, célèbre pour sa redoutable précision au tir

 

 

 

 James Butler Hickok alias "Wild Bill"

Wild Bill Hickok (27 mai 1837 - 2 août 1876), est une figure légendaire de l'Ouest américain. Hickok apprend le sens de la justice très jeune lorsque son père aide un réseau clandestin oeuvrant pour la libération des esclaves. Rapidement, il apprend à manipuler les revolvers et développe un caractère solitaire. C'est vers 18 ans qu'il se lance à l'aventure. Il s'engage dans l'armée de l'Union. C'est là qu'il gagne son surnom de Wild Bill pour ses actes héroïques.je suis passé sur sa tombe à Deadwood à l'occasion de la bike de Sturgis

Patrick Floyd Jarvis Garrett 1850-1908

Pat Garett est né dans le comté de Chambers en Alabama le 5 juin 1850

Le 2 novembre 1880 , il est nommé Sheriff au comté de Lincoln. Son premier but fut de s'occuper de Billy The Kid

 

 

 

 

 

 

John Henry "Doc" Holliday

1881-1887

 Dentiste, joueur et "as de la gâchette", célèbre pour sa participation au combat à Ok Corral en compagnie de Wyatt Earp. John Henry Holliday est né le 14 août 1851 à Griffin en Géorgie

 

 

 DANIEL BOONE (1734-1880) Aventuriers trappeurs

Trappeur légendaire aux États-Unis pendant la période coloniale, Daniel Boone traversa les Appalaches dans les années 1760 

Repost 0
Published by biker06 - dans ETATS-UNIS
19 octobre 2007 5 19 /10 /octobre /2007 08:30

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1907/2007 LE 100eme ANNIVERSAIRE

 DU DERNIER DES GEANTS

 

John Wayne (de son vrai nom Marion Michael Morrison,décidement je suis fan de ce nom! hello Jim) est né le 26 mai 1907 à Winterset, Iowa (USA).  Engagé comme accessoiriste à la Fox en 1926. Avec sa haute stature et sa morphologie baraquée, il attire l'attention de John Ford qui l'engage pour faire de la figuration dans plusieurs films.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le jeune acteur apparait pour la première fois au générique sous le nom de Duke Morrison. Raoul Walsh l'engage pour son premier grand rôle dans "La piste des géants" en 1930. Il est grand et fort. Ses yeux bleus, son sourire conquérant et sarcastique, sa démarche à la fois pesante et souple plaisent aussitôt et son jeu, naturel et direct, annonce déjà ses futurs succès. Walsh lui a trouvé un nom sur mesure, facile et claquant, John Wayne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Il retrouve John Ford en 1939. "La chevauchée fantastique" le consacre vedette. Le cowboy sans détour, idéaliste, chevaleresque et courageux est né. Pas de faux semblants, pas de détour dans sa pensée, il est là pour défendre l'opprimé, mais aussi pour surmonter ses propres doutes. En 1946, John Wayne devient son propre producteur pour le film de James Edward Grant "L'ange et le mauvais garçon". L'ancien acteur de la Republic est devenu non seulement l'un des artistes préférés du public mais aussi celui des meilleurs réalisateurs hollywoodiens, de Howard Hawks à Josef Von Sternberg,  sans oublier naturellement John Ford.

  Parallèlement à sa carrière d'acteur, John Wayne continue de s'intéresser de plus en plus à la production, devenant le coproducteur de plusieurs de ses films. En 1946, John Wayne divorce de Joséphine Saenz dont il avait eu quatre enfants, pour épouser Esperanza "Chata" Baur. Ce nouveau mariage a lieu en 1946, mais il se termine lui aussi par un divorce en 1953.
En 1954, John Wayne épouse Pilar Pallette, la fille d'un sénateur du Pérou. Le couple a en 1956, un premier enfant. Une fille Aïssa. John Ford lui insuffle le goût de la création, et plus tard en 1960, John Wayne réalisera lui-même "Alamo", en engageant toute sa fortune personnelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

John Ford aima beaucoup le film de Wayne, lyrique et spectaculaire avec son finale d'une violence impitoyable. Sa deuxième réalisation, souleva quelques contestations en exaltant l'héroïsme des soldats dans un conflit sur lequel le cinéma ne s'était pas encore précipité : la guerre du Vietnam. Huit ans plus tard, le dernier des géants allait interpréter dans un film de Don Siegel un vieux tireur d'élite qui choisit sa propre mort. Vainqueur d'un premier cancer en 1964, il est rattrapé par la maladie au début des années 70. Le 7 avril 1970, il obtiendra le seul Oscar de sa carrière pour son rôle dans "100 dollars pour un shérif". En 1973, il est opéré à coeur ouvert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 12 janvier 1979, il subit une grave intervention chirurgicale : l'estomac atteint par un cancer lui est presque totalement enlevé. Dès lors il enchaîne les entrées et sorties de l'hôpital. Le 11 juin 1979, à 17h23, disparaissait le dernier des géants. Ce jour-là, l'Amérique perdait son héros national.

 

L'un des aéroports de Los Angeles porte son nom et comme son héros « Davy Crockett «  dans Alamo, il sera franc-maçon. John Wayne était un amateur de moto et comme tout bon patriote Américain, Harley Davidson avait une place importante dans son coeur.

 

 

 

 

 

  

 

 

Le siège et la bataille du Fort Alamo immortalisés dans le film de John Wayne(1960)  où 189 hommes de toutes origines vont choisir de rester dans un fort indéfendable pour combattre une armée forte de plusieurs milliers d'hommes. Cet évènement, injustement méconnu en Europe, est pourtant un fait historique majeur du continent Américain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En effet, en 1836, le Texas est une province mexicaine et les colons nord-américains appuyés par certains mexicains contestent le pouvoir central de Mexico alors tenu d'une main de fer par le Napoléon de l'Ouest: le général Antonio Lopès de Santa-Anna. Le fort Alamo, vieille chapelle franciscaine, se trouve à San Antonio. Il a, depuis toujours, été le théâtre de combats en tout genre et en cet hiver 1836, il s'apprête à devenir le lieu d'un acte d'une extraordinaire intensité qui prit fin après treize jours de siège dans un bain de sang.

LES LIVRES EN FRANCAIS

*Le livre relié est celui de Maurice Zolotow (tres rare) John Wayne ou l'Epopée du courage

 

Si vous connaissez d'autres livres en français sur cet immense acteur irremplacable et dont le seul film qui manque à son actif est une réalisation avec mon actrice préféré : la merveilleuse Marylin Monroe. N'hesitez pas à me laisser l'info sur un com. Merci

>
Repost 0
Published by biker06 - dans HISTOIRE
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 09:03

A quelques kilomètres de la prestigieuse principauté de Monaco avec ses casinos, ses paillettes et ses milliardaires venus trouver un paradis fiscal, se trouve la petite principauté de Seborga et son Prince Giorgio 1er qui essaye de survivre à l'ombre de sa tumultueuse consoeur au milieu des oliviers, des palmiers et des fleurs  sur les hauteurs de Bordighera.

 

Cette ancienne principauté datant du Xème siècle atteint une superficie de 14km2 pour environ 2500 habitants à une hauteur de 522 m face à la Méditerranée tout en apercevant au loin Monte Carlo et son rocher.

 

Ce lieu chargé d'histoire qui a appartenu aux moines de Lérins (Cannes) devint une principauté en l'an de grace 1079. En 1118, le Prince Abbé Edouard ordonne le premier des neuf Templiers  et la Principauté de SEBORGA devient le premier et unique Etat souverain Cistercien dans l'Histoire. En 1127 les neuf Templiers rentrent de Jérusalem à SEBORGA.

 

Enfin et non le moindre, la Principauté de SEBORGA n'a jamais été considérée comme faisant partie de la République Italienne formée en 1946.

 

 

 

Seborga est en fait une terre  du comté de Nice. Seborga a aussi fait partie du premier département des Alpes-Maritimes et figure sur une carte de ce département au même titre que toutes les communes limitrophe de la Ligurie occidentale. On retrouve une fois de plus dans le village le nom Giordano sur les boites aux lettres. Alors ! Pourquoi après la guerre de 39/45 n'avons-nous pas récupérer ce territoire ?

 

Aujourd'hui, les habitants (qui parlent tous français) s'oppose à la république italienne et tente de survivre avec le tourisme, nous voyons partout des commerçants vendant des bouteilles de vins, des paquets d'amareti, des bibelots aux couleurs de la principauté. Paradoxe à l'italienne ! Les timbres à l'effigie du prince sont acceptés par la poste italienne et le passeport ou les pièces de monnaie vous sont remis contres quelques euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si ce jour, nous n'avons pu manger au restaurant tenu par le ministre des affaires étrangères pour cause de fermeture, nous n'avons pu voir le Prince en déplacement. Mais ce qui n'empêcha pas d'avoir de très belle Ferrari sur la place du village et aussi des Harley Davidson (les nôtres).

 

La Costa d'azura ou la riviera des fleurs est bien plus Bella dans son arrière pays que sur un littoral surchargé par le béton. Alors si vous venez visità cette partie de nouòstre paìs découvrez absolument l'intérieur des terra qui regorgent de beauté naturale ou bien d'istoria antica.


Repost 0
Published by biker06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents