Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 16:55

photo2011A-0014-copie-2.JPG Des patronages prestigieux et une assistance haut de gamme. Le Combat Naval de Villefranche est le prétexte à un rassemblement de notabilités qui en fait la manifestation chic de la saison d'hiver. De nombreuses personnalités acceptent de parrainer la fête. La tribune officielle affiche tout ce qui compte dans la région en fait d’autorités civiles et militaires : les maires, les députés, les conseillers généraux, le préfet, les consuls, les amiraux des escadres souvent présentes à cette fête…

photo2011A-0020-copie-1.JPGphoto2011A-0028.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un gotha républicain a peu à peu remplacé, celui plus royal et impérial des hivernants de la Côte d'Azur du début du siècle. Les ministres étrangers en visite y sont conviés. Une année on notera la présence du Ministre de Perse et des souverains du Siam. L'évêque de Monaco, ainsi que le Ministre d'Etat font figure d'habitués, quelquefois le Prince lui-même se déplace pour l'occasion, le Roi des Belges, le Grand Duc Michel, le Prince Romanowsky, le gouverneur de Nice, le consul britannique, celui d’Italie… la liste est longue. L’affluence populaire est elle aussi bien présente.

photo2011A-0027.JPG Le Combat Naval Fleuri n'est pas seulement un rendez-vous huppé, le succès de cette manifestation réside aussi dans le fait que dès les premières années, l'affluence populaire est au rendez-vous. Le combat naval fleuri de Villefranche attire chaque année une foule considérable évaluée à plusieurs milliers de personnes. Le lundi gras, jour traditionnellement retenu pour ce spectacle, les trains en direction de Villefranche sont doublés, les tramways sont renforcés, les voitures par centaines encombrent les corniches.

photo2011A-0034-copie-1.JPGphoto2011A-0054.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les chroniqueurs de l'époque rapportent que, outre les tribunes installées autour du bassin de la Darse qui disparaissent sous des grappes humaines, les cafés du port sont noirs de monde et la foule envahit les champs d'oliviers qui bordent la route nationale, les pentes du Mont Boron, les murs et les glacis de la Citadelle.

photo2011A-0046.JPG Dès les premières années, la présence de l'escadre de méditerranée est un élément phare de la manifestation. Cette participation régulière de la marine fait du Combat Naval un événement patriotique tout autant que mondain. Il ne faut pas oublier que les années précédant et suivant la Grande Guerre sont des années où règne un fort sentiment patriotique. Comme dans la chanson, on aime aller " voir et complimenter " l'armée française ! Donc une manifestation organisée, selon les années, " en l'honneur " ou " avec le concours " des défenseurs de la patrie est automatiquement bien ressentie dans toutes les couches de la société.

photo2011A-0068.JPGphoto2011A-0079-copie-1.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les chasseurs Alpins, basés à Villefranche-sur-Mer participent volontiers aux festivités, et on rencontre beaucoup d'uniformes sur les embarcations. Comme le montrent les procès-verbaux d'organisation, la participation matérielle de l'escadre française est loin d'être formelle, de nombreuses embarcations sont mises à disposition et l'ensemble des officiers est " sollicité " pour faire le spectacle.

photo2011A-0031-copie-2.JPG De nombreuses récompenses témoignent du grand intérêt que suscite le combat naval dans la proche région mais aussi dans la France entière. Des prix somptueux provenant de la présidence de la République ou du ministère de la marine, des médailles offertes par des sociétés, et surtout des bannières d’honneur.

photo2011A-0089-copie-1.JPGphoto2011A-0098.JPG  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dés les premières années, les magasines « people » de l’époque sont aux premières loges, sollicités pour relater l’événement le plus chic de la saison. Egalement présents, les hebdomadaires régionaux  (Nice Matin & le petit Niçois), les journaux étrangers (the times) expédient leurs correspondants, sans oublier les agences de photos. L’événement devient l’un des plus connu à travers le monde.

photo2011A-0154.JPGphoto2011A-0167-copie-1.JPG  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dés sa création, la manifestation bénéficie de l’aide de plusieurs mécènes, ce qui accroit considérablement le budget. Avec une étonnante modernité, les sollicitations partent tout azimuts : auprès des institutions, des banques, des sociétés privées (Les carnavals de la région représentent un nombre d’emplois important pour toute la région et cela pendant toute l’année).

photo2011A-0169.JPG  Fort d’un financement exceptionnel, le comité d’organisation ne lésine pas sur les moyens pour que la fête soit grandiose et réussie.
Les offres de services sont nombreuses et les devis mirobolants. Un devis d’une entreprises de fêtes des Alpes Maritimes s’élève en 1902 à plus de 5000 F (il s’agit du franc-or d’avant 1914). En effet, cette manifestation nécessite des installations lourdes et couteuses : des gradins, des tribunes, des chapiteaux.

photo2011A-0175-copie-1.JPGphoto2011A-0179.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ordonnance du spectacle ne doit rien au hasard. Le combat naval de Villefranche est un « must » à l’organisation parfaitement huilé, qui ne souffre pas l’improvisation. La cote d’azur résolument tourné vers la modernité devient la concurrente directe d’Hollywood.

photo2011A-0339.JPGphoto2011A-0452.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Aujourd’hui, c’est pour le lundi gras que le combat naval fleuri continue la tradition par son comité des fêtes, ainsi que l’association des bateliers-plaisanciers de villefranche sur mer qui assurent la fabrication des décors des barques et leur fleurissement. Cette fête plus que centenaire est désormais intégrée au programme du carnaval de Nice.

photo2011A-0125.JPGSi vous passez à Villefranche sur le port pour voir les festivités de la bataille navale fleuri, n’oubliez pas de visiter dans le bâtiment de la capitainerie, l'amicale des anciens marins qui tient un petit musée avec exposition permanente. C’est le musée des maquettes marines : Maquettes de navire de guerre français et étrangers et voiliers de toutes époques »

photo2011A-0138-copie-1.JPGLa rade de Villefranche en raison de sa profondeur et de sa situation de rade abri, a une longue tradition de port militaire. Elle fut port de guerre de la Savoie pendant 5 siècles, puis à partir de 1860 abri naturel, elle vit mouiller tous les cuirassés et croiseurs de la flotte du début du siècle. Elle abrita la 6ème flotte américaine entre 1945 et 1962. La vieille ville avec ses fameuses ruelles obscures et ses bars à marins était un petit Chicago.  Tous les musées de Villefranche y compris la citadelle sont gratuits et bien sur , il en est de même pour la bataille navale fleuri.

 

                                  DIAPORAMA DE LA BATAILLE NAVALE

Partager cet article

Repost 0
Published by BIKER06 - dans PROVENCE & PAYS NICOIS

Articles Récents