Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 12:02

Dans le style des guides du routard ou bien du guide vert de Michelin, plusieurs guides du Motards sont sortis dans les librairies. Le petit Futé vient d'éditer sont millésimes 2007/2008 et les assurés de club 14 bénéficient d'une ristourne importante sur le bouquin. Le petit futé prétend nous faire découvrir les 100 plus belles balades de l’hexagone, en réalité une vingtaine sont nouvelles par rapport à son éditions précédentes. Puis nous avons droit aux chapitres sur la sécurité, l’équipement de la moto et du motard, les types de motos ainsi que les loueurs, l’organisation de son voyage, l’assurance, les assos, les sites internet etc. etc. …

 

Disons le tout de suite, rien de bien nouveau pour le motard accompli, juste un petit rappel des choses qu’il trouvera sur l’un de ces vieux guides.

 

Ces guides (très bien fait) s’adressent à un public nouveau, jeune ou moins jeune qui découvre la moto pour la première fois et qui donnent de très bon conseils et quelques adresses indispensables.

 

Pour les bonnes adresses on préférera le journal des motards fait par Coco et le Vieux qui récapitule les lieux d’accueil sympas proposé par des bikers ou des motards possédant un gite, un resto ou un atelier de mécanique.

 

       

Editions de la FFMC avaient sorti son guide du motard 94/95  tres bien fait lui aussi !!

 

Une autre collection spécialisé sur les regions: Alpes,Provence,Corse , normal c'est les plus belles !!!!!

Enfin ! en 2000/2001 le Guid'Book France USA sortira un merveilleux pavé avec 5000 adresses utiles de ce que nous pouvons trouver en France de Territoire Americains.

Cela passe bien evidemment par la Moto,les voitures Americaines,les clubs,les garages,la musique etc etc ...

Ce guide est fantastique, seulement il commence à dater et beaucoup d'adresses sont actuellement érronés, mais ! le travail qui a été éffectué est remarquable.

Repost 0
Published by biker06 - dans HISTOIRE
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 10:24

Pour ce Dimanche 18 Mars printanier à merveille (ou à souhait !!) sur la cote d'azur, ce sont prés d'une quarantaine de Free riders qui se sont donnés rendez vous sur le parking Manea de Grasse.

Direction la presqu'ile de Giens pour un autre RDV au restaurant de la bastide du petit port de la Capte , non loin de la fameuse route du sel qui n'est pas encore ouverte en cette saison et c'est bien dommage !! (La municipalité se croit au nord du pays ?) Les flamands roses pataugeaient dans les marécages en toute confiance le long de la route de l'almanare.

Le restaurant » la bastide » qui possède 9 chambres est idéalement situé face aux iles de Porquerolles et il y a juste une petite allée à traverser pour se retrouver sur une petite plage.

Les proprios de cet établissement, possédaient une autre affaire sur une plage plus loin, mais qui a été détruit par une municipalité de Hyères très intransigeante.

Avec courage les deux frères ont rénové cet hôtel pour en faire une jolie décoration entre le baroque et l'art déco.

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis surtout on y mange bien ! Après avoir bu en apéro un punch (à volonté) planteur avec ses petits croutons de tapenade, les bikers pouvaient choisir entre une entrecôte ou du loup superbement accompagné de ses petits légumes. Un appétissant dessert et un vin (rouge & rosé) milisemé de bonne qualité. Tout cela pour 25€ et un service de qualité.

Il était temps de reprendre la route en direction de Carqueiranne pour grimper au Mont des oiseaux et admirer (trop vite !!) cette baie, ces iles et cette route du sel tellement magnifique au milieu de ces marécages salants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On continuera la route de Solies pont en passant par Belgentier, Meounes pour faire une halte à Gareoult qui accueillait un festival Country avec ses inévitables Harley Davidson et voitures Américaines. Comme cela ressemble à nos concentre classique vu et revu maintes fois avec, en plus quelques spectacles western à la « ok coral » nous repartîmes une demie heure plus tard pour récupérer la N 7 à Brignoles que nous emprunterons jusqu'au bout.

Une petite balade de 350 km pour les uns,380 pour les autres (les niçois) qui aura permis de retrouver une bonne partie de Free Riders.

 

 

VOIR L'ALBUM PHOTO

Repost 0
Published by biker06 - dans NOS BALADES
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 09:04

 

 

 

La fête de la Saint-Patrick ou fête nationale irlandaise est une fête catholique qui célèbre Saint Patrick (386-493), le saint patron de l'Irlande. Le 17 mars est un jour férié en Irlande, en Irlande du Nord et à Terre-Neuve-et-Labrador.

 

 

 

 

 

La fête de Saint-Patrick est célébrée par les Irlandais du monde entier, expatriés ou descendants des nombreux immigrants qu'a connus l'île, et de plus en plus aussi par des non-Irlandais qui participent aux festivités et se réclament « irlandais pour un jour ». Les célébrations font généralement appel à la couleur verte et à tout ce qui appartient à la culture irlandaise : la fête de Saint-Patrick telle que pratiquée aujourd'hui voit les participants, porter au moins un vêtement avec du vert, assister à des "parades" , consommer des plats et des boissons irlandaises, en particulier des boissons alcoolisées (bières et stout irlandais, comme la Murphys , Smithwicks, Harp ou Guinness, ou des whiskies, des cidres irlandais, des Irish coffee).

Certains boivent même de la bière colorée verte dans le bon goût irlandais.

 

 

 

 

 

 

 

La parade à Dublin, qui ponctue une fête de Saint-Patrick qui prend la forme d'un festival de cinq jours, a réuni plus de 900 000 personnes en 2006. C'est la ville de New-York qui abrite la plus grande parade pour la Saint-Patrick , avec plus de 2 millions de spectateurs. Il faut dire que là-bas, les premières Saint-Patrick remontent à 1762 quand les soldats irlandais défilèrent dans la ville le 17 mars. Toutes les grandes villes Américaines possèdent une église ou une cathédrale au nom de St Patrick. D'autres grandes parades ont lieu à Belfast, Manchester, Birmingham, Londres, Montréal, Boston, Chicago, Savannah, Denver, Scranton, Toronto et dans d'autres lieux en Europe, en Australie et en Asie.

 

 

 On raconte que Saint Patrick, venu pour christianiser l'Irlande, a, ce jour-là, expliqué la Sainte Trinité aux Irlandais avec un trèfle (qui est justement un des symboles de l'Irlande !).

Outre une célébration de la culture irlandaise, la Saint-Patrick est aussi, et surtout à l'origine, une fête chrétienne célébrée par l'Église catholique. La fête a toujours lieu pendant le Carême. Dans les calendriers chrétiens, la Saint-Patrick est déplacée au Lundi quand elle tombe un dimanche. Il est de tradition pour certains chrétiens observant un jeûne pour le Carême, de le rompre pendant la journée de Saint-Patrick.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lieu ou est né St Patrick est assez mystérieux, certains historiens pensant qu'il est même né en Bretagne. St Patrick passa 2 années au monastère de St Honorat sur les iles de Lérins à Cannes qui était considéré comme un haut lieu de la sainteté chrétienne. Ville tellement magique que je vous ferez un reportage prochainement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici quelques videos de parade americaine de la St Patrick qui represente chaque année des fetes mémorables sur la 5e Av de Newyork ou bien l'impressionnante riviere de chicago qui ruisselle de couleur verte.

UNE PARADE GIGANTESQUE DANS LES RUES DE LA BIG APPLE

 

 

 

PUIS ! LES PHOTOS DE NOTRE SOIREE FRANCAISE DE LA ST PATRICK

POUR VOIR L'ALBUM C'EST:     ICI

Repost 0
Published by biker06 - dans FETES & SOIREES
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 15:22
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A l'instar des musées de la moto d'Entrevaux (05) ou de Marseille, le musée Baster (63) est une des plus belles collections de motos anciennes, la plus grande collection d'Indian en France.

 

 

 Le musée Baster, nous l'avons connu lors d'une balade en Auvergne et notamment chez les potes du HDC les Volcans qui organisent une petite fête bien sympas. Celui-ci se trouve prés de Clermont Ferrand à Riom exactement ! Guy Baster est un passionné de la moto et tout particulièrement des américaines qui l'ont fait rêver pendant son enfance et, de toute cette culture US.
 
Pendant 20 ans, il recherchera et achètera des motos de collection suffisamment pour ouvrir un musée qui compte dorénavant plus de 300 engins de toutes marques.  Le musée  sur 2 niveaux est vaste et agréable à visiter et vous pouvez ensuite vous restaurez et écoutez de la musique à l'Indian saloon.

 

 

 
 
 
Aujourd'hui, l'Indian Saloon, du nom d'une marque de moto américaine, est ouvert. Sans publicité spécifique, mais en s'appuyant sur le bouche à oreille et un réseau amical chez les motards.
 
 
 
 
 
L'Indian Saloon est immense, 600 m2, fait d'une grande salle centrale devant la scène et d'une mezzanine, autant lieu de consommation que d'exposition. Guy Baster a transféré une petite partie de son musée dans son bar-restaurant, où tout est dédié à la moto et à la culture américaine.
 
 
 
 
Si des engins de toutes marques, Indian en particulier, sont parsemés dans l'établissement, ils côtoient des pompes à essence, des statues d'indiens ou de pin-up, des plaques de rues au doux nom d'Elvis Presley boulevard, Rock and roll avenue ou Harley Davidson road, des tomahawks et d'innombrables plaques émaillées publicitaires.

 


 Des concerts sont organisés deux à trois fois par semaine, avec au programme du blues, du country et du rock bien sûr. Mais Guy Baster ne s'arrête pas à cette animation musicale et n'hésite pas à organiser des concentre motos et Trucks.
Il a ainsi mis sur pied une exposition de camions américains: 80 % du parc français était présent à  Riom.

 

 

Si vous passez en auvergne n'hésitez surtout pas d'aller voir cet endroit.
 

 

Rue de l'Ambène

 

63200 Riom

 

Tel : 04 73 63 09 51
 

 

 

Repost 0
Published by biker06 - dans freeriders2
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 12:46

Daytona Beach, ses plages, ses palmiers, son sable chaud  et sa bike week qui, se passe chaque année pour la première semaine de Mars dans la station balnéaire de Floride.

Tous les bikers de la planète sont conviés à la plus grande concentration de Harley de la planète (avec Sturgis) et au plus populaire carnaval motorisé qui en est à sa 66th éditions.

C'est cette année 2007 que Momo et cloclo free riders de la région parisienne ont décidé de traverser l'atlantique et de se rendre pour la première fois dans ce paradis qu'est la Floride.

Chaque bikers qui arrivent en terre américaine pour sa première visite et notamment à daytona  retombent dans les années pour redevenir l'enfant qui lui rappelait tous les films de sa jeunesse.

Un regard qui vous fait sortir les yeux de ses orbites et un sourire jusqu'aux oreilles fait que vous ne tromperez pas le yankee local sur l'ancienneté de votre vécu Américain.

Alors que fait on en premier ? La ou se trouve, le plus grand défilé carnavalesque de motos et d'individus tous au look les plus farfelus et poussant l'ingéniosité à l'extrême. Cet endroit s'appelle la « Main Street » la rue principale qui regorge de boutiques en tout genre et de pub aux filles dénudées.

De chaque coté de la rue, vous aurez du mal à garer votre bike tellement, elles sont l'une à coté de l'autre sur 2 km partant de l'angle de Atlantic boulevard et plus loin que le cimetery de la main street.

Pendant ce temps vous aurez bu une mousse au Froggys Saloon ou bien une autre au Boot Hill Saloon les 2 lieux incontournables de cette rue.

Mais le spectacle n'est pas forcement dans un de ces lieux de perditions comme celui du shark's tenu par un compatriote car, les filles à l'intérieur de ces établissements ne peuvent pas être complètement nue, un petit patch transparent cache le teton. Eh oui comme cela ! c'est autorisé, mystère à l'Américaine !! Pareil pour les canettes de bières ou de jack caché par un sac papier ou bien vendu en cache mousse dans tous les forains.

Les « shows your tits » comprenez !! Je vous fais voir ma poitrine se passent dans la rue à condition que le sheriff ne vous surprenne pas car, gare à l'amende comme pour « un burn ».

Mais des que la nuit tombe , main street est chauffé à blanc, tout comme les pubs sur la US one de L'iron Horse Saloon au Pub 44  ou ,un peu plus loin au cabbage patch spécialisé dans les combats dans la boue.

Dans ces endroits sorte de mini concentre, tout est permis, et la faune qui s'y trouve est plus pure que dans la Main street.

Les expos Harley ne manquent pas, mais on préférera se rendre au Big Daddy's rats ou tous les délires de construction en tout genre existe. Le speedway pour voir les courses et le swap Meet un marché aux puces gigantesques comblera votre séjour.

Et bien sur, si vous avez envie de prolonger ce voyage magnifique, un petit détour à Orlando pour voir les parcs d'attractions de Disney, MGM et Universal Studio, avec une petite préférence pour Epcot Center qui à n'en pas douter à du plaire à Momo et Cloclo.

Entre temps vous n'aurez pas oublié de faire une visite à la concession Harley Davidson de Daytona qui est en train de construire 70000m2 supplémentaire de ce qui sera le plus grand parc d'attraction d'une marque de moto. Enfin !! Du spectacle plein les yeux avec le Rodéo motorisé (lenteur, saucisse, moto tamponante, etc etc. ..)

Momo et Cloclo ne sont pas prés d'oublier cette semaine bike qui restera à jamais gravé dans les memoires, les yeux et les oreilles !!!!!!!!!

TOUTES LES PHOTOS DE MOMO & CLOCLO

 

 
Create Your Own

 

La Concession et les Look apres vous avoir montré les Girls,et le Harley Spirit


Create Your Own

LES BIKES ET LES TRIKES 2007

 


Create Your Own
Repost 0
Published by biker06 - dans RDV & CONCENTRE
14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 18:57

La semaine dernière, je vous parlais de la moto tomahawk fabriqué à partir du moteur de la Dodge Viper.

Cette fois, je vous fais découvrir (pour certains ! car la moto à déjà 3 ans) la Lindbergh bike. Cette moto sur la base d'un moteur de petit avion de loisir et fabrique par JRL Cycle sur un cadre style Jesse James.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette moto était présenté au black Hill's Rally de Surgis 2006 (Gilbert, tu l'as vu ?)

Bien sur cela est un délire de plus à l'américaine qui a la possibilité de pouvoir homologuer ce qu'il veut.Dans une France qui parle de plus en plus de contrôle technique pour les motos et de rigueur de normalité et d'intolérance, ne jetons pas la pierre à nos cousins qui peuvent encore prononcer le mot liberté.

 

 

 

 

JRL  CYCLE est le fabricant autorisé de la première  usine de motos radiales faite sur mesure. L'accord entre la technologie de Rotec et de JRL Cycle fournit l'expertise et l'homologation (aux US bien sur !) pour permettre la conversion de l'avion à la moto, d'avoir aucun risque et de fournir une alternative sûre de fonctionnement doux aux v-Twin frottés. Vous obtenez deux fois le couple, la moitié de la vibration et un démarreur qui s'adapteront dans la paume de votre main. Le radial a été développé pour l'avion en raison de sa fiabilité et de sa puissance. Le bruit incroyable est juste une bonification ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La  moto est actionnée par un moteur  radial de 7 cylindres  110hp 7 de la technologie  Rotec. Rotec est une compagnie australienne.

 

Quelques détails techniques :

Chaque moteur Rotec R2800 est fourni avec :

Un accouplement en caoutchouc de1 Carburateur de 40mm et 2 colliers de la conduite de  1 moteur

De  1démarreur  

D'un alternateur et d'alliage de 7 moignons d'échappement de  14 boulons et rondelles de 1 rondelle d'appui vertical  et 6 boulons et rondelles

De  1 crème de module et de radiateur d'allumage

De 1 bobine d'allumage de 1 x 12 volt (modèle automatique)

1 déclenchement de magnéto  (à semi-conducteurs)

 2 boutons de rotor  (allumage)

1 harnais de câblage d'allumage de 1 filtre d'huile de filtre modèle de bloc  d'automobile comprenant le filtre

1 x dans la ligne filtre d'huile entre le carter de vidange sec et de récupération la pompe 2 tasses supérieures en acier de bâti de moteur  2 bornes inférieures en acier de bâti de moteur  4 coussins en caoutchouc de moteur des ensembles  2 vis de chapeau inférieures du bâti de moteur de  M8

 

 

Les moteurs Rotec sont assez petit pour mettre dans toutes  sortes de différentes bases.


Repost 0
Published by biker06 - dans SHOW BIKES
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 14:09

Eh oui ! Apres Nicolas Cage (ghost rider), c’est au tour de John Travolta de tourner son petit film de Bikers en compagnie de Tim Allen.

 Espérons une nouvelle fois que cela ne tourne pas au ridicule et à la caricature du milieu Motorcycle Band avec un titre aussi pompeux qui fait rappeler l’organisation commerciale du pseudo club d’une marque connu. Car les protagonistes de l’histoire sont des cadres lambda voulant jouer aux aventuriers du bitume. 

 

 

 

 

 

« Born to be wild » est le mot d’ordre du film bande de sauvages qui raconte l’histoire de 4 dandy sur le retour qui vivent tous une existence embourgeoisée (voila ! je me suis pas trompé) assurée par des revenus consequents.Et jamais pendant leur jeunesse (de fils à Maman), nos 4 lascars n’avaient imaginé (même pas en rêve) qu’ils allaient finir sur la route comme captain America.

Ils mènent une vie réglée comme du papier à musique, dans une résidence pépère, jusqu’au jour ou ils décident de tourner le dos à la routine et de troquer le confort de leur rockin’chair

Contre une selle de moto.

 

 

 

 

 

 

Partis pour un trip inoubliable, ils vont croiser un gang de bikers les «  Del Fuegos » tous ravis de se farcir ces guignols bedonnants.

 En quête d’aventure, de liberté et de nouveaux horizons, les quatre copains vont vite découvrir les vraies valeurs de la vie. C’est bien évidemment une comédie

 

 

Le film sort sur les écrans le 25 Avril. 

Repost 0
Published by biker06 - dans FILMS CINEMA
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 09:51

 Tisaga Tagaki, un disquaire japonais, remarque que beaucoup de gens chantent les chansons qui passent sur les juke-box, et il a l'idée d'une machine qui jouerait les morceaux sans la voix des interprètes pour que les gens entendent leur propre voix.

Il fabrique une machine composée d'un magnétophone huit pistes et d'un microphone et dépose la marque « Karaoké » et fonde en 1962 la compagnie Nikkodo Ltd.

Pour ceux qui auraient préféré une plus belle histoire, il y a une légende qui raconte qu'à Kobe, au Japon, un chanteur accompagné de bandes sons travaillait dans un restaurant. Un jour qu'il était malade, le restaurateur proposa à ses clients de venir chanter à sa place, devant les autres clients. Cela plut beaucoup aux clients et le restaurateur continua à leur proposer de chanter, tandis que le pauvre chanteur malade perdit sa place...

Culturellement, au Japon, on chante dans les fêtes, et ce n'est pas important de chanter juste, les gens rigolent plus si on chante faux !

Le même phénomène existe également en Corée du Sud où il prend le nom de Noraebang.

 

 

En 1958, Mitch Miller, crooner américain, enregistre des séries d'albums « Sing Along With Mitch »,  où il ne chante pas tout seul, mais avec des choeurs de scouts, des membres du Rotary Club, etc. Ils reprennent des grands classiques du folklore et dix-neuf titres seront classés dans l'American Top 40...

Jim Lowe présente une émission intitulée « SING ALONG » sur CBS. Elle sera présentée ensuite par Mitch Miller lui-même, (« Sing along with Mitch »), le public chante en même temps que Mitch, et les paroles s'affichent à l'écran, une balle rebondit sur les paroles quand il faut les chanter, son petit nom anglais est la « bouncing ball ».

Également dans ces années 1960 sortent des séries de disques playbacks appelés « Music Minus One », sur lesquels de nombreuses personnes s'exerceront au chant.

 

 

 

 

 

 

 

 

De nouveau, une 15 de Free Riders s'etaient donnés RDV au Capriccio pour un Caca Ok le samedi 03 Mars. Et ce que l'on peut dire, c'est que ces karaoké marchent toujours et ne sont pas passés de mode, je dirais même ! Qu'avec le phénomène « Star Academy » ou «  nouvelle star » cela prend une nouvelle ampleur car, toutes les casseroles de la terre se voient pendant une soirée (dans leur tète !) rivalisé avec Céline Fion, eux non ! Dion et Johnny Hallyday.

Et bien sur ! Ceux qui ne sont pas trop courageux (moi-même !) pour faire entendre leurs talents sur une scène improvisé, se marrent bien d'entendre les autres (casseroles).

Donc ! Je me permets de dire que nous avons passé une excellente soirée.

 

        VOIR L'ALBUM PHOTOS

 

 

Repost 0
Published by biker06 - dans RDV & CONCENTRE
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 13:35

En Janvier 2003 le constructeur américain présentait un prototype bien achevé d'une moto à 4 roues couplé.

Pour la semaine bike de Daytona  2007 cet engin sera de nouveau présenté au public bikers de la station balnéaire la plus réputé de Floride. L'engin remis au point par quelques imperfections de conduite est donc une nouvelle fois d'actualité.

Quelques démonstrations de vitesse sur le circuit du speedway devraient homologuer un record de vitesse pharamineux. Car le modèle qui sera sur le circuit des 200 miles de Daytona ne marchera pas uniquement au sans plomb mais avec un nitrometane adapté à l'occasion.

Le constructeur parie sur une production de 500 de ces bécanes qui pour l'instant ne s'est vendu qu'a une dizaine de furieux de la poignée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mi-moto Mi-ssile sol-air

Les salons automobiles sont souvent l'occasion de découvertes d'engins mi-moto, mi- auto : concepts souvent proches de la réalité.

Au  salon nord-américain de Detroit, Chrysler vient de présenter la Dodge Tomahawk , une moto à quatre roues aux allures de monstre sortis tout droit du dernier épisode de Terminator. Le tout est mu par un moteur de Viper.

Au-delà de l'exercice de style, l'engin roule réellement et a réalisé ses premiers tours de roues sur le stand de la marque. Il a donc largement dépassé le stade de la maquette en bois, style B-King.

 

 

Quant aux chiffres, ils sont éloquents : 10 cylindres en V pourvus de l'injection, 8300 cm3 (8277 cm3 pour être précis), permettant de développer 500 chevaux à seulement 5600 tr/mn et un couple faramineux de 71,2 mkg encore plus bas à 4200 tr/mn. Avec un poids de - seulement - 680,4 kg, l'engin propose un rapport poids/puissance démentiel. Bref, la "moto" s'apparente plus à un dragster, même si elle se contente de sans-plomb avec un taux d'octane de 93 !

Pour le Vice-président du Design de Chrysler, "La philosophie de Dodge est un défi permanent lancé à l'homme pour prendre la vie à bras le corps. La Tomahawk en est l'exemple concret : mélange de passion et d'extrêmes."

 

 

 

 

 

 

 

  Le châssis du Tomahawk est basé sur une structure en aluminium taillé dans la masse. Avec une longueur de 2642 mm, et un axe de bras oscillant dans le prolongement du cadre, la maniabilité n'est pas son point fort. Malgré tout, les deux roues avants (pneus Dunlop spéciaux en 120/60) et arrières (pneus 150/50) sont indépendantes, permettant ainsi de prendre des virages avec un angle de braquage de 20°, tout en permettant à la moto de prendre 45° d'angle ! Le freinage est assuré par des double-disques de 508 mm, étriers 4 pistons pour chaque roue : soit 16 pistons au total.

Et pour ceux qui seraient tentés de l'essayer un jour, Dodge annonce un 0-97km/h en 2,5 secondes avec une vitesse maximale de 583 km/h. De quoi donner quelques frissons garantis à son pilote.

Quelques données techniques et rapides :

Bien déguisé et mis en valeur par un superbe habillage d’alu brossé, le bloc moteur est le V10 de la dodge viper. Et oui, folie des ingénieurs. Cette machine pèse 680Kg, 2.59m de long et 70cm de large.

C’est un bloc alu V10 à 90° et 20 soupapes de 8277cc, développant 500cv à 5600 tours (soit 60.4cv au litre). Le refroidissement liquide est assuré par un double radiateur alu et admission d’air forcé par turbine. L’échappement est assuré par un double collecteur, silencieux central : du genre 10 en 2 par paire en 1. Et le bruit est assez monstrueux. La boite est à 2 vitesses à embrayage assisté (double disque à sec).

Le réservoir ridicule de 12 litres contenant de l’essence sans plomb. Très peu de Km possible. Mais les sensations seront la et de courte durées. Les performances sont de 100Km en 2.5 secondes et une vitesse maxi theorique de 644 Km/h.

Quand au châssis il ne possède pas de fourche avant, la direction est assurée par un système de tringlerie qui dirige les roues avant suspendus indépendamment par un système de rotules articulées et réglable. Les jantes sont en alu accueillant des pneus de type Dunlop quand à l’arrière nous trouvons un bras oscillant en acier avec un mono amortisseur à biellettes, réglable et les roues sont en alu accueillant des pneus P150/50.

Le freinage est assuré par des disques de 508m/m et chaque disque dispose de 2 étriers à 4 pistons.

Et vu le poids de l’engin il y à même une béquille hydraulique.

   

Moteur type 10 cylindres en V-refroidissement liquide

 Cylindrée                               8277 cm3

 Puissance                               500ch à 5600tr/min

 Couple                                    71mkg à 4200tr/min

 Démarrage                            électrique

 Lubrification                          carter humide

 Carburation                           injection électronique

  Embrayage                            double disque à sec, commande hydraulique

 Boîte de vitesses                   2 rapports : 1ere 18 :38 / 2e :23 :25

 Chaîne secondaire                2 chaînes à joints toriques

 Cadre                                     monocoque en aluminium

 Longueur                               2590 mm

 Largeur                                  704mm

 Empattement                         1930mm

 Garde au sol                          123mm

 Hauteur de sel                                  737mm

 Poids à sec                             680.4Kg

 Suspension avant                  double bras parallèles avec mono-amortisseur

 Suspension arrière                mono amortisseur réglable en pré-charge

 Fein avant                              4 disques 508mm – 4 pistons opposés

 Freins arrière                        4 disques 508mm 4 pistons

 Roues                                    pleines 20 x 4 av. 20x5 Ar.

 Pneus avant (2)                     120/60  R20

 Pneus arrières (2)                 150/50  R20

 Réservoir                              12.3 L

 Coloris                                   métal 

Repost 0
Published by biker06 - dans SHOW BIKES
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 10:18

LITTERATURE US

 

Pour ce second volet de la littérature américaine voici une liste de livre « coup de coeur »

En plus de mettre quelques livres photos, vous pouvez trouver quelques roman qui ont bercé notre jeunesse comme : Le vieil homme et la mer de Hemingway ou croc blanc de jack London et surtout les aventures de Tom Sawyer de Mark Twain.

Plus sombre le roman de jack Kerouac le pape de la beat génération avec son on the road (sur la route) et encore plus noir, le prince du fantastique et de la science fiction qu'est l'auteur qui s'appelle Lovecraft.

Le roman de Robert Hicks «  la veuve su sud » parle d'une femme admirable au temps de la guerre de sécession qui à sauvé et soigné beaucoup de soldat. Une oeuvre encore plus puissante qu'autant en emporte le vent.

Et comment ne pas oublier le roman de Tennessee Williams « Un tramway nommé Désir »

 

 

Puis plusieurs livres d'histoire sur la Louisiane et même sa cuisine qui, si vous n'avez jamais mangé le jambalaya, vous n'avez alors jamais connu quelque chose d'aussi bon.

Enfin ! Des livres sur la 66, J.Wayne, Geronimo etc. etc...

 

 

 

 

 

On oubliera pas le livre temoignage de Leonard Peltier "le combat d'un indien" français ou les oeuvres de william Faulkner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

    

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by biker06 - dans HISTOIRE

Articles Récents