Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 15:04

Je vous emmène sur les traces de la cote d’azur d’antan, cette cote d’azur chargé d’histoires de batailles et de souveraineté pour une nouvelle balade hivernale du mois de janvier 2009.
Si les deux vilains rois que sont François 1er et Louis XIV ont tant détruits dans le comté de Nice, ils ont aussi construits des citadelles et des forteresses pour surveiller ce comté tant convoité. Nous avons vu précédemment dans mon article sur Antibes Juan les pins le fort carré et les remparts de la vieille ville construit par Vauban.
Marina baie des Anges:des residences aux formes etranges.

Nous nous dirigeons vers le Cros de Cagnes dans la baie des Anges. Mais tout d’abord, un petit historique de cette baie légendaire.
La baie des Anges est une baie méditerranéenne qui s'étend de la ville de Nice avec sa célèbre promenade des Anglais (et quai des États-Unis qui la prolonge à l'est) au cap d'Antibes.

Ce sont des pêcheurs qui ont donné son nom à cette baie. En effet, ils ramenaient dans leurs filets à cet endroit une sorte de requin , vivant sur les fonds marins et dont les ailerons perpendiculaires ressemblent à des ailes.

Sur les cartes du XIXe siècle on voit mentionné un pont des Anges à l'embouchure du Paillon. La future promenade des Anglais était alors appelée chemin des Anglais mais aussi chemin des anges.
L'écrivain de langue niçoise
Francis Gag (1900-1988) a encore été le témoin d'un spectacle se renouvelant plusieurs fois par an : des pêcheurs poussant un charreton sur lequel gisait un de ces requins (appelés lu pei ange « les poissons-anges ») et précédant le cortège, una pescairis (femme de pêcheur) qui criait : Venés, venés vèire la marrida bestiassa que destrugue lu aret dòu paure pescadou ! (Venez, venez voir la mauvaise bête qui détruit les filets du pauvre pêcheur !).
L’ange de mer est un requin qui fait partie de la famille des Squatinidé. Il existe 13 espèces d’anges de mer réparties dans les mers tempérées et tropicales du monde entier.
le Cros de Cagnes et sont village de pecheurs

Les anges de mer ont une grande ressemblance extérieure avec les raies. En effet, ces requins se caractérisent par un corps très aplati, on les distingue nettement de tous les autres requins. Les anges de mer possèdent de larges nageoires pectorales plates, deux petites nageoires dorsales situées vers l'extrémité du tronc, et une bouche terminale située au bout du museau, plutôt qu'au-dessous. De larges orifices, situés derrière les yeux, fournissent du sang riche en oxygène directement aux yeux et au cerveau du requin. Cependant, leurs pectorales ne sont pas soudées à la tête comme celles des raies.
promenade devant l'église San Peïre dei Pescadou dou Cros

La longueur moyenne des anges de mer est de 150 cm mais certaines espèces comme l’ange de mer japonais (Squatina japonica) peuvent atteindre 200 cm de long.
les Hauts de Cagnes-le vieux village. au bas la ville moderne

Leur coloration les aide à se camoufler pour se protéger des prédateurs lorsqu'ils se déplacent à quelques centimètres du fond de la mer.
L'ange de mer porte mal son nom car c'est un prédateur vorace qui chasse à l'affût, dissimulé sur le fond. Bien que généralement considéré comme inoffensif pour l'homme, l'ange de mer peut infliger des blessures douloureuses si on lui marche dessus ou si on le provoque. La chair de ces requins est comestible, mais rarement vendue sur le marché de Nice.
des ruelles aux pentes vertigineuses aux milieu de jardins luxuriants

Avant de monter dans le haut de cagnes avec sa vieille ville, son château et ses ruelles étroites, nous ferons un piquenique au Cros de cagnes sur la plage, le village des pécheurs.
























des ruelles tres colorées parmis les yuccas,agaves,ficus et autres citronniers

Cagnes-sur-Mer semble apparaître au XIe siècle. De par sa proximité avec le fleuve Var qui sert de frontière entre la Provence et celui de Savoie, il devient en 1388 un poste frontière important. L'histoire de la ville est étroitement liée à celle de son château. En effet, c'est en 1309 que Raynier Grimaldi, coseigneur de Monaco, devient seigneur de Cagnes-sur-Mer. Il fait bâtir un château qui deviendra bientôt une propriété de la branche des Grimaldi d'Antibes, jusqu'à la Révolution française.
chateau de la famille des Grimaldi

C’est un authentique village médiéval. Nous parcourons des ruelles ombragées, étroites et fleuries, des points de vue insolites sur la Méditerranée et le Mercantour bien enneigé en ce mois de janvier 2009.
N'est il pas sympa d'habiter dans des ruelles comme celle çi ?

Beaucoup d'artistes peintres amoureux de la lumière méditerranéenne viendront s'établir dans ce bourg pittoresque que l'on surnomme "Le Montmartre de la Côte d'Azur" et qui attira des célébrités du monde des arts et du spectacle. Parmi les plus célèbres : Pierre Auguste Renoir (une
superbe villa/musée que j'ai visité), Georges Simenon, Foujita, Cocteau, Modigliani…..
Alors ! ca vous a plu ? la prochaine étape sera : Saint Paul de Vence.

                      DIAPORAMA DE LA PROMENADE


Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 20:41
La cité construite par Vauban

On continue la visite hivernale de la cote d’azur et cette fois ci pour faire plaisir à Pascale en ce 16 janvier de l’an de grâce 2009 ! hi hi hi
je vous fais découvrir Antibes-Juan les Pins. C’est parti pour un peu d’histoire achalandés de mes photos.

promenade sur la plage pour soso

Appréciée de
Hemingway , Francis Scott Fitzgerald et Sidney Bechet, la station balnéaire de Juan-les-Pins est créée en 1882 et s'est développée dans les années 1920 sous l’impulsion de l’Américain Frank Jay Gould.
des plages de sables fins et blanc à juan les pins

Le 7 juillet 1960 le festival de Jazz de Juan les Pins fût lancé. Tous les grands vinrent : Louis Armstrong, Count Basie, Charles Mingus, Miles Davis, Ella Fitzgerald, Duke Ellington, Sarah Vaughan, Ray Charles, Herbie Hancock, Georges Benson, Keith Jarrett, Al Jarreau, et je suis même allé au concert de Santana à la pinède qui fut Anthologique.
du monde aux terrasses des restaurants meme en janvier beaucoups de locaux bien sur !

Si Juan-les-Pins accueille, en 1960, le premier Festival Européen de Jazz, ce n'est pas par hasard. Près de 42 ans avant, dès ses débuts, le jazz y a débarqué. C'est là qu'est né le mythe mondial du «jazz âge» et des Enfants du Jazz.

Tout a commencé, par un vrai conte de fée, en 1923, l'année où Louis Armstrong enregistre à Chicago ses premiers 78 tours avec King Oliver, premiers Chefs-d'œuvre du jazz. Cette année-là, un jeune couple d'Américains, beaux et immensément riches, s'installent au Cap d'Antibes où ils se font construire une belle villa baptisée « America ». Alors débute cette histoire passionnante qui fait d'Antibes un creuset capital de la musique afro-américaine, mais aussi de l'art et de la culture modernes.
les ecureuils dans la pinede de juan les pins

A cette époque et bien longtemps avant Saint Tropez, le music-hall et la chanson fournissent le plus gros contingent de célébrités juanaises : dès son ouverture le nouveau casino est devenue la principale annexe des grandes salles parisiennes, Maurice Chevalier et Mistinguett viennent y abriter leurs amours. Folle de Juan, Mistinguett y ouvrira d'ailleurs son propre cabaret à la réputation sulfureuse, « La Cage à Poules ».



En 1929, Mayol inaugure au cœur de la pinède le Théâtre de Verdure, en plein air, qui est l'ancêtre de la scène Jazz à Juan. On verra défiler (et séjourner) à Juan la quasi-totalité des vedettes de la chanson.

Les meilleurs sont les plus assidus : Joséphine Baker, Tino Rossi, Charles Trenet, Edith Piaf, Yves Montant, Léo Ferré … vous vous souvenez de la Rose d'Or d'Antibes ?
La peche bien agreable du mois de janvier loin des touristes


Aujourd'hui Jazz à Juan fête ses 46 ans. Il s'impose comme l'un de ces lieux légendaires, où s'élabore la mémoire du jazz, mais aussi et surtout, où s'affirme son éternel renouvellement à travers de jeunes prodiges comme Marcus Miller, Salif Keita, Diana Krall, James Carter ou encore Joshua Redman. La promenade des étoiles attestent du nombre important d’artistes présent chaque année.

 













Le chateau de la Garoupe et l'Hotel Eden Roc considéré comme le plus bel hotel du monde

Deuxième ville des Alpes maritimes, Antibes Juan-les-Pins est une cité à vocation touristique où se mêlent traditions et plaisirs nautiques, histoire et patrimoine, festivals et vie nocturne.

L'histoire d'Antibes Juan-les-Pins est riche de plusieurs millénaires, et le site exceptionnel sur lequel s'est érigée la vieille ville servit très probablement d'habitat voici déjà plus de 2000 ans. Depuis les Ligures, Phéniciens, Etrusques fréquentèrent ce lieu, avant que les grecs de Phocée ne s'y installent au Ve siècle avant Jésus-Christ pour y fonder un comptoir.
les villas sur la promenade du cap

Comblée de privilèges par les Romains pour avoir soutenu César contre Pompée, la riche Antipolis devînt Antiboul avec l'avènement du christianisme et l'installation, en 442, de Saint Hermentaire, premier évêque de la ville. Les années noires du Moyen-âge, qui virent les hordes barbares déferler sur l'Europe, ne parvinrent pas à entamer la farouche détermination des Antibois, qui s'accrochaient inlassablement à leur rocher.
Les montagnes enneiges de l'arriere pays Grassois derriere les arbres un panorama de reve face à la mer


pontificale et cité royale, Antibes devint une place forte de par sa proximité avec l'Italie. Vauban rendit ses remparts inexpugnables. Aucune campagne militaire n'aura jamais raison de la cité, pas plus celle de 1707 que le siège de 1746, où elle résista héroïquement au feu nourri de 2600 bombes et 200 pots à feu autrichiens.

Lors du débarquement de Napoléon à Golfe-Juan au retour de l'île d'Elbe, récupéra-t-elle, en récompense de sa fidélité à Louis XVIII, son titre de " Bonne Ville " que lui avait enlevé l'empereur. Elle y gagna en outre ses nouvelles armoiries.
Le rattachement à la France du Comté de Nice et la création du département des Alpes-Maritimes, la démolition d'une partie des remparts, qui interdisaient toute évolution à la cité, l'avènement de la toute nouvelle station balnéaire de Juan-les-Pins, les formidables mutations technologiques (Sophia Antipolis plus grande technopole Française), telles le chemin de fer, l'automobile ainsi que le prodigieux essor touristique de la Côte d'Azur, allaient projeter l'antique Antipolis à l'aube du troisième millénaire, où nous la retrouvons aujourd'hui.

 

le petit chemin qui fait la promenade tout autour de la presqu'ile du cap

Le fort Carré

Situé sur la presqu’île Saint-Roch, le Fort est bâti sur un rocher culminant à 26 mètres au dessus du niveau de la mer. Son chemin de ronde s’élève à 43 mètres et offre une vue panoramique à 360 degrés. En ce moment nous voyons les montagnes enneigé de l’arrière pays Niçois. Quel magnifique J.O de 2018 que la France aurait avec un tel panorama.  Le Fort est entouré d’un parc protégé de 4 hectares à la faune et la flore typiquement méditerranéenne
le fort carré construit par Vaubant surplombant le port

Construit sur ordre du Roi de France Henri II dans la deuxième moitié du XVIème siècle, le Fort Carré sert à l’époque aussi bien de sentinelle pour la frontière toute proche avec le Comté de Nice que de poste de défense pour Antibes, dernier port français avant cette frontière.

 Que ce soit a la pinede ou a la jetée les boulistes sont contents de cet endroit protégé


Ensuite nous nous promènerons au sommet du plateau de la Garoupe et au Cap d'Antibes ou se dresse le phare. Il culmine à 103 mètres d'altitude. La hauteur de l'édifice est de 29 mètres.
C'est l'un des phares les plus puissants de la côte méditerranéenne, avec une intensité lumineuse de 2300000 candelas.






























la cathedrale d'Antibes et le phare de la Garoupe

Situé non loin de l'aéroport de Nice  Côte d'Azur, sa portée lumineuse est d'environ 60 kilomètres pour la marine et de plus de 100 kilomètres pour les avions. Il est également équipé d'un radiophare d'une portée de 180 kilomètres
. La promenade du sentier du cap au bord de mer est somptueuse entre les pins parasols et l’odeur des oliviers en cette journée du 16 janvier ou pas un brin de mistral vient troubler notre plaisir.
Il fait cela avec les fleurs des agaves sauvages que nous trouvons au bord de Mer. Pas tout le monde n' est frileux comme Soso

Nous rencontrons un personnage pittoresque qui était en train de fabriquer un didgeridoo avec le tronc de la fleur d’une agave récupéré en bord de mer.
Puis nous continuons notre chemin dans le vieil Antibes avec sa Cathedrale toute colorée et son port ou pecheurs et bikers se cotoient si fraternellement.

 Vue sur des iles de Lerins et du pic de l'Ours à partir du phare de la Garoupe au Cap d'Antibes,

               DIAPORAMA D'ANTIBES JUAN LES PINS

 


Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 07:11

Je ne vais pas vous faire un cour de langue Niçoise ce serait trop long à faire, puis vous  direz à juste raison que ce serait pas utile d’apprendre une langue qui est uniquement parlé dans le seul conté de Nice avec des extensions sur  Menton et la roya. Mais depuis la popularisation de nos amis du nord avec le film « Bienvenu chez les chtis » et grâce à eux l’implication de l’identité et des coutumes d’une région est préservé.
CLIQUEZ SUR LA PHOTOS POUR CONTINUEZ LE REPORTAGE ET DECOUVREZ LE NOM QUE VOUS POURRIEZ ATTRIBUER AUX ADMIN DE OB

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 10:43

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Nice Marseille en ligue 1 sont des matches pas tout à fait comme les autres, c'est l'opposition des ennemies du sud, deux villes que tout oppose dans sa mentalité et dans son histoire. La mentalité Niçoise  continue d'entretenir les traditions locales et une identité fidele à son passé, l'autre non ! Ses traditions provençales foutent le camp. La seconde raison et pas des moindre, vous l'avez découvert dans l'istoria de Nissa qui fidèle per tougiou à la maison de Savoie alors que Marseille se mettra du coté de Louis XIV pour envahir le comtat de Nissa.

Ce match c'est donc tout un poble qui est derrière son équipe et les rares Free Riders qui aiment le futball ont pris leur billet à l'avance car ce match se jouera à guichet fermé.

 


 

 

 

 

 

 

 

On part de grasso avec Emile vers 6H45 pour Nissa, la cité des parfums et la capitale nissarte n'est séparé que de 30 kms et pourtant il nous faudra 1H45 pour rejoindre le stade. Embouteillage garantie sur l'autoroute Nice Nord. On laissera la voiture au parking de Las planas pour inaugurer le nouveau tramway de la cité. Celui ci s'avère très pratique et pour 2€ aller/retour, vous avez droit au parking super surveillé pour autant d'heures que vous voulez.

Ce match est donc classé à hauts risques, des brigades de CRS et de gendarmeries sont armés comme s'ils devaient aller à Beyrouth. Les supporters des 2 camps ont déjà entamé leurs chants guerriers, ca sent le souffre ! L'année dernière, un malheureux pompier avait eu la main arraché par une bombe artisanale faite par un supporter Marseillais.

 



L'ambiance est brulante, pourtant ce soir il fait froid, nous sommes glacés d'effroi par les premières escarmouches d'individus abrutis. Les stadiers commencent à avoir du boulot pour maitriser les situations. Ce Soir le gym était volontaire mais trop diminué par les blessures et les joueurs qui sont à la coupe d'Afrique des Nations. L'OM est en pleine bourre en ce moment et Antonetti notre berger corse le sent bien mais, il n'a pas les armes en main pour enrayer la machine marseillaise d'autant plus qu'en face le portier Marseillais fera des miracles.











C'est donc un coup d'arrêt après 13 matches sans défaite et plus d'un an d'invincibilité au Ray que les aiglons s'inclinent sur le score de 2-0.Cruelle défaite qui ne fait pas peur au Niçois qui ont toujours su se relever ou de renaitre de leur cendre dans l'adversité comme pour cette autre héroïne niçoise que nous célébrerons le 06 juin 2008 , car à Nissa on aime les femmes , on les respecte et on ne les oublie pas en commémorant désormais, le 6 juin, la jeune fille niçoise qui fut pendue sur l'ordre de l'intendant français Gayot. En 1705, Louis XIV écrase Nice(aprés Francois 1er) sous un déluge de bombes et boulets chauffés à blanc, durant trois semaines. Le 10 avril, la ville basse est détruite, mais le marquis de Caraglio s'est enfermé dans le château, bien décidé à poursuivre la lutte.





Le roi de France qui avait provisoirement

changé ses plans décida d'attaquer Turin et demanda une trêve de six mois au marquis de Caraglio, qui accepta, afin de consolider ses ouvrages défensifs. Au début du mois de juin, en pleine trêve, une jeune niçoise inconnue monta au château apporter un panier de nourriture à un parent qui s'y trouvait. Les soldats français s'emparèrent d'elle et l'emprisonnèrent dans la tour pairolière. L'intendant français Gayot la fit pendre, sans autre forme de procès, violant la trêve. Certaines chroniques disent qu'elle fut suppliciée à la porte pairolière, d'autres qu'elle fut pendue à un arbre du Cours Saleya. Cette héroïne est enfin tirée de l'oubli : nous avons  deux Catherine à honorer, l'une se battit contre les Français et leurs alliés Turcs, et l'autre dans de semblables circonstances fut assassinée par ordre de l'intendant français de Louis XIV. Les agresseurs français d'autrefois ont donc suscité une héroïne et supplicié une martyre sur notre sol. Il s'agit de la jeune Catherine Ribauda, qui 302 ans après sort d'un injuste anonymat. Honneur à elle !  

  On l'appellait le roi soleil ! gardons nous bien de ne pas appeller maintenant le "président soleil"

 

 

 

 

 

 

 











Cadun es couma li sieu acioun lou fan  marit couma la rougna, o bouon couma lou pan.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by biker06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 14:51

                                                                                       SUPPORT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme pour la bataille d'Alamo aux Texas ou des combattants  sont morts en héros, le siège de Nice fait parti de ces actes héroïques au nom de la liberté ou tout un peuple opprimé par l'impérialisme luttera avec courage pour se libérer des dictateurs.

En 1536, les Français occupent la Savoie et le Piémont. Le duc de Savoie ne possède plus que «  Lou pais de Nissa », qui est érigé en comté (Coumtat de Nissa / Païs Nissart). Le 26 juillet, une forte armée impériale traverse la cité pour envahir la Provence. (voir génocide occitan)

François Ier, avec une escorte de 1600 chevaux et 6 000 fantassins, demeure au château de Villeneuve-Loubet tandis que Charles-Quint s'installe à Villefranche sur une galère. A tour de rôle, les souverains se rendent auprès du Pape et  signent, enfin, la trêve de Nice, prometteuse de paix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais, dés 1543, les hostilités reprennent. Allié au sultan turc, Soliman II, François Ier (20000 hommes) décide d'attaquer la place forte de Nice qui se trouve assiégée, sur terre, par une armée française, sur mer, par la flotte turque. Dès le 16 juin, les troupes françaises, s'approchent du Var. Le 5 août, la flotte turque, composée de plus de trois cents galères, occupant la baie des Anges, s'empare de Villefranche. Pendant ce temps, les Turcs, attendant l'arrivée du gros de l'armée française, débarquent des soldats, établissent des batteries sur les collines, pillent les fermes isolées.

Le 15 août, au matin, cent vingt galères turques, sortant de Villefranche, viennent bombarder Nice, tandis que les batteries françaises accentuent leurs tirs. Les Franco-Turcs se lancent à l'assaut des murailles que toute la population, hommes et femmes, essaie de défendre. On repousse une première attaque. Bientôt, une autre est lancée. Niçois et Savoyards qui, un instant faiblissent puis, se reprenant, réussissent à repousser, une fois de plus, les assaillants.

 C'est alors que se serait distinguée Catherine Ségurane, une intrépide fille du peuple. Elle aurait abattu un enseigne turc alors que celui-ci s'employait à planter l'étendard du Croissant au sommet du bastion Sincaire. Un nouvel assaut n'eut pas plus de succès. Du 16 au 21, pendant que des détachements turcs font des razzias dans l'arrière-pays et que les assiégés se démènent pour réparer les remparts, les tirs reprennent. Tandis que les Franco-Turcs préparent l'assaut final, les canons bombardent violemment la forteresse.  L'arrivée des troupes de Charles-Quint est annoncée. Les renforts du piémont et les partisans de Provence arrivent aussi, le 9 septembre, les Franco-Turcs abandonnent Nice. L'armée Franco Turque est battue, les nissarts héroïques délivreront tous le comté de l'envahisseur Français. Nikaia (Nissa en grec) signifie "Celle qui arrive par la victoire». La devise de la ville « Niceae Civitas Fidelissima », autrement dit « La très loyale ville de Nice à la maison de Savoie.

 

 

 

 

Au siège s'est distinguée Catherine Ségurane, lavandière héroïque qui a su galvaniser la défense de la ville et depuis incarne la spécificité niçoise.

 

 

 

Alors surgit une lavandière : Catherine Ségurane. Elle était grande, forte, portait une longue chevelure d'un noir corbeau. Par sa présence et ses cris de furie elle rallia les fuyards, les galvanisa par sa bravoure. Armée d'un battoir, elle s'élança vers le parapet le plus proche. Là, elle attaqua un enseigne turc, s'empara de son étendard. De voir le drapeau orné du croissant de l'Islam aux mains de l'ennemi freina l'offensive ottomane. Le combat s'équilibrait. Au plus fort de la bataille, elle se jucha sur un merlon de créneau, baissa son pantalon et montra aux assaillants la partie la plus charnue de son anatomie. Ils prirent peur et s'enfuirent. Leur échec incita Barberousse, à lever l'ancre. Les morts étaient innombrables, tout était dévasté, mais la ville était sauvée ". Jamais le drapeau de l'islam ne flottera en Païs Nissart)...

 

 

Plus tard un autre grand héros niçois fera parlé de lui dans le monde entier : Garibaldi

C'est le moment de se souvenir que Nice et son comté ne furent rattachés à la France qu'en 1860, c'est-à-dire 225 ans après la Martinique et la Guadeloupe et 28 ans après l'Algérie

Il fallut attendre 1871 pour avoir des élections relativement libres. Le parti anti-français favorable au rattachement à l'Italie se regroupe derrière Garibaldi, et l'emporte aux élections.

En 1875, 75% de la population niçoise demande à retrouver son indépendance. Thiers envoie alors ses troupes pour massacrer les insurgés niçois. Tous les journaux européens parlent alors de vêpres niçoises.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mefi Sieu Nissart Degun M'esquissa   Ahura Basta é forza Nissa

 

 

 

Cadun es couma li sieu acioun lou fan  marit couma la rougna, o bouon couma lou pan.

  

 

 

VOIR LES VIEILLES CARTES POSTALE DE NISSA

 

Buòn principi d'an de 2008 e ancara melhora fin !

 

 

 

Repost 0
Published by biker06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 09:03

A quelques kilomètres de la prestigieuse principauté de Monaco avec ses casinos, ses paillettes et ses milliardaires venus trouver un paradis fiscal, se trouve la petite principauté de Seborga et son Prince Giorgio 1er qui essaye de survivre à l'ombre de sa tumultueuse consoeur au milieu des oliviers, des palmiers et des fleurs  sur les hauteurs de Bordighera.

 

Cette ancienne principauté datant du Xème siècle atteint une superficie de 14km2 pour environ 2500 habitants à une hauteur de 522 m face à la Méditerranée tout en apercevant au loin Monte Carlo et son rocher.

 

Ce lieu chargé d'histoire qui a appartenu aux moines de Lérins (Cannes) devint une principauté en l'an de grace 1079. En 1118, le Prince Abbé Edouard ordonne le premier des neuf Templiers  et la Principauté de SEBORGA devient le premier et unique Etat souverain Cistercien dans l'Histoire. En 1127 les neuf Templiers rentrent de Jérusalem à SEBORGA.

 

Enfin et non le moindre, la Principauté de SEBORGA n'a jamais été considérée comme faisant partie de la République Italienne formée en 1946.

 

 

 

Seborga est en fait une terre  du comté de Nice. Seborga a aussi fait partie du premier département des Alpes-Maritimes et figure sur une carte de ce département au même titre que toutes les communes limitrophe de la Ligurie occidentale. On retrouve une fois de plus dans le village le nom Giordano sur les boites aux lettres. Alors ! Pourquoi après la guerre de 39/45 n'avons-nous pas récupérer ce territoire ?

 

Aujourd'hui, les habitants (qui parlent tous français) s'oppose à la république italienne et tente de survivre avec le tourisme, nous voyons partout des commerçants vendant des bouteilles de vins, des paquets d'amareti, des bibelots aux couleurs de la principauté. Paradoxe à l'italienne ! Les timbres à l'effigie du prince sont acceptés par la poste italienne et le passeport ou les pièces de monnaie vous sont remis contres quelques euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si ce jour, nous n'avons pu manger au restaurant tenu par le ministre des affaires étrangères pour cause de fermeture, nous n'avons pu voir le Prince en déplacement. Mais ce qui n'empêcha pas d'avoir de très belle Ferrari sur la place du village et aussi des Harley Davidson (les nôtres).

 

La Costa d'azura ou la riviera des fleurs est bien plus Bella dans son arrière pays que sur un littoral surchargé par le béton. Alors si vous venez visità cette partie de nouòstre paìs découvrez absolument l'intérieur des terra qui regorgent de beauté naturale ou bien d'istoria antica.


Repost 0
Published by biker06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents