Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2020 1 20 /04 /avril /2020 05:51
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Je rencontre Julia Verzinetti, une belle italienne de San Remo dans les rues d’Antibes Juan les Pins. Derrière la beauté de son regard d’un bleu azur se cache l’élégance naturelle de la fille du sud. C'est-à-dire plus spontanées, moins artificielles, gourmande et sauvage. Elles assument leur féminité et leur indépendance.

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

A l’indépendance, ce mot magique qui veut dire liberté ! Je lui propose une petite séance photo en tout bien tout honneur. Une petite séance de shooting en toute simplicité. Ma timidité naturelle la met tout de suite en confiance… Pourquoi, j’en vois qui rigolent derrière leur écran ? Oui, je suis un garçon timide !

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

La séance photo doit toujours être une communion entre le modèle et le photographe. Si la fille n’est pas emballée, il ne faut pas insister. De toute manière, une séance photo est et doit être un échange entre passionnés, un réel moment de partage dont l'aboutissement satisfera modèle et photographe. Le tout dans la bonne humeur et le respect.

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Le principal facteur de réussite est une confiance mutuelle et avec Julia, je sens que c'est bien parti ! Julia m’indique que ce n’est pas la première fois qu’on lui propose de faire un « book » et que l’idée lui trotte depuis un moment dans la tête. Comme toutes les jeunes femmes de son âge, elle prend souvent comme modele les artistes féminines de la télévision et du cinema comme Daniela Ferolla, Bianca Balti ou Rafaella Fico (des artistes italiennes).

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

A Cannes, les apprentis modèles sont à bonne école pour étudier le métier lors du Festival du Film. Les premiers clichés m’indiquent que Julia connait sur le bout des ses talons haut les techniques de pause et toute la sensualité qu'il lui est demandé, ce qui rend plus simple le travail du photographe, même si par moment, je la maltraite avec mes propres exigences qui font le petit plus personnel.

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

L’inconvénient, c’est qu’en cette période estivale, Antibes est plein de touristes et pour la tranquillité du shooting ce n’est pas top, car immanquablement des groupes se forment pour savoir qui est photographié... Mais aussi, être dérangé par des photographes amateurs qui profitent de l’occasion pour mitrailler une jolie fille sans son consentement. Va falloir faire avec ce problème inévitable !

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Je continue le shooting portrait dans le jardin ensoleillée de la commune libre du Safranier. Drôle de nom pour ce quartier d’Antibes ! Mais ceux qui connaissent un peu l’histoire celle ci fut crée en 1966 et possèdent même son maire. La place du Safranier s’appelait alors la place des fainéants. Sans doute parce que ceux qui la fréquentaient, travaillaient la nuit et jouaient à la pétanque toute la journée !

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Aujourd’hui cette place dans le vieil Antibes est assez méconnu car il faut prendre quelques ruelles labyrinthes pour y arriver. C’est un peu le coeur d’Antibes en mode sommeil avec ses ruelles ombragées. Une persienne, une grille, des escaliers, un mur décrépi me servent de décors naturels pour cette séance sympathique et fort agréable quand nous nous retrouvons enfin seuls !

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Plus délicat maintenant, nous nous dirigeons vers la petite plage de sable fin derrière les remparts et nous regrettons immédiatement les plages désertes du mois de Décembre. Des enfants curieux nous tournent autour. Les moins jeunes commencent à s'avancer lentement et timidement ! Mais qui est donc cette belle jeune fille ? On entend déjà quelques suppositions...

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Oui, je crois bien que c'est elle, murmure à l'oreille de son épouse un monsieur charmé par tant de beauté ! Julia toujours souriante est à tout épreuve de situations cocasses.... Julia me fait souvent des sourires hors photos, car sur une image, je n’aime pas le sourire béat, mais plutôt le regard fuyant, mystérieux, empreint de désirs, énigmatique, polisson et elle sait en jouer !

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Le regard est un élément important des portraits. Exactement pareil pour la moue, l’expression, la grimace, le rictus, la mimique. La plupart des filles vont se mettre droite avec leur plus beau sourire. Mais, ce n’est pas naturel. Je prefere prendre la photo à la volée, presque à son insu mais en l’avertissant, car n'est pas modèle ou mannequin qui veut, et il ne suffit pas d'avoir un physique agréable et un joli petit minois.

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Malgré une définition large et simplificatrice, n’est pas modèle qui veut… Le mannequinat est un métier basé sur l’apparence qui ne s’improvise pas, un métier exigeant et requérant une rigueur permanente pour représenter les critères de beauté et de tendances actuels. Les canons de beauté et la perfection sont une notion différente selon les gens, les pays, les périodes, l’âge et les styles.

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Tâches de rousseurs, nez retroussés, visages larges, pommettes saillantes, rondeurs… On ne choisit pas le métier de mannequin ou de modèle, c’est la profession qui vous choisit. Un mannequin modèle doit mettre un produit, un vêtement ou un service en valeur et non l’inverse : il lui est donc nécessaire de projeter une image qui s’apparente à la perfection.

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Modèle et mannequinat rime toujours avec « travail de l’imagerie visuelle » mais la beauté est une perception subjective propre à chacun. Cependant, il est vrai que pour une même exposition lumineuse, chaque matière réagit différemment (la captation, la réflexion ou la diffusion de la lumière, force et netteté des contrastes…). Pour ce shooting avec Julia, je me suis mis dans toutes les situations, ombre, contre jour etc …

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Le travail est tout de même facilité car Julia est photogénique. La photogénie est cette propension qu’a un corps (matière, peau, visage, silhouette…) à produire un effet visuel qualitatif selon diverses ambiances lumineuses : un essai photographique est primordial pour déterminer cette relation à la lumière.

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Les émotions qui en découlent permettent à un mannequin de qualité de jouer des facettes de sa personnalité et de son style avec authenticité pour obtenir une photo réussie. Ici, j’ai laissé place à l’improvisation des lieux et rien n’a été préparé mais la lumière de la Riviera est un atout primordial pour des photos plus naturelle que celle d’un studio et d’un éclairage artificiel.

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

*Pour le respect de Julia, les clichés utilisés sur cet article doivent se conformer aux prescriptions du copyright. Tous les clichés de l'article appartiennent à son auteur (le photographe et son modèle). L'ensemble de cet article relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Tous les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. Toute reproduction est  interdite. Tous droits réservés. La reproduction de tout ou partie de cet article sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite.

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

 

 

                                                        DIAPORAMA SHOOTING

JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN
JOURNAL SECRET D’UN MANNEQUIN

Partager cet article

Repost0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 08:39
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Catherine Raveau auteure, comédienne et humoriste barrée, fait son show avant le défilé

Ben Vautier est avec Arman, Cesar, Martial, Raysse, Yves Klein, Chubac, Bernar Venet ou Robert Malaval, le pape du mouvement Fluxus avec tout ce que cela comporte d’iconoclastie, de happening et d’humour, chez le personnage. Figure artistique majeure de la seconde moitié du XXe siècle, Ben est connu pour ses actions et ses peintures. Sa production, à la fois réflexion philosophique et impertinente sur l’art, intègre notre quotidien dans ce qu’il a de plus particulier. L’éthnisme, l’ego ou la vérité constituent également des questionnements chers à son œuvre.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Presque sérieux, il énonce : « Il existe ici un espace de pensée que l’on ne trouve pas ailleurs, une philosophie qui questionne les limites de l’art. L’Ecole de Nice reste la référence du nouveau réalisme mondial et le 109 son lieu de prédilection.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Les invités s'installent tout autour de la scène....génération Jack Kerouac ?

Après son expo chez Youri rue de Seine à Paris,  "L’incroyable fou­toir, moins bor­del que Maga­sin de sou­ve­nirs bien ran­gés” et avec quelques oublis (un bidet avec un cac­tus, une énorme cage en bam­bou, un vrai baby­foot, une estrade pour pon­ti­fier et un WC de type très par­ti­cu­lier), Ben s’essaye dans sa ville de Nice à une nou­velle déman­geai­son de l’esprit (on osera dire de l’ego eu égard à son inter­pré­ta­tion d’un tel concept).

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Il n’est plus temps pour lui de pei­ndre les girafes même s’il pour­rait se lan­cer dans un mani­feste pour ceux qui ont le cul dans le sac” et qui ont envie de dire quelque chose mais qui ne savent pas quoi dire. C’est pour­quoi l’artiste pour­rait deve­nir pour eux une grâce sanc­ti­fiante et un porte-voix.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Ben orga­ni­se donc pour les journées du patrimoine au 109 un défilé de 30 de ses robes. Celui qui dit n’avoir jamais cousu un bou­ton et ignore tout du repas­sage (et on le croit) ose donc la créa­tion cou­ture pour une double rai­sons : « j’adore les défi­lés à ma télé / j’ai envie de faire de la haute cou­ture et ce n’est pas les idées qui me manquent ».

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Tout est déjà prévu : robe peluche, robe disques vinyle ou CD on l’ignore ? robe sac (c’est déjà plus clas­sique), robe de bou­teilles en plas­tique et quelques emprunts à une de ses copines. Bref, cela risque de ne pas être vrai­ment de la haute cou­ture…

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Pour l’occasion, l’artiste se fait cour­tier à « Elle » ou « Marie-Claire » en affir­mant qu’il existe deux caté­go­ries de robes : « Celles que l’on n’ose pas por­ter et celles qu’on ose por­ter. Quand on veut dire d’une femme ». Ben fait donc du Ben en affir­mant pré­sen­ter « du choc, mais du met­table ».

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Un peu excentré  non ?

Certes, Jean Paul Gaulthier, Tom Ford et les autres peuvent dor­mir tran­quilles. Mais cela vau­t le détour. De quoi voir de biens beaux sapins de Noël mobiles et animés.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Le fruit défendu......

Tout commence, sur un blues électrique, par un défilé de mode quasi « classique ». Les mannequins de toutes les formes sont chaleureusement applaudis tandis que Ben glapit ses commentaires. En fait, ce ne sont pas des modèles très courants, achetés chez l’abbé Pierre pour trois francs six sous.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Rideau à système électrique ?

« 8 € la robe, j’écris dessus, ça fait 1.000 € ! » éructe Ben avec lucidité. Les tenues sortent de l’ordinaire, comme cette jeune fille dans son étui en carton sur lequel on lit « Je n’ai plus rien à me mettre ! ».

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Eyes wide shut.....les miens sont grands ouverts

A l'image de son personnage, Ben révèle une collection pour le moins osée et farfelue. Composées en matériaux recyclés, trente robes se déclinent autour de petits noms décalés: "Pourquoi pas ce soir" laisse entrevoir par deux trous les seins de la mannequin tandis que la pièce maitresse de tout défilé, la robe de mariée, est une tringle à rideaux sur laquelle les mots "haine" et "amour" se battent en duel.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Eternel provocateur, ce dernier s’amuse avec ces robes et ajoute d’un air plein de malice : "celle-là je l’ai achetée dans un sex shop !. Tina Kunakey la compagne de Vincent Cassel est de la partie et volerait presque la vedette à Ben. Mais, surprise qui n’en est pas une ? Le plasticien n’a pas dit son dernier mot, bien décidé à ne plus seulement être, comme il le dit lui-même, "le peintre qui fait toujours des écritures".

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

En haut Tina Kunakey et en bas à qui s'adresse t'il ? Peut être à lui même...

A 83 ans, Ben s’avère être encore ce grand rêveur et se voit déjà pousser la chansonnette : "Je vais devenir chanteur de blues, j’ai envie de chanter". Plasticien, couturier et bientôt parolier ? Ben n’a pas finit de nous étonner.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Echange une de 60 contre deux de 30.... annonce à voir sur le Bon Coin

Mais trêve d’élégances, on fonce dans la salle d’exposition, où tout ce qu’on voit met de bonne humeur. L’immense espace des anciens abattoirs de Nice lui est offert pour une exposition personnelle. Ben Vautier a préféré se contenter du tiers pour inviter plus de cent autres artistes à l’entourer au 109.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Euh.....je prefere passer mon tour pour la traduction

Alain Snyers et ses caisses de tissus de mensonge, Michel Rabanelly dit "Raba" et ses assiettes siglées. Il y a aussi des célébrités comme le coin-salon de Robert Combass, avec table, chaises, tableau et tapis reconnaissables à leur intensité colorée, et une pièce de Yoko Ono.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Encore 2 mn à ma montre.....

Mais aussi des créateurs en devenir, comme Anne-Laure Wuillai et ses sachets de mer Méditerranée sur présentoirs ou en caddie. Du sang neuf, il y en a. Et des cadavres, mais des cadavres exquis. Cent vingt artistes se côtoient et souvent se répondent sur les murs du 109, un lieu ramené à la vie, sa grande halle reconvertie, ces anciens abattoirs en bordure de voie rapide n'ont rien d'un musée mais l'esprit libre et les petits moyens d'un squat..

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Pinceau ou ticket de métro ? 

Pas d’abattage, un peu de copinage, beaucoup de remue-ménage. On peut y croiser un homme en chair et en os dans une chambre froide. Une autre chambre, mais celle-là nettement plus chaude, permet à Ben de laisser libre cours à ses fantasmes, l’entrée protégée par un rideau comme autrefois celle des sex-shops.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Il faut boire à la source......

Des œuvres interlopes, d’autres plus sages, et la santé d’un Ben Vautier dont le baby-foot porte ce message: La vie est compétition. Dessins, peintures, sculptures, installations, des grands noms et des talents à découvrir ; on peut même déposer des objets et en reprendre dans le Tas d’échanges.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Figure artistique majeure de la seconde moitié du XXe siècle, Ben est connu pour ses actions et ses peintures. Sa production, à la fois réflexion philosophique et impertinente sur l’art, intègre notre quotidien dans ce qu’il a de plus particulier. L’ethnisme, l’ego ou la vérité constituent également des questionnements chers à son œuvre.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Et pourquoi pas une autre.....

L’histoire de Ben et son art sont profondément ancrés dans le territoire niçois. Il a quatorze ans quand il s’installe à Nice avec sa mère. Dix ans plus tard, à la fin des années 50, il ouvre une boutique de disques d’occasion, 32 rue Tonduti de l’Escarène (j’avais l’habitude d’aller dans son ex boutique pour trouver ce que l’on appelait à l’époque des albums pirates).

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Ca peut se faire.....je ne manque pas d'idées

Rapidement, il en transforme la façade en accumulant quantité́ d’objets. Le « Magasin de Ben » est né. Ce lieu de rencontres et d’expositions devient le rendez-vous des principaux artistes de l’école de Nice : Ben est convaincu que « l’art doit être nouveau et apporter un choc ».

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Ben Vautier. Est ce que tout est art ?

Dès 1959, il réalise de nombreuses performances, dont « Je signe la vie » ou « Regardez-moi cela suffit » sur la Promenade des Anglais. En 1963, il invite George Macunias à Nice pour le premier Festival mondial Fluxus et Art total en France. Acteur historique de ce mouvement, à cette occasion, Ben signe Nice « œuvre d’art ouverte » sur le Mont Alban.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Nissa libra dés ce soir oui ! Independencia per sempre

Lorsque le « Magasin de Ben » intègre la collection permanente du Centre Georges-Pompidou en 1975, il transfère ses activités chez lui, sur la colline de Saint-Pancrace à Nice. Ben poursuit l’organisation d’expositions avec notamment « Supports/Surfaces, la Figuration Libre » et lance les premiers débats Pour ou contre.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Expo Ben et ses amis au 109 avec Miss Tic et Yoko Ono

Très impliqué dans la scène contemporaine, Ben soutient depuis toujours de jeunes artistes, encourage les rencontres, et donne son point de vue sur l’actualité, au départ par des tracts, des affiches et journaux, aujourd’hui par des newsletters riches et régulières.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Si tu as chaud, tu peux enlever ta peluche !

L’événement Nice 2019: l’Odyssée du cinéma, résonne aussi comme un appel à l’importante production iconographique de Ben. Caméra au poing depuis 60 ans, il a constitué un fonds filmique considérable, suivant l’évolution des techniques, leurs supports et leurs usages. Aux terrasses de cafés ou lors d’événements artistiques, il capte des moments, interpelle de nombreux anonymes et artistes qu’il convoque sur l’instant.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

*Yves Saint Laurent n’y aurait sans doute pas retrouvé ses petits, John Galliano si ! Le défilé "haute culture" que Ben a organisé ce samedi au 109 à Nice était à l’image de l’artiste : fun, déjanté, cocasse, limite provoc, plein de fantaisie et de charme. À l’issue du passage des mannequins, ovations pour le maître de cérémonie, ravi de cette performance.

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

P........on s'est bien marré avec Ben ! Nice une ville peuplée d’irréductibles nissarts qui résiste encore et toujours à la morosité française…

 

                                               DIAPORAMA DEFILE

IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN
IL EST FOU IL EST FOU IL EST FOU……BEN

Partager cet article

Repost0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 06:06
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Ma fille ainée et mon gendre possèdent 3 combi-car et une Cox de 54 + une traction avant

S’inscrivant dans un élan de création de festivals de musique pop à l’échelle internationale, les premiers festivals pop voient le jour en France en 1970 et c’est bien évidement sur la Riviera que les pionniers du genre mettent le cap à Valbonne petit village de l’arrière pays cannois.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

je suis la réincarnation masculine de Janis Joplin

Les autorités craignent que ces manifestations soient accompagnées de violences à l’image du festival d’Altamont (1969), mais aussi de contestations politiques orchestrées par des maoïstes suite aux événements de Mai 68.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

D’ailleurs Valbonne sera interdit par le gouvernement du président Pompidou mais les organisateurs n’en n’ont que faire des autorités et le festival se fera quand même avec la présence de Ponty et Franck Zappa.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

 

Mlle Irma ?

Août 1969, le festival de Woodstock débute dans les champs de Bethel dans l’État de New York aux États-Unis. Pour la première fois dans l’histoire du rock, 500 000 spectateurs se sont rassemblés pour écouter de la pop music et pour protester contre la guerre du Vietnam et les inégalités de la société américaine.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Peace & Love Mandala

La France regarde fascinée Woodstock, mais surtout le film documentaire de Michael Wadleigh sorti en 1970. Suite à ce succès festivalier sans précédent, les premiers hippies français emboitent le pas de leurs homologues américains. Ces premiers festivals sont aussi les premiers échecs d’une longue série de festivals pop ratés en France.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

En haut Marianne Faithfull le retour

Interdits dès leur annonce, accueillant moins de participants que prévu, écourtés, puis à l’origine d’énormes déficits ou de bagarres, ces manifestations musicales sont considérées comme des déroutes sans lendemain et à l’avenir très incertain.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Nico et Debbie des icônes Warholiennes

D’autant que jusqu’à lors, à l’image de ce qui se faisait à Nice (1er festival jazz en 48) ou à Juan les pins ( 1er Jazz Festival en 1960) les festivals s’inscrivaient sur la longue durée et étaient des rendez-vous annuels.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Oui oui c'est moi la fille de Patti Smith

Au contraire, aucun des festivals français de pop musique ne connaîtra dans les années 1970 d’autres éditions. Cependant, il est important de nuancer cette notion d’échec puisqu’il y aura toujours une volonté de créer d’autres festivals pop par la suite.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Les festivals français, par le biais des interdictions, sont un reflet des peurs des autorités en 1970 (pays des droits de l’homme, permettez moi d’en rire) et des suspicions vis-à-vis de la jeunesse, de sa culture et de ses goûts musicaux. Les interdictions représentent aussi un rejet, voire un mépris, pour une culture incomprise des politiques (gaullisme jacobin une maladie grave).

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Emmylou Harris le retour

Le festival est le lieu d’expression de la culture jeune qui souhaite partager une expérience autour de la musique. Et lorsque les revendications sont présentes, elles portent sur la volonté d’affirmer une culture jeune qu’ils peuvent s’approprier, ou encore sur la gratuité.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Dans l’inconscient collectif, le rock et les festivals sont liés à la violence en raison de la Nuit de la Nation en France (Johnny Hallyday) et du festival d’Altamont aux États-Unis; dans l’esprit des festivaliers, c’est tout le contraire, puisqu’ils cherchent dans la pop music et dans les festivals un idéal hippie où il est avant tout question d’amour et de paix. Alors 50 ans plus tard on a l’impression de revivre un éternel recommencement avec la politique de Macron et les libertés qui sont à nouveau bafouées ….

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

tu veux venir gouter mes bonbons à l'eucalyptus  ?

Mais qui était donc ces hippies qui ont bouleversé toute une générations ? Ce phénomène s'inspirait des sociétés orientales et traditionnelles et prônait l’égalité, la libération des mœurs, l’émancipation, le pacifisme et revendiquait des valeurs écologistes.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Sea Sex & Sun......

Les précurseurs des hippies sont les beatniks, et les théories des auteurs de la « Beat Generation », comme Jack Kerouac (Sur la route), ont inspiré le mouvement. Les hippies étaient principalement des jeunes nés lors du « baby boom » d’après-guerre.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Des rescapés de Woodstock...veterans forever !

Ces derniers souhaitaient s'opposer à certaines normes et valeurs de la société occidentale, en contestant et refusant l'ordre établi (la contre culture), la société de consommation, le système capitaliste et le conformisme.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Des communautés hippies se sont formées, urbaines ou rurales, et vivaient ainsi en marge de la société (Saorge, Alpes Maritimes; Bussana, Italie ligurie). Ce phénomène devint également un phénomène de mode, avec sa musique, son art, sa façon de penser et aussi son propre style vestimentaire.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Je suis la fille de Joan Baez

Le mouvement hippie eut un impact très fort dans notre société, le monde d’aujourd’hui a été très marqué par l’action hippie et sa culture. Les jeunes hippies étaient facilement reconnaissables, leur corps servait à montrer et représenter toute leur culture, en opposition à l'apparence modèle et aux usages de leur époque.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Le premier festival du genre est organisé à Valbonne. Tout un week-end bohème en mode cool et vintage. Une façon très tendance de fêter l’anniversaire décalé, d’un événement unique et oublié. Il y a 49 ans, un des premiers festivals Pop et rock de l’hexagone a eu lieu à Valbonne.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Blonde ou brune ? je prends les deux....

À l’affiche de ce Riviera Festival organisé en 1970 et inspiré par le succès de Woodstock, de nombreux artistes dont Zappa et Ponty. Un moment gravé sur un vinyle, en édition limitée. C’était l’été, Sophia Antipolis était une « baby technopole » en pleine garrigue et le village au calme, un endroit propice pour faire la fête.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Pendant trois jours ce juillet-là, pattes d’eph, chemises fleuries, jupons et cheveux au vent soufflent sur la commune. C’est l’association des commerçants et artisans du village  qui fait revivre l’âge d’or des années 70. Au menu: marché artisanal dans les rues, défilé de mode, exposition de véhicules d’époque et douceur positive avec des séances de yoga pour tous.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

En haut: Faites l'amour pas la guerre ....ok j'arrive !

Sous le ciel étoilé et sur le Pré de l’hôtel de Ville, le public peut apprécier un extrait de l’iconique comédie musicale Hair par le Petit Théâtre et des concerts psychédéliques gratuits pour danser jusqu’au bout de la nuit. Mais pas de chance pour la journée du Samedi 27 Juillet, un orage violent à gâché un peu la fête. Même si tout était là, nos hippies n’ont pas osé se rouler dans la boue façon Woodstock pour le festival.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Beaucoup de visiteurs jouent le jeu: fleurs dans les cheveux, ribambelles de breloques, longues franges… Les plus grands se sont laissés submerger par les souvenirs - « J’ai eu la même tunique et je mettais du patchouli » me raconte un participant qui m’interpelle en me voyant avec le T-shirt de Jim Morrison.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

En haut: je prépare des champignons hallucinogènes. En bas: Hello man ! Faire l'amour dans un champ excite les fleurs...

Les plus jeunes ont découvert les motifs psychédéliques en réalisant que « parents et grands-parents n’ont pas toujours été si sages ». Dans les rues du village, les boutiques proposent capelines, très Faye Dunaway dans les années soixante-dix, robes floues pour soirées douces et mariages bohèmes, bijoux aux pierres vertueuses, rondins de bois façon pouf écolo, tireuse de carte, tatoueur, stand de légumes bio sous les musiques des Doors et de Janis Joplin…

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Yoga ou méditation transcendantale ? l'ignorance vaut mieux que cette science qui fait que l'on s'imagine savoir ce que l'on ne sait pas !

Avant le son et lumière du concert du soir ce sont le tonnerre et les éclairs qui ont retenu l’attention. Durant l’averse, on se demandait si la soirée allait tomber à l’eau me répond l’un des organisateurs. Impossible n’est pas hippie ! « Après la pluie le beau temps », les stands refleurissent, la scène musicale et toutes les animations sont maintenues.

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Le Dimanche tout le monde recommence l’expérience de ce festival sans avoir besoin de champignon halucinogène que l’on ne trouvera pas sur le stand de fruits et légumes ou de LSD caché sous les ponchos mexicains…..Riders on the storm..Into this house we're born, into world we're thrown……clame le "roi lézard" dans les rues du village. See you soon !

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Sex Pistols.......God save the music ! Sex Drug & Rock & Roll

 

                                   DIAPORAMA FESTIVAL HIPPIES

LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES
LE GRAND RETOUR DES HIPPIES

Partager cet article

Repost0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 19:19

MAI-2013-8484.JPG Nicolas s'installe dans la vieille ville et commence ses structures en bois. Une révélation ! En plus le Vieux Nice favorise les rencontres d'amis artistes: Milthon, Bosio, Fondacaro, Baviera, Sacha Sosno, De Bonis, Chubac ... Il devient l'assistant d'Arman !

MAI-2013-0097-copie-1.JPGMAI-2013-0089.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Lavarenne a atteint une renommée internationale. Aujourd'hui il est au sommet de son art et ses œuvres monumentales et aériennes en bronze sont exposées dans les lieux les plus prestigieux. Ses sculptures voyagent constamment des plus grands salons aux plus fameuses expositions urbaines pour le plus grand plaisir du public et des amateurs d'art.

MAI-2013-8492.JPGNé en 1953, fils d'artistes peintres, Nicolas est un sculpteur autodidacte. Assistant d'Arman, sculpteur et mouleur de prototypes industriels, il commence à récolter les prix du public et l'attention du monde de l'art dès 1984. Aujourd'hui il est représenté par de prestigieuses galeries en Europe et ses œuvres sont dans de nombreuses collections publiques et privées à travers le monde (famille royale d'Angleterre, du Danemark, Ville de Sion, Moosseedorf Suisse, Ville d'Evian, de Divonne, Région PACA…).

MAI-2013-0122.JPGMAI-2013-8474.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre ex biker expose jusqu'à la fin juillet dans les jardins de la fondation d'art du château de la Napoule, je me précipite donc pour voir ses œuvres  monumentales qui font jaser de partout ou elles passent ! Le sculpteur azuréen libère ses œuvres de la pesanteur pour le plus grand étonnement et plaisir des spectateurs. Saisissant !

MAI-2013-0085.JPGSes êtres de bronze, perchés sur leurs échasses dans un équilibre fougueux découpent les espaces et envahissent les lieux qu'ils occupent par leurs lignes et leurs mouvements. Des œuvres saluées par la critique internationale, ne pouvant laisser personne indifférent.

MAI-2013-8379.JPGMAI-2013-8409.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’est pas la première fois que les œuvres de Nicolas Lavarenne sont présentées au Château de la Napoule mais cette année, pour cette exposition solo, plus d’une douzaine de sculptures monumentales envahissent les jardins, avec les grands classiques de Nicolas, ainsi que ses dernières créations. Dans la galerie blanche, ce sont des études et de plus petits formats qui sont à découvrir.

MAI-2013-8481.JPGDans les cieux du monde entier on découvre des sculptures monumentales de Lavarenne représentant des hommes ou des femmes nus, soit tendus sur des fils, soit portés par des pieux et qui s’élancent vers le ciel. La Côte d’Azur n’en manque pas puisqu’on en trouve à Menton, à Saint Paul de Vence. De partout ou passe le sculpteur cela fait souvent grand bruit, car ses œuvres quelque peu sulfureuse font souvent débat.

MAI-2013-8422.JPGMAI-2013-0077.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Celle qui est installée à Cagnes-sur-Mer est particulièrement élégante. Une femme, face à la Méditerranée, semble s’envoler pour rejoindre les côtes africaines. Les bras écartés, la poitrine tournée vers la mer, on s’attend à ce qu’elle disparaisse d’un moment à l’autre dans son envol.

MAI-2013-0032.JPGMAI-2013-0164-copie-2.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec les fesses qui regardent le Cros et les seins tournés vers les vagues, la statue élancée de Nicolas Lavarenne ne passe pas inaperçue au Cros-de-Cagnes... Cette femme nue réalisée en "stratifié polyester fibre de verre", repose, telle une échassière, sur trois lances d’acier de plus de 6 mètres de haut. Suivant l'angle de vue certains passants jugent cette œuvre d'art obscène. Depuis son inauguration une petite polémique enfle au Cros et des habitants demandent qu'elle soit enlevée.

MAI-2013-0224.JPGMAI-2013-8384.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais alors, quitte à redouter une telle indécence, il faut enlever les femmes nues de Germaine Richier du musée Picasso à Antibes, et surtout l’obélisque de Bernard Venet du quai des Etats-Unis à Nice d’un aspect phallique dégradant mais incontestable.

MAI-2013-8437.JPGMAI-2013-8460.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le plus amusant est que, pendant ce temps-là, on installe douze grandes sculptures de Nicolas Lavarenne dans le château de la Napoule qui ont été inauguré le 31 mai. Le château serait en état de siège. Les barricades commencent à être érigées (le mot est peut-être malheureux) aux alentours. On parle d’une contre-révolution vis-à-vis de ces sans-culottes qui se dressent dans l’enceinte seigneuriale. Après les contre-manifestations du mariage pour tous, allons-nous assister aux manifestations anti-Lavarenne ?

MAI-2013-0125.JPGMAI-2013-0126.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En attendant c’est une belle opération de communication au bénéfice de l’artiste qui, probablement, n’en espérait pas autant. Nicolas Lavarenne a commencé ses œuvres à une époque ou l’on ne s’offusquait beaucoup moins de la nudité que de nos jours.  A cette époque, il travaillait le bois et, déjà, sa préoccupation était de libérer les corps de la gravité terrestre : il les suspendait à des cordages ou les juchait sur des installations improbables.

MAI-2013-8377.JPGC’était le temps de la révolution sexuelle, des libertés permises, de la création artistique après des années de guerre. Aujourd’hui, tout est à polémique, il faut tourner 20 fois la langue dans sa bouche pour dire quelque chose, au risque de se faire accuser de tous les maux ! En attendant, Nicolas Lavarenne occupe et anime les jardins du Château de la Napoule jusqu’au 31 juillet. Un lieu idéal s’il en est pour ses sculptures géantes autant qu’aériennes. On a vraiment le souffle coupé devant autant d’audace et de prouesses techniques. Comment même est-ce possible : des bronzes de plusieurs dizaines de kilos, voire une centaine qui flottent au dessus du sol, dégagés à jamais de leur socle ?

MAI-2013-0058.JPGMAI-2013-0098.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des êtres nus, aux muscles allongés et saillants, concentrés sur leur gestuelle, instantanéisés dans l’effort, sûrs d’eux. Des hommes, surtout des hommes, et des femmes en équilibre stable sur leurs grandes échasses ou descendant le mur d’une tour, à moins qu’ils se soient installés dans un improbable hamac, immobiles mais ramassés, prêts à exécuter une action... explosive.

MAI-2013-0119.JPGNicolas Lavarenne a dû exécuter de nombreux écorchés avant de pouvoir saisir avec autant de maîtrise ses personnages. Rien d'érotique dans ces nus. C'est un Homme dépouillé de ses atours, de ses cache-misères, sans faux fuyants, un Homme naturel, à peine sorti du paradis terrestre et qui doit s'affirmer, prêt à bondir, prêt s'il le faut à se battre... et qui cultive le geste juste car il n'a pas droit à l'erreur dans ce monde devenu pour lui une jungle.

MAI-2013-8487.JPGMAI-2013-8374.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La présence des nombreux bronzes qui habitent les jardins du Château de La Napoule rendent incontournable la visite. De plus petits formats tous aussi audacieux sont visibles dans la Galerie Blanche du Château. Dans le prochain article, je reparlerai à nouveau de ce château de la Napoule, qui est tout aussi spécial que les œuvres de Lavarenne….

MAI-2013-8428.JPG

                                  DIAPORAMA DES OEUVRES


  

Partager cet article

Repost0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 06:24

septembre-2012-0006.JPG En juin 1962, six semaines avant sa mort tragique, Marilyn Monroe pose pour le photographe Bert Stern pour le magazine de mode Vogue. Lors de cette première séance (deux autres suivront), dans une suite du Bel Air Hotel à Los Angeles, la star hollywoodienne accepte de se dévêtir en partie et réalise ainsi le rêve de Bert Stern de photographier Marilyn « à l´état pur », comme il le révèlera dans son livre The Last Sitting, publié en 1982.

septembre-2012-0044.JPGseptembre-2012-0045.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La star hollywoodienne, icône du XXème siècle, dont la beauté et le charme, ainsi que la vie et la mort prématurée, fascinent toujours autant, est toujours présente parmi nous et se montre sous une toute autre beauté sur ces photographies uniques de la dernière séance.

septembre-2012-0054.JPGLe resultat de cette premiere séance réalisée dans une atmosphere tres intime est exceptionnel et bouleverant ( photos interdites, je n'ai donc pu en faire): une serie de portraits et de bustes seins nus, trop osée pour vogue à l'epoque. Le magasine décide de réorganiser une séance et demande à Bert Stern de réaliser des photos de mode plus classiques en noir et blanc.

septembre-2012-0049.JPGseptembre-2012-0046.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant cette deuxieme séance , Marilyn pose habillée et maquillée et démontre son veritable talent de manequin , son metier du début de sa carriere. Le dialogue amoureux entre le photographe et la muse se poursuit , Marilyn se lasse de se changer apres quelques heures et prefere poser nue.  Bert Stern demande alors à son equipe de quitter le bungalow du bel air hotel pour continuer la séance seul avec la star qui s'allonge sur le lit: Marilyn enveloppée dans un drap ... des photos inoubliables.

1.JPGUne troisieme séance a lieu deux jours plus tard et est consacrée aux portraits noir et blanc que Stern avait en tete dés le debut. Des portraits immortels , glamours en contre plongée, une perspective inédite à l'epoque, d'une Marilyn détendue et souriante.

02.JPG500-copie-1.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Au total 2571 clichés temoignent de cette rencontre magique entre un photographe de mode et de publicité de renom et la plus belle actrice de tous les temps. Dans cette serie, Marilyn se montre fragilisée, emouvante , joyeuse et introvertie. Son aptitude à poser et à dévoiler divers visages se confirme lors de cette séance de trois jours qui fut la derniere de cette ampleur pour la star.

septembre-2012-0002.JPG289749.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En voyant les planches contact des clichés, Marilyn , qui avait toujours un droit de regard sur ses photographies et qui etait toujours la plus critique , censure d'une croix orange celles qu'elles n'aime pas.

septembre-2012-0048.JPG24013.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dix semaines plus tard , un mois aprés la mort subite de Marilyn , Vogue publie huit pages de mode présentant des clichés en noir et blanc pris lors de la derniere séance. Ce n'est que dix ans plus tard que les photos osées de cette séance seront publiées pour la premiere fois au niveau mondial devenant ainsi légendaire.

septembre-2012-0018.JPGseptembre-2012-0019.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'exposition Marilyn Monroe The Last Sitting à Mougins comporte 58 photographies et 15 sérigraphies et fait le tour du monde. L'année 2012 marque le cinquantieme anniversaire de la mort de la star , icone du 20e siécle , dont la beauté et le charme , la vie et la mort prématurée fascinent toujours autant est toujours présente parmi nous et se montre sous une tout autre beauté sur ces photographies uniques de la derniere séance.

septembre-2012-0024.JPGseptembre-2012-0028.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Il existe de nombreuses femmes tres belles , mais aucune n'a cette vulnérabilité de Marilyn"

03.JPGQuelques unes des stars qui ont habité Mougins ou  qui habitent encore la commune: Pablo Picasso, Christian Dior, Sylvester Stalone , Mel Gibson, Sharon Stone, Roschdy Zem, Charles Vanel, Jacques Brel, Yves Saint-Laurent, Paul Anka, Catherine Deneuve, Édith Piaf, Bébé Doc , Winston Churchill, Jean Cocteau, Fernand Léger, Man Ray , Jean Paul Belmondo, Jacques Martin et Daniele Evenou, le chanteur Christophe, les tennisman Henri Leconte et Stephan Edberg, Bigard,  Poniatowski , Patrick Sebastien, Francois Hollande, Serge Regiani, Gilbert Becaud.

septembre-2012-0041-copie-1.JPGseptembre-2012-0063.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le realisateur et scenariste Jean-Gabriel Albicocco, le photographe et realisateur Jean Rougeron , René Clair, le cineaste Jean Rollin, l'émir du Qatar , Akram Ojjeh le saoudien qui avait rachété le paquebot "France", Grasset l'editeur, Adamo, Charles Aznavour, Richard Antony, Patrick Viera, Bruno Bellone , Depardieu , Mlle Agnés.

septembre-2012-0031.JPGseptembre-2012-0037.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'homme d'affaires saoudien Adnan Mohammed Khashoggi considéré comme l'homme le plus riche dans le monde dans les années 1980 , l'ex-roi du Cambodge Norodom Sihanouk , le grand cuisinier Roger Verger, Gilbert Becaud, le photographe André Villers, les Rolling Stone , Paul Eluard, Francis Picabia, le footballeur William Ayache, Alassane Ouattara , le commandant Lamy, Paul Robert.

septembre-2012-0038.JPGseptembre-2012-0040-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Musées à Mougins:

Musée d'Art Classique: 5 Rue des Mûriers

Musée de la Photographie (entree libre)  Porte Sarrazine

Musée des Sciences & Nature : 772 chemin de Font de Currault (entree libre)

Musee-municipal Maurice Gottlob:1, place du Commandant Lamy (entrée libre)

Expo Musée le Lavoir de Mougins: Avenue JC Mallet (entree libre)

Musée d'Histoire Locale : 70, rue Maréchal Foch (entrée libre)

Partager cet article

Repost0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 17:55

Avril-2011-0003.JPGAvril-2011-0015.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  A cannes, il n’existe pas un jour, ou il ne se passe pas quelque chose, cette ville, vie, respire, existe, travaille 24 heure sur 24. C’est surtout une ville d’art qui expose souvent pour un public éclairé, les œuvres des artistes au milieu de la croisette. Art concret, contemporain ou renaissance... Tout y passe à Cannes, pour le plaisir de tous. Passés les chefs d’œuvre de l’école Russe de la Malmaison, celle de Roberto Barni à la villa Rothschild ou encore l’étonnante sculptrice italienne Rabarama. Voici les bonbons drapeaux de Laurence Jenkel sorti de l’école Niçoise des arts. Une manière de dire : viens chez moi il y a des bonbons !

Avril-2011-0033.JPGElle est belle, elle a du talent, elle peint et  elle sculpte. Son nom est déjà connu des avertis de l’Art contemporain. Laurence Jenkell décline des grands classiques de la vie quotidienne en véritables œuvres d’Art. De la peinture à la sculpture, cette artiste est représentée à travers le monde (Paris, Genève, Monaco, Venise, Londres, New York, Miami, Dubaï, Singapour, Hong Kong et Séoul).

Avril-2011-0005.JPGAvril-2011-0019.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nourrie des formes et expressions plastiques environnantes, dont les sources se trouvent aussi bien du coté du pop art, du nouveau réalisme que de l’école de Nice, Laurence à développé au cours de ces dernières années une production sérielle, singulière et originale autour du bonbon grâce à une « iconographie » symbolique dont le pouvoir ultime réside dans le gout populaire.

Avril-2011-0011.JPGAvril-2011-0135.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’origine française, Laurence Jenkell est née en 1965. C’est dans ses ateliers situés à Vallauris Golfe Juan sur la Côte d’Azur qu’elle crée la majorité de ses œuvres, s’inspirant des influences et tendances actuelles de la mode, du design et de notre société de consommation. Sa capacité de créer et d’innover, l’amène vers un procédé encore peu exploré : la cristallisation. Une de ses sources d’inspiration : le bonbon. Ces bonbons qui ont fait sa signature car ils sont trop craquants  ou croquants !  Ils s’exposent  à Cannes la ville sucrée, sur la croisette, dans les jardins, des bonbons inondés de soleil …

Avril-2011-0127.JPGAvril-2011-0041.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Un discours profane parlerait d’une gourmandise artistique qui délecte nos sens et qui par sa douceur évoquée permet de magnifier l’ensemble des sujets portés par ces bonbons. Un monde enchanté, coloré, acidulé, pour émerveiller les yeux des grands comme des petits. Des sculptures presque vivantes éveillant l’odorat, le goût, et le toucher. Au travers de ses œuvres, Laurence nous communique sa joie de vivre, son dynamisme et nous transporte dans un monde de pureté et de beauté.

Avril-2011-0022.JPGAvril-2011-0013.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des bonbons toujours plus hauts (de 80cm à 5m). Ses expérimentations sur la matière et la couleur : elle crée des bonbons wrapping, en marbre, en acier, en aluminium, en résine : ils sont bleus, blancs, rouges, jaunes, multicolores, drapeaux, cœurs, papillons. La fantaisie pétillante des œuvres vient exciter toutes les fantasmagories de nos imaginaires où dans notre gourmandise, les bonbons deviennent plus gros que nos ventres.

Avril-2011-0006.JPGAvril-2011-0039.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Fascinée par les sucreries et la cristallisation, elle commence à explorer une matière appelée altugas, une résine qu'elle teinte, tourne, déforme et triture, pour donner naissance à ses délicieuses créations. Il en existe de toutes les tailles, de toutes les couleurs et les déclinaisons sont nombreuses : drapeaux Américain, Anglais, Russe, Mickey, Hello Kitty...

Avril-2011-0034.JPGAvril-2011-0061.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle fait parti de cette école de Nice tant créatrice fondé sur la destruction systématique des principes canoniques de l’esthétique traditionnelle et revendique son originalité dans sa recherche tous azimuts. Nice a toujours été la pionnière de la recherche artistique. Le musée d’art moderne et d’art contemporain de Nice est le précurseur de la représentation du Modern’ style !

Avril-2011-0048.JPGAvril-2011-0030-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vivant sur la Cote D’azur depuis plus de 25 ans, elle s’est intéressé aux travaux des artistes présents sur la région (César, Ben). En autodidacte, elle a cherché la voix de son expression plastique dans l’académisme des pratiques des beaux arts, du dessin d’après modèle, de la peinture et de la sculpture. Elle l’a trouvée dans la matière, avec ses plaques de plexiglas. Dans son atelier, elle a fait construire un four sur mesure, lui permettant de chauffer les plaques pour en faire des matières souples, flexible, malléable, façonnable, tout simplement ductile.

Avril-2011-0053.JPGAvril-2011-0066.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est ainsi, qu’a partir d’un élément unique, une feuille de plexiglas, semblable à la matière brute qu’est le bloc de marbre au sculpteur classique, elle génère, donne naissance à la forme engagent tout son corps dans sa création. Son art est à la frontière des arts plastiques, de la sculpture, du design, du graphisme, de la mode et de la communication.

Avril-2011-0116.JPGAvril-2011-0174-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurence Jenkell a commencé à peindre des tableaux. Sur la toile enduite d'un glaçis de résine à inclusions, elle incrustait ensuite de vrais bonbons. Travaillant la synesthésie du bonbon, elle associe divers sens pour nous en livrer la totalité: les coulures du glaçis rappelle le sucre qui fond, donnant l'impression de pouvoir en percevoir le gout du douceatre.

Avril-2011-0165.JPGAvril-2011-0171-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa recherche va s'affiner sur l'apparence du bonbon et son irrésistible attrait pour le rendre le plus évocateur possible. Elle va soustraire le cadre pour le remplacer par un socle, mettant ainsi son sujet sur un piedestal.Laurence décline ses bonbons à la manière d'un publicitaire: dans toutes les couleurs, pour tous les publics, tous les parfums pour tous les gouts, toutes les dimensions pour tous les âges. C'est ainsi que Laurence Jenkell a réalisé 55 oeuvres de bonbons/drapeaux à l'occasion du G20 qui se tiendra à Cannes au mois de Novembre. Elle a mis presque deux ans pour realiser ces sculptures.

 

DIAPO AUTRES DRAPEAUX & SCULPTURES A CANNES

 

Partager cet article

Repost0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 09:28

photo2011A-0443-copie-1.JPG Apres les chefs d’œuvre de l’école russe exposés  au centre d’art la Malmaison de Cannes qui rend hommage à des artistes ayant pour  thème le nu. Voici les sculptures d’un artiste reconnu du monde entier comme le maitre incontesté de cet art.

photo2011A-0389.JPGAntoniucci Volti naît le 1er janvier à Albano en Italie mais, de nationalité Française. En 1920 sa famille s'installe définitivement dans le comté de Nice à Villefranche-sur-Mer.  Depuis 1905, son père, d'origine italienne est tailleur de pierre professionnel, ce qui sans doute orientera le jeune  Antoniucci pour cette vocation créative de la sculpture.

photo2011A-0375.JPGphoto2011A-0377.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Volti,a aussi été inspiré par les trois grâces !

 

En 1920, Volti entre à l'Ecole des Arts décoratifs de Nice. Et, en 1932, il obtient  déjà une médaille d'or pour deux bas-reliefs polychromes. Cette même année, il monte à Paris et s'inscrit aux Beaux-arts dans l'atelier de Jean Boucher, où il est reçu élève temporaire à la fin de l'année. En 1936, Il obtient le premier second Grand prix de Rome. Pendant toute cette période, il travaille tous les après-midi pour vivre, faisant des moulages, de la peinture en bâtiment, des décorations diverses, etc….

photo2011A-0403.JPGPar ailleurs, il obtient différents prix de l'Ecole et de l'Institut (prix Roux, Prix Lemaire-Bridau, etc).En Octobre, il part sous les drapeaux de l’armée française ce qui ralentira un peu son travail d’artiste.
Antoniucci fut à la fois sculpteur, dessinateur et graveur. La sculpture de Volti s'inscrit dans la lignée des Rodins, Bourdelle, mais surtout de Maillol. Toute son œuvre glorifie la femme et son corps : « Ce qui m’enchante dans un corps de femme, ce sont les rythmes et les volumes ».
photo2011A-0444.JPGphoto2011A-0400.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Antoniucci Volti a consacré sa vie d’artiste à célébrer la femme : « Ce qui m’intéresse disait il, c’est moins la femme que son architecture... C'est dans le corps de la femme que je puise mon inspiration ».
photo2011A-0391.JPGVolti dessinait chaque jour d’après des modèles vivants, mais il fut surtout sculpteur. Tout au long de sa vie, il accumula croquis et études, au crayon, au fusain ou à la sanguine. Les croquis lui permettaient de mieux analyser les volumes et de trouver son style, très particulier, dans lequel on reconnait les données constantes de la statuaire méditerranéenne. Souvent comparé à Maillol, Volti disait : « Maillol est un charnel. Moi, je suis un architecte de la sensualité ».

photo2011A-0420.JPGphoto2011A-0442.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les sculptures de Volti figurent sur les places de nombreuses villes de France (Paris, Nice, Angers, Orléans, Colombes, Cannes…). Volti est un sculpteur extraordinaire qui nous réconcilie avec le beau. La sculpture de Volti est lisse, ronde, humaine. Volti est un architecte de la femme, par rapport à Maillol, sa sculpture peut être monumentale ou petite, mais est toujours rigoureuse, équilibrée, stable.

photo2011A-0405.JPGIl n’y a que Volti qui a été capable de respecter, les espaces vides dans un corps accroupi (Intimité) ou plié sur lui-même (La nuit) la capacité de travailler la terre en lui donnant la vie et le mouvement des corps de ses modèles. C'est ça qui fait que c'est un artiste très recherché et connu dans le monde entier.

photo2011A-0447.JPGphoto2011A-0382.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amoureux de la femme, toute son œuvre forme un chant à la gloire du corps féminin, courbes et rondeurs sont pour lui les images même de l’art et de la vie. Jamais de mièvrerie dans les sculptures de Volti qui traite le corps de la femme en recherchant davantage force et vérité que grâce facile et élégance légère. Cuisses lourdes, ventres ronds, seins nourrisseurs, ici tout n'est que rondeur.

Avril-2011-0445.JPGIl est honoré d’un musée-fondation dans la citadelle de Villefranche-sur-Mer où il a toujours vécu. Dans un  dédale de petites galeries au cœur de la citadelle vous y découvrirez son superbe travail. De cuivre, de bronze ou de terre cuite, les sculptures se retrouvent dans un cadre hors du commun des casemates de la citadelle Saint Elme au cœur de la vieille ville. Le musée Volti est gratuit comme, les quatres autres musées  de la ville. Un musée et une ville à découvrir sans moderation ...

 

                              DIAPORAMA DU MUSEE

Partager cet article

Repost0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 18:20

photos-2010b-0021-copie-1.JPG Le fantastique est un genre littéraire que l'on peut décrire comme l’intrusion du surnaturel dans le cadre réaliste d’un récit, l’apparition de faits inexpliqués mais théoriquement explicables .Le fantastique est très souvent lié à une atmosphère particulière, une sorte de crispation due à la rencontre de l’impossible. La peur est souvent présente, que ce soit chez le héros ou dans une volonté de l’auteur de provoquer l’angoisse chez le lecteur.

photos-2010b-0022.JPGLa véritable source du genre fantastique est le roman gothique anglais de la fin du XVIIIe siècle. L’apparition des thèmes propres au fantastique, les Fantômes, le Diable, les Vampires, les loups Garou, Zombies, Goules, Sorcieres, la possession, la folie, les hallucinations, les rêves et tout ce qui a trait à l'au-delà sont caractérisés par une atmosphère d'horreur ou de merveilleux. A La fin du XIXe siècle  l'essor de la littérature fantastique se fait plus maniéré, les descriptions se font riches, l'exotisme et l'érotisme deviennent des éléments importants.

photos-2010b-0023-copie-2.JPGOn considère souvent le fantastique comme très proche de la science-fiction. Néanmoins, d'importantes différences les distinguent : la science-fiction ne relève pas du surnaturel, et se veut rationnelle.
Le célèbre Dracula de Bram Stoker (1897) est un chef-d'œuvre incontesté des histoires de vampires. Oscar Wilde écrit également l'un des plus célèbres romans fantastiques anglo-saxons, Le Portrait de Dorian Gray (1891), dans lequel le personnage principal voit son portrait vieillir et prendre chaque marque de ses vices, tandis que lui possède la jeunesse éternelle et se livre à tous les excès. Edgar Allan Poe impose aussi le fantastique  comme formes d'expression privilégiées. Poe joue un rôle particulier en élaborant une théorie esthétique personnelle. Enfin, il fait aussi partie des pionniers de la science-fiction et du roman policier.

photos-2010b-0024.JPGPar fantastique, aujourd'hui, on entend souvent cauchemardesque. Pourtant la littérature fantastique est riche de contes, nouvelles, romans qui font passer leurs lecteurs de la simple curiosité à l'angoisse et provoquent des sensations qui vont du sentiment d'étrangeté au véritable cauchemar. Le fantastique est un domaine littéraire extrêmement vaste dont on connaît rarement la diversité et surtout la spécificité. Malgré les nombreux vampires qui peuplent actuellement les tables des libraires, Dracula continue d’avoir la dent longue. Un pieux et une décapitation n’ont pas suffit à en venir à bout. Cela vient en partie des adaptations à l’écran, qui aujourd’hui assurent pleinement le succès d’un livre, mais surtout de la qualité du texte de Bram Stoker : un chef d’œuvre indémodable que s’approprient les générations suivantes.

photos-2010b-0025-copie-1.JPGPour comprendre le fantastique, il faut d'abord savoir le différencier du merveilleux. En effet, à l'inverse du merveilleux, universel et intemporel, le fantastique est lié à une réalité socioculturelle particulière, celle des sociétés où le monde est ordonné selon des lois et des règles compréhensibles, quasi immuables, celle des sociétés où le monde est prévisible.

photos-2010b-0026.JPGNous vivons à une période inquiétante. Il y a plein de choses qui font peur dans le monde, la guerre se fait sentir à notre porte, les virus et les maladies planent autour de notre tete, les dirigeants politiques reprennent le bâton de la dictature, les libertés sont supprimés. Nous sommes loin de la fin des années 60/70 ou le vent de la liberté voyait à ce moment la se multiplier des films comme Emmanuelle, histoire d'Ô, les valseuses etc. .... Contrairement aux années 50 ou les films de science fiction sévissaient sur le grand écran pour montrer un futur moderne où la technologie allait apporter tout le progrès après les années de guerre,la reconstruction d'une civilisation basé sur l'espoir, le cinéma fantastique aujourd'hui serait plutôt le miroir d'une société ou pollution et corruption et sauvagerie sont les maitres mots de ce début de XXI e siècle.

photos-2010b-0027-copie-2.JPG
Une "société" de soupçons et de culpabilisation à l'égard des travailleurs "robotisés" et de la classe moyenne "aveuglé" que l'on essaye de controler psychologiquement, la "remise en cause des retraites" ou le pouvoir "insolent" de l'argent avec "ses propres serviteurs jusque dans les plus hautes sphères de l'Etat"  a tissé une toile d'araignée diabolique plus efficace que ne le ferait Nosferatu lui meme . En 2012 , on aura encore le pouvoir de s'armer d'un pieu et d'eau bénite à condition d'en avoir le courage et la volonté ....la litterature fantastique est proche de la verité !

Partager cet article

Repost0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 09:02

serge-ivanoff1.jpg  "Nu allongé" de Serge Ivanoff

 

Dans le cadre de l’année « France-Russie », en partenariat avec le Musée du Montparnasse à Paris, le Centre d’Art la Malmaison rend hommage depuis le 23 octobre aux artistes russes exilés en France et à l’étranger dans la période de la révolution russe.

nu-assis-au-collier-bleu--vera-rockline.jpg

Frechkopf-Leonide-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Nu au collier" de Vera Rockline & Frechkopf Leonide

 

  Soixante œuvres d’artistes de la première moitié du XXe siècle, puisées dans l’exceptionnelle collection de Tatiana et Georgy Khatsenkov, sont ainsi présentées sur la Croisette autour du thème du nu, et donnent ainsi un aperçu de l’originalité et de la singularité de l’École Russe.

9000118.jpg Un hommage cannois possible grâce à la galerie d’art, MC Fine Arts, que le couple Khatsenkov dirige à Monaco. Une série d’œuvres uniques, collectées à travers le monde, avec ardeur et dans une passion inégalable, à l’occasion d’une relation privilégiée avec la France, soit dans le contexte d’un exil éprouvé lors de la période historique que fut la révolution russe de 1917, soit par un choix délibéré de quitter l’Union Soviétique et se mêler, en toute liberté aux aventures fructueuses des avant-gardes internationales ».

Chiltian-Gregorio.jpgFrechkopf-Leonide.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

oeuvre de Chiltian Gregorio & frechkopf Leonide

 

  Un art fécondé par la tradition populaire, l’orient et l’occident...Un concept étonnant autour de créations produites dans une période stratégique de l’histoire de la peinture en Europe. Soixante chefs-d’œuvre de l’école russe, selon le thème du nu en peinture, datées 1900/1970 qui expriment une force entre les deux cultures, russe et française. Une rencontre qui prouve que l’attachement et le regard salvateur portés durant quelques décennies par les peintres slaves sur la peinture française et européenne, ont ainsi participé à leur avenir, dont  bénéficient les cannois et leurs hôtes pendant quelques semaines.

Tchistovsky2.jpg

"Nu allongé" oeuvre de Lev Tchistovsky

 

Des corps sculpturaux à couper le souffle, des corps ambiguës, des corps modèles et modelés, des corps rêvés et idéalisés, des corps transcendés... des corps aimés.

Les amateurs de nus seront ravis par la tenue de l’exposition qui se déroule à Cannes au centre d’Art de la Malmaison.

serge-ivanoff2.jpg

Vera-Rockline1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Nu devant le miroir" oeuvre de Serge Ivanoff & "Nu assis avec un miroir" de Vera Rockline

 

  Au total, 60 œuvres pour 49 artistes russes exilés en France et à l’étranger dans la période de la révolution russe et au début du vingtième siècle. Elles donnent aussi un aperçu significatif de l’originalité et de la singularité de l’École Russe. Pour cette ville d’art qui est Cannes, il convenait de trouver une enseigne regroupant ces artistes Russes qui à l’instar de Sonia Delaunay choisirent de s’exiler en France optant plus particulièrement pour la capitale Française et bien souvent Montparnasse, sacrée « Mecque internationale de l’art » à ses « heures chaudes » qu’André Lhote qualifia de « Merveilleuse avant guerre ».

 NU_ALO-1.JPG

"Nu allongé" oeuvre de Vera Rockline

 

Pour une fois qu’une telle exposition se déplaçait sur la riviera, je ne pouvais manquer un tel rendez vous. J’ai été agréablement impressionné par ces artistes aux noms de : Serge Ivanoff, Vera Rockline, lev tchistovsky, Michel Kikoine, Georges Pogedaieff, Shtangué Irina, Frechkopf Léonide ou encore Chiltian Gregorio.

 3180699135_77600f3f88Vera-Rockline.jpg

  oeuvre de Vera Rockline

 

En fait d’école, rarement exposition aura en effet été aussi composite de styles et de références qui, autour du nu en peinture, de la beauté charnelle, de l’évidence du corps, fédère quarante huit artistes que la quête de liberté propulsa comme héritiers direct de l’impressionnisme contemporains et précurseurs de l’art moderne. Une avant-garde révélatrice de talents inouïs ou le mot liberté reprend un sens important vu le contexte établi de nos jours en France ou cette liberté est en train de s’effriter dangereusement. Et si cela continue, nos artistes vont reprendre le chemin en sens inverse ….

* Toutes les photos sont prises sur internet. Video et appareils photos interdit pendant l'exposition cannoise

Partager cet article

Repost0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 17:22

 photos-2010b-0054.JPG

De nos jours, Il y a des salons de l'auto, de la décoration, du mariage , de la chasse et de la pêche et meme "heros... Mystic". Mais celui qui fait le plus saliver, c'est le salon du chocolat et des gourmandises.

photos-2010b-0049.JPGphotos-2010b-0001-copie-2.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaque année, Antibes Juan-les-Pins nous propose un avant-goût des chocolats de Noël en accueillant le Salon du Sucre et du Chocolat vers la fin du mois de novembre.
La 37e exposition Sucre & Chocolat est un événement organisé par l’Union des Artisans Pâtissiers des Alpes-Maritimes, qui a pour vocation de faire connaître le métier de pâtissier auprès du public, au travers de concours de pâtisserie et de nombreuses démonstrations: concours de pièces montées, concours de pièces artistiques en sucre ou en chocolat, sculpture sur glace vive.

photos-2010b-0023-copie-1.JPG photos-2010b-0080.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette manifestation, coordonnée par le maître pâtissier Christian Cottard, est aussi le rendez-vous incontournable des gourmands de la Côte d’Azur. Cette édition 2010 sera également marquée par la visite du chef étoilé Christian Plumail qui livrera quelques astuces pour la préparation de desserts.

photos-2010b-0027-copie-1.JPGphotos-2010b-0078.JPG  
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce salon est une véritable vitrine du métier de pâtissier et le public peut découvrir de véritables œuvres d’art éphémères produites par les mains expertes de ces pâtissiers qui filent le sucre ou modèlent le chocolat. La mode, la tendance du moment est au chocolat sans sucre, et au chocolat au lait. Les élèves des écoles de la cotes d’azur sont présentes, comme le lycée hôtelier Paul Augier ou la faculté des métiers  de Cannes pour ne citer que ceux la , les deux écoles les plus titrées de France.

photos-2010b-0033-copie-3.JPG

photos-2010b-0075-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutes les spécialités de la pâtisserie française sont représentés et bien sur ceux de la patisserie locale comme la « fort carré ». Alors comment vais-je aborder ce salon tout en restant au régime ?

photos-2010b-0074-copie-1.JPG photos-2010b-0008-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les pâtissiers pendant des heures  préparer les « Fort Carré » du Salon du sucre et du chocolat, sans même passer par la case crise de foie ! Le pari était risqué.  Voir ces litres de chocolat dégouliné des marmites de cuivres est une épreuve insurmontable. Mais, me connaissant, rien n’est impossible.  Voir préparer tout une matinée durant de ce nectar des dieux que l'on appelle communément chocolat, sans même y jeter un doigt ? Vous devez vous dire, il va certainement craquer. Me demander de ne pas toucher aux « Fort Carré », ceux-là même qui sont présentés au public du salon du sucre et du chocolat. Autant demander à mon chien de regarder un gros steak sans y tremper ses crocs. Impossible je vous dis ! Allez, on continue l’épreuve ….

photos-2010b-0060-copie-3.JPG  Tout d’un coup, j’entends une voix qui me dit ! Vous voulez essayer Monsieur de fabriquer du chocolat ? Une invitation entre les arômes de cacao et les effluves sucrés. Laissez-vous tenter.... Je laisse mon appareil photo de coté…

photos-2010b-0013-copie-1.JPGphotos-2010b-0069-copie-3.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En tenue de l'apprenti modèle, tout de blanc vêtue, toque sur la tête.Spatule en main, je tourne et retourne dans le « cul-de-poule » géant que vient de me tendre mon nouveau maître près de 4 kg de plaisir interdit. Une mare onctueuse et brune dont l'odeur m'oblige à bien fermer la bouche. L'œil rivé sur le thermomètre laser qui se balance juste au-dessus. Telle une épée de Damoclès. Je ne dois surtout pas saliver. Christian Cottard s'empare de la spatule chocolatée, l'examine plusieurs secondes, cligne des yeux. Bien ! Aucune veine. » Comprenez que la pâte est parfaitement homogène.

photos-2010b-0077-copie-1.JPGphotos-2010b-0073-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le plateau voisin, une ganache prédécoupée me fait du pied. Des dizaines de petits carrés qui sont donc mes... « Forts carré ». Je ferme les yeux, mes papilles attendront. Sans regarder, Je saisis la fourchette à trois dents, me faisant un devoir de plonger ces trésors, un à un, dans leur bain de calories. Je n’en peu plus, cela devient une torture insupportable, je demande que l’on me remplace. Le chef pâtissier me répond à nouveau : Le beurre de cacao est bien assimilé par l'organisme et le magnésium de très bonne qualité. Bien manger ne fait pas grossir, vous devez le savoir  !

photos-2010b-0056.JPGC’en est trop, je reprends mon appareil photo, je me dirige vers la moto pour repartir au plus vite sans me retourner.  Voila t’il pas qu’après quelques kilomètres, la pluie se met à tomber glaciale, drue, forte …. Mais pourquoi Seigneur suis-je puni ? Je n’ai pas péché par gourmandise. Je vous l’avais bien dit que j’étais maso !

                               DIAPORAMA DU SALON

Partager cet article

Repost0
Published by BIKER06 - dans ARTS BIKERS

Articles Récents